La crise amène une montée de violence

crimeAux infos ( traduit de Lenta.ru ) : Le  VCIOM ( Centre russe de recherche sur l’opinion publique ) rapporte que les russes sont préoccupés par la montée du crime. La plupart disent que la vie dans leurs quartiers est devenue plus dangereuse.

Mon commentaire : Cela fait penser à certains films d’Hollywood sur la civilisation future, où des gangs armés et des hors-la-loi traînent dans les cités détruites en cherchant de la nourriture ….

Une nouvelle étude montre que la force de l’imagination change la réalité

imaginationAux infos ( de la Washington University ) :  » Imaginez ceci : une étude suggère que le pouvoir de l’imagination est plus qu’une simple métaphore « . Une nouvelle étude de psychologues de l’Université de Washington à Saint-Louis suggère que l’imagination puisse être plus efficace que nous le pensons, en nous aidant à atteindre nos buts.  » L’imagination a la capacité extraordinaire de donner forme à la réalité  » suggèrent les co-auteurs de l’étude, le professeur en psychologie Richard Abrams et l’étudiant en doctorat  Christopher Davoli.

Mon commentaire : Le Baal HaSoulam a fait l’éloge de la psychologie matérialiste basée sur la pratique et les expériences, à la différence de la philosophie qui étudie des notions abstraites. Tout comme les sciences naturelles, la psychologie nous amène à reconnaître qu’il puisse y avoir une autre réalité.

La Kabbale nous donne l’opportunité d’entrer dans cette réalité spirituelle, et de voir alors que notre monde est irréel, nous étant simplement restitué par notre imagination terrestre limitée.

Rencontre avec Alex Yablonskim (New- York)

Conversation  avec Alex Yablonskim, l’auteur du film « Narcissus » – sur l’égoïsme absolu de l’homme

2009-05-02_interview_ny_alex-jablonsky_1206_w.jpglaitman_2009-05-02_interview_ny_alex-jablonsky_1167_w.jpg2009-05-02_interview_ny_alex-jablonsky_1144_w.jpg

Site de Kabbale pour enfants en italien

Notre groupe italien a créé un nouveau site pour enfants, sur lequel il est possible de trouver des contes de féesdes films, des histoires –  Avec un format attirant.

Merci beaucoup à nos amis de Mino, Lacitignola et Gladis Riva!

ita_detsky-site_w.jpg

Le livre « Du chaos à l’harmonie » à Toronto

Dans une librairie persanne à Toronto (Canada) se trouve mon livre « du chaos à l’harmonie » en vitrine!

kniga-haos-garmoniy-toronto_0932_w.jpgkniga-haos-garmoniy-toronto_0934_w.jpg

L’abc de la crise du crédit

criseMary, distilleuse clandestine bien connue dans une petite ville, décida de développer son entreprise et d’amener sa concurrente, Jane la distilleuse clandestine, à fermer.
Pour y parvenir, Mary commença à vendre à crédit de l’alcool illégal à ses clients de la ville.

Des buveurs commencèrent à venir de toute la ville et le volume des ventes monta en flèche, puisque après tout, c’était à crédit !

Mais Mary n’était pas une imbécile, elle garda les reçus de chaque vente comprenant le nom parfaitement légal du client, son numéro de permis de conduire ou de passeport, et l’échéance du paiement. Elle requit également de ses clients, de signer un accord contractuel.

Pour encore améliorer les choses, le neveu de Mary travaillait alors pour une banque. Dès qu’il entrevit la somme de transactions à venir, il fit immédiatement à Mary un prêt dans cette banque.

Mary fit ses provisions de sucre, et ses affaires décollèrent !

La banque n’eut aucun problème à lui accorder un emprunt, parce que le prêt était solidement garanti : si Mary ne pouvait rembourser, ses clients devraient payer.

Soudain, la banque eut encore une meilleure idée : elle tria les reçus selon leur échéance, émit des obligations, et les vendit à des étrangers.

Ainsi, la banque émit des obligations en alcool garanties par les reçus, et les injecta dans un flux de capitaux internationaux. D’heureux étrangers commencèrent à se vendre ces obligations, et leur prix monta. Personne ne savait ce que les obligations représentaient, mais puisqu’elles étaient garanties par la banque et que leur valeur continuait à monter, les gens voulaient les acquérir.

