Category Archives: Spiritualité

Comment passer à travers le chas d’une aiguille (avancé)

crisisNous devons chercher la similarité avec le Créateur, imaginez cet attribut appelé « le Créateur ». Je veux venir et Le voir. Après tout, en hébreu le mot « Créateur » (Bore) se sépare en deux mots: « vient et voit »(Bo-Re).

Par essence, nous parlons de Sefirot, qui sont entre Keter et Malchout. Keter, la plus haute Sefira, n’est atteinte qu’à la fin, alors que Malchout, la Sefira la plus basse, reste un désir non formé, jusqu’à ce nous atteignons les huit Sefirot entre eux.

Nous devons toujours rechercher l’équivalence de forme avec le don sans réserve de Keter, que nous essayons de nous imaginer. Grâce à cela, nous passons l’équivalence de forme et découvrons la connaissance, la force et la compréhension de ce dont nous devons faire.

Pour ne pas se tromper et rester dans la voie médiane, nous aspirons au don sans réserve que le Créateur montre par Son attitude à notre égard.

Une personne est un monde à part entière

manUne question reçue: Comment une force supérieure extérieure équilibre Malchout (le désir de recevoir du plaisir) avec les mondes spirituels, est-ce que les mondes sont à l’intérieur d’une personne?

Ma réponse: La force spirituelle est en nous. Il n’y a rien à l’extérieur. Tout est à l’intérieur d’une personne: le Créateur, la créature et toute la création. S’il me semble qu’un monde extérieur existe, c’est parce que je ne vois pas la vérité, une perception corrigée.

Cependant, si je me vois en tant q’un monde entier et me soucis de devenir similaire à la Force Supérieure, si j’imagine constamment cette force comme donnant de plus en plus et étant aimante envers tous, alors au degré que je comprends et ressens cette force, j’organiserai tous mes désirs intérieurs et attributs pour m’unir aux autres. Tout ceci se passe en moi.

Il s’avère que je dois uniquement me corriger et ma perception du monde est entièrement en moi, et alors je corrige la réalité. La correction consiste donc, non pas en changeant mes relations avec les autres, mais dans la correction de ma perception actuelle que les autres existent à l’extérieur de moi et ne font pas partie de moi. Une fois cette chose découverte en moi, resterai-je égoïste?

Alors toute la réalité, ses parties extérieures et intérieures, semblera être une. Et même si j’ai atteint la véritable perception de la réalité et que tout ne me semble pas être un seul tout, ce n’est pas grave. L’apport le plus important de la science de la Kabbale est qu’une personne doit se corriger et uniquement elle.

Ne limitez pas vos plaisirs matériels!

it-all-comes-back-to-youUne question reçue: J’ai vu des photos de vous sur votre blog montrant que vous appréciez les bonnes choses de la vie. J’aime beaucoup les films.

Cela signifie t-il que le but spirituel n’est pas assez important pour moi actuellement? Je travaille à diffuser la Kabbale sur Internet et j’apprends à devenir un éditeur du matériel de Bnei Baruch. Je regarde toujours les cours matinaux et passe beaucoup de temps sur mon travail intérieur. Cependant, mes efforts sont-ils suffisants car je trouve toujours du temps pour voir un film une fois par semaine.

Ma réponse: Ne vous limitez en aucune manière. Juste étudiez la Kabbale et vous changerez progressivement par l’influence de l’étude. Pour le moment, conservez les mêmes plaisirs quel qu’ils soient et considérez les juste comme votre « petit point faible ».

L’ascétisme, la force et la restriction vont à l’encontre du développement spirituel! Tous les bons changements intérieurs chez une personne se passent sous l’influence de la lumière supérieure (Ohr Makif), comme il est dit: « J’ai créé le mauvais penchant, et j’ai créé la Torah comme une épice, parce que la lumière en elle ramène vers le bien ».

Avec l’étude de la Kabbale, vous commencez des transformations intérieures jusqu’à ce que vous atteignez à la fin, l’équivalence de forme avec le Créateur. Il n’y a pas d’autre moyen pour se corriger vraiment. C’est pourquoi la Kabbale est contre toute sorte de restriction ou toute autre chose à part l’étude.

La correction spirituelle se passe de l’intérieur vers l’extérieur

outUne question reçue: Les kabbalistes disent qu’en réalisant des corrections intérieures, nous corrigeons également notre extériorité. Cependant,  peut-on faire avancer tout ce processus en faisant des efforts physiques?

Ma réponse: Les efforts extérieurs peuvent provoquer les corrections intérieures, mais la correction se passe de l’intérieur vers l’extérieur. Nous avons beaucoup à apprendre de cette règle. La solution n’est pas d’essayer de corriger le monde, mais de se corriger soi-même.