Ceci aurait continué, mais puisque les obligations étaient presque arrivées à terme, la banque se souvint qu’il était temps de récupérer l’argent, soit de Mary, soit de ses clients.

Évidemment, ses clients, les ivrognes, ne purent pas payer, et Mary dut déclarer faillite. Même le magasin qui fournisait Mary en sucre, dut fermer en raison de la baisse soudaine des ventes.

Le prix des obligations en alcool baissa de 95% à la bourse, et la banque eut besoin de mesures de secours immédiates aux dépens des non-buveurs.

La crise économique est réellement un manque de Lumière Supérieure

lumièreQuand une personne se sent esclave de son ego, ce sentiment est appelé  » l’exil « . L’exil, c’est quand on ressent de la pression dans sa vie, un peu comme les contractions de l’accouchement, qui surviennent pour passer de cette vie à la Vie Supérieure.
Aujourd’hui, quand on regarde tous les malheurs qui se déversent sur l’humanité, nous devrions comprendre que ce sentiment d’exil universel se propagera bientôt à travers le monde entier et s’exprimera dans chaque personne. Ceci arrivera progressivement, parce que cela touchera une masse énorme de gens, chacun à son niveau de développement personnel et sa propre mentalité. Les gens peuvent posséder tout ce qu’il est possible de désirer, mais lorsque le désir égoïste de recevoir du plaisir grandira en chaque personne, toutes commenceront à traverser une dépression horrible, l’obscurité et le mécontentement de la vie. En même temps, les coups qui nous frapperont deviendront de plus en plus qualitatifs.

Cependant, ces coups ne nous laisseront pas sans travail, ni nourriture. Au contraire, ils opéreront au niveau mental. La personne n’aura pas les moyens de se ressourcer, et se sentira constamment insatisfaite, au bord du désespoir.

Peut être nous semble-t-il, que tous les problèmes qui se déversent sur nous, ont lieu au niveau matériel. Mais plus tard, nous révélerons, qu’en réalité, ce sont des problèmes spirituels. Après tout, le but de la création est de faire avancer chacun vers la ressemblance avec le Créateur.

Si un  » point dans le cœur « , un désir de spiritualité ( de don sans réserve, à ne pas confondre avec d’autres définitions de la  » spiritualité  » ) ne s’est pas encore éveillé dans la personne, elle ne comprend tout ce qui se met en place, qu’à travers l’existence de son corps physique : la nourriture, la famille, l’état de la société, etc.. Par conséquent, elle est incapable de reconnaître que ce sont des problèmes spirituels.

Même, si le plaisir dont manque la personne est spirituel, elle est incapable de comprendre que c’est de cela dont elle manque. C’est seulement quand quelque chose de mauvais lui arrive dans sa vie matérielle, qu’elle commence à comprendre qu’elle se sent mal parce qu’elle manque de spiritualité. C’est de cette façon que l’égoïsme se développe graduellement en nous, au long de quatre étapes, où l’étape animée permet l’élévation à la spirituelle.

C’est pourquoi le monde entier est en état de crise économique. Pourquoi la crise est-elle en particulier économique ? Qu’est-ce que tout cela a à faire avec l’économie ? La réalité de cette question est, que c’est précisément le langage que nous comprenons tous. Mais dans les faits, il s’agit d’un manque de Lumière.

Où vous travaillez n’a pas d’importance.

egoismAux infos ( The Wall Street Journal ) : « Les chômeurs perdent des possibilités de repli ». Les rangs grandissant d’Américains sans emploi se tournent vers les positions de repli traditionnelles ( vente au détail, restaurants, service à la clientèle ) pour se sortir d’une économie difficile. Dans beaucoup de cas, ce désespoir signifie que même les travailleurs instruits doivent se contenter de travaux au-dessous de leur potentiel, et pour un salaire inférieur.

Mon commentaire : Cela me rappelle quelque chose qu’avait écrit jadis, le poète russe M.V Issakovsky :  » A présent, n’importe quel métier est respecté, peu importe lequel : un homme est honoré simplement en ayant un travail ».