Vous devez comprendre que la Kabbale ne vous oblige en rien. Elle ne fait que révèler l’intériorité des choses en vous, et si vous désirez utiliser cette connaissance, vous pourrez vous corriger. En agissant extérieurement, vous ne pouvez qu’acquérir les autres désirs des gens, mais pas leurs corrections.

L’âme est éternelle

By Developing One's Desires, Kabbalah Also Develops One's MindTrois questions reçues sur la brisure de l’âme commune par mon étudiant du Brésil:

Question: Dans le livre « La Kabbale révélée », il est dit que seulement 600 000 âmes furent créées, et qu’elles se sont subdivisées à cause de l’égoïsme. Est ce que le résultat de la subdivision est également regardé comme une âme, c’est-à-dire une seule entité spirituelle?

Ma réponse: Les âmes ne se subdivisent pas ni ne convergent, mais plutôt, chaque âme traverse sa propre correction individuelle.

Question: Qu’arrivent-ils aux âmes qui se sont défaites de l’égoïsme: Disparaissent-elles ou cessent-elles entièrement d’exister ?

Ma réponse: Les âmes descendent simplement au niveau de notre monde, puis elles remontent grâce à nos efforts. Leur essence est éternelle.

Question: Une âme peut-elle s’éteindre?

Ma réponse: Rien dans les mondes spirituels ne peut être détruit – tout y est éternel. Les choses changent simplement leurs formes.

Les racines spirituelles des évènements de la vie

freeUne question reçue: Chacun de nos évènements matériels est suivi par des émotions et sensations. Parfois les mêmes émotions peuvent suivre d’autres évènements différents. L’évènement en question compte t-il, celui qui fait que nous ayons des sentiments, aux yeux de la connexion racine et branche? Est-ce-que chaque évènement de la vie matérielle a uniquement une seule racine, ou se peut-il qu’une racine s’active à travers le branche via différents évènements en fonction de la personne?

Ma réponse: chaque objet, temps, évènement ou action a sa propre racine spirituelle. Une Force Supérieure qui descend sur notre monde ne peut pas produire plus d’une seule action. Chaque objet ou acte a sa propre force, ou son propre ange.

Faites l’impossible, ne faites pas que le dire (avancé)

how-can-singularity-be-transformed-without-changingUne question reçue: Lorsque vous dites qu’une personne doit apprendre à recevoir le plaisir du don sans réserve, et quand vous parlez du principe « d’aimer son prochain », ces choses me semble très tirées par les cheveux et irréalistes. Pourquoi?

Ma réponse: Notre problème est que nous ne comprenons pas combien elles sont irréalistes. Une personne doit tout d’abord atteindre l’létat où elle voit qu’il lui est impossible d’avoir la qualité du don sans réserve. Alors, elle sera capable de « crier » au Créateur et le Créateur lui donnera cette qualité.

L’homme n’a pas le pouvoir de se changer, et qui plus est, de nombreuses années de travail intérieur sont nécessaire pour réaliser ceci. Puis, au même moment, une personne doit comprendre qu’il n’y a pas d’autre façon d’avancer, et qu’elle n’a pas le choix. Elle doit avancer vers le don sans réserve, parce que c’est la seule option que lui donne la Nature: Soit le désir de plaisir essaiera de recevoir le plaisir égoïstement, et elle restera vide, plongera dans des crises et déboires, soit il sera transformé en don sans réserve. Le piège est qu’il est impossible de le transformer en don sans réserve!

Alors que faire? Si une personne parvient au point de rupture où elle voit qu’il n’y a pas d’issue, alors elle crie au Créateur. Et le Créateur, la Force Supérieure ou la Lumière, l’influencera alors et la changera.

Cependant, lorsqu’une personne dit simplement que c’est irréalisable, ses mots sont sans signification. Quand elle le ressentira vraiment, elle se tiendra au seuil du monde spirituel, la Machsom, et sera à la fin de la période de dissimulation. Et alors, elle sortira d’exil.

Comprendre le concept de « lumière environnante » (avancé)

spiritual-food-is-the-light-that-fills-ones-soulUne question reçue d’un de mes étudiants: Est-il correct de dire que la lumière environnante est nos pensées et désirs qui nous influencent?

Ma réponse: Pas entièrement. La lumière environnante n’est pas que nos pensées et désirs, mais elle est nos pensées et désirs corrigés. C’est la satisfaction qui nous attend en haut et que nous devons recevoir. La lumière environnante est en fait, nos bons et adéquats désirs et pensées corrigés. C’est la vraie connexion entre nous qui agit sur nous. Et la somme totale de nos pensées et désirs corrigés est appelée le « Créateur ». C’est pourquoi en hébreu, le Créateur se dit Bo-Ré qui signifie « vient voir ».

L’énergie positive du don sans réserve et de l’amour qui existe dans l’état future influence une personne et son état actuel. Cette énergie est appelée le lumière environnante. C’est pourquoi, nous influons notre état actuel non corrigé avec notre état futur corrigé.

Changer le monde commençe en vous changeant vous-même

mondeUne question que j’ai reçue : Si chaque personne peut influencer positivement ou négativement le monde, alors qu’est-ce qui détermine l’image générale ?

Ma réponse : Plus haut l’homme s’élève et se développe spirituellement,  plus il gagne en  pouvoir. Le plus grand pouvoir est celui de la pensée. Des gens ordinaires influencent le monde avec leurs pensées, leurs désirs et leurs actions, mais la mesure de leur influence est très petite, même s’il y a six milliards de personnes.

Le monde n’est pas statique. Nous le voyons toujours différemment, en fonction de nos qualités qui changent. Quand vous réalisez que le monde est votre impression personnelle, vous reconnaissez qu’il est nécessaire de vous changer vous-même, plutôt que d’améliorer le monde. Vous devez vous corriger vous-même afin que le monde change.

Si vous faites ainsi, alors vous découvrirez combien la Force Supérieure influence chaque chose qui se passe, et ceci changera votre mode entier de perception, et votre interprétation de ce que vous percevez. Les gens se sentiront-ils mieux ? Le chômage et la famine cesseront-ils ? Les compagnies remettront-elles leurs salariés au travail ? Oui ! Nous verrons de nos propres yeux que cela aura lieu.

Le Baal HaSoulam écrit dans l’article :  » La Révélation et la dissimulation du Créateur  » que rien ne change dans notre monde sauf la révélation ou la dissimulation du Créateur. Dès lors, cela nous aiderait beaucoup d’arrêter de voir le monde comme une image statique qui est constante devant nous. A la place, nous devrions comprendre que le monde dépend entièrement de notre perception, de nos qualités et perceptions intérieures. Nous commencerons alors à corriger nos défauts, et il en résultatera que nous verrons la volonté du Créateur dans chaque chose qui se passe.

La science de la Kabbale nous aide à accomplir cela. Par définition, elle est dans ce monde, la méthode de la révélation du Créateur aux créatures. En attendant, ce monde est l’image de ce vous ressentez aujourd’hui.

La recette de la vie éternelle

vieIl nous semble uniquement qu’il y a la vie et la mort, parce que c’est ce que nos sens éprouvent. Dans la réalité, toutefois, le désir de recevoir ne naît pas et ne meurt pas, mais subit tout simplement un changement d’état. Quelqu’un qui s’efforce de quitter le désir de recevoir pour atteindre le désir de donner sans réserve, reçoit un contentement éternel et complet. Il ressent alors, qu’il vit une vie éternelle et parfaite. Il repousse la forme précédente d’égoïsme au temps où il atteint tout juste l’âge de 20 ans, au lieu de 40.  Regardez juste combien de jeunes se suicident ou se plongent dans les drogues, souhaitant se déconnecter de la vie.

Cependant, si une personne se débarrasse de son égoïsme, qui lui apporte désespoir,  déconvenues, dévastation, et mort, et si elle acquiert de nouveaux désirs, de donner aux autres, alors elle ressent un plaisir éternel. La Lumière ne s’en va pas, mais remplit la personne constamment. Elle s’évanouit seulement momentanément, pour lui permettre de recevoir un contentement encore plus grand, alors qu’elle monte les degrés spirituels.

C’est comme si elle ressentait la faim ou de l’appétit, et ensuite une satiété immédiate. Et ce mouvement ne cesse jamais. Même quand une personne à faim, elle est heureuse qu’elle soit aussitôt capable de se remplir. Et dès qu’elle se remplit, elle révèle immédiatement la faim et l’appétit pour un degré supérieur et est capable de recevoir un nouveau contentement.

Ceci est l’avancement qui a lieu par la Lumière éternelle. Pendant la faim, c’est la Lumière environnante et pendant la satisfaction, la Lumière intérieure. Alors, on obtient une vie spirituelle éternelle, à la place de la vie physique qui a une fin.

On perçoit la mort de son corps matériel comme absolument extérieure, puisque son immense désir spirituel ne ressent aucune perte. Quand son corps meurt, il se connecte simplement à de nouveaux désirs plus forts, à la place de la perception qu’il avait à travers son corps et la vie matérielle. Ceci est la recette de la vie éternelle et le salut contre l’ange de la mort.