Si une personne s’intègre harmonieusement au système global, où nous sommes tous interconnectés comme les parties d’un corps, si elle remplit sa fonction, alors c’est une bénédiction pour chacun. Et, elle devrait alors recevoir l’appréciation de toute l’humanité !

Tous les gens dans le monde souffrent de la même maladie

planetDeux questions que j’ai reçues sur le fait qu’il vaudrait mieux que les leaders du monde s’unissent :
Question : si nous devions rassembler tous les gens de vérité en un seul lieu et être à l’écoute du système général, serions-nous capables d’influencer l’après-monde par notre Lumière et notre information, ainsi que le développement de notre planète ?

Ma réponse : nous devons diffuser la Kabbale à tous les gens dans le monde, accepter le monde comme un tout, et procurer à chaque personne tout ce dont elle à besoin pour sa correction, peu importe où elle se situe. Tous les gens dans le monde souffrent de la même maladie : l’égoïsme, qui les sépare de la Lumière de vie. Par conséquent, chacun a besoin du remède : la Lumière Supérieure. C’est ce quoi en nous croyons, et c’est pourquoi nous diffusons la Kabbale à tout le monde. Après cela, il appartient à la personne de prendre le remède maintenant, ou plus tard : lorsqu’elle ressentira sa maladie à un stade plus avancé.

Au lieu de se réunir en un seul endroit, les gens doivent s’assembler en une seule intention, en dépit de la distance physique qui les sépare. Ceci est le but de notre monde. Néanmoins, lorsque quelqu’un désire s’installer en Israël pour rejoindre notre groupe ( entre 5 à 10 personnes s’installent ici chaque année ), nous ne le renvoyons pas. Cependant, je ne considère pas cela comme nécessaire pour la progression spirituelle. Il y a eu également des cas où des gens venus s’installés ici, ont trouvé cela trop intense pour eux, et sont retournés chez eux.

Question : les leaders spirituels du monde, tel que le Rav Laitman et le Dalaï Lama, de même que leurs étudiants, ont-ils une connexion spirituelle et cela les aide-t-ils ( je ne parle pas ici du World Wisdom Council : la Fondation pour la Paix ) ? J’ai le sentiment que la spiritualité est un jeu, ou chaque personne ( ou groupe ) ne tient que pour elle-même. Tôt ou tard, les gens se fatiguent de ces jeux, parce qu’ils finissent par se sentir comme le ballon d’un match de football et qu’ils ne veulent rouler pour aucune équipe. Si les leaders spirituels ont une connexion entre eux, alors pourquoi cela ne nous est-il pas révélé, à nous les masses, dans une certaine forme matérielle et dans un réel but final ( à nouveau, je ne parle pas du World Wisdom Council ) ?

Ma réponse : Je ne m’associe à aucune organisation, y compris le World Wisdom Council, et je n’ai de connexion avec aucun leader spirituel. Je ne participe que là où je vois une opportunité de diffuser la Kabbale. La Kabbale est à la racine, si nettement différente des autres méthodes, que nous ne pouvons pas nous unir, ni travailler ensemble avec une quelconque méthode ou religion.

Un nombre record de 32,2 millions d’Américains ont recours aux bons alimentaires

infoAux infos ( de Reuters ) :  » Un américain sur 10 reçoit une aide de l’Etat américain pour acheter de la nourriture « . Les bons alimentaires, programme majeur de la lutte contre la faim aux USA, aident les gens pauvres à faire leurs achats de tous les jours. Le gouvernement a annoncé jeudi dernier, un nombre record de 32,2 millions de personnes ( soit un américain sur 10 au dernier décompte ) ayant reçu des bons alimentaires : le reflet de la récession, à présent est dans son 16ème mois.
Mon commentaire : nous sommes donc entrés dans les sept années de famine et nous découvrons maintenant que nous sommes esclaves de notre égoïsme qui nous a poussé dans cette crise. Mais même en le reconnaissant, nous ne savons pas quoi faire. D’ailleurs, lors de leur récent sommet, les membres du G20 ont bien démontré leur incapacité à agir.