Jour du souvenir du Rav Kook (1865-1935)

Rav KookLa Kabbale était la source des enseignements du Rav Kook. Il considérait la Kabbale comme le fondement pour la création d’un nouvel état et une nouvelle société en Israël, où la première directive serait la loi de  » Tu aimeras ton prochain comme toi-même.  » 

Concepts de base de l’enseignement du Rav Kook

Une nation représente un seul organisme et doit atteindre le même état de l’unité à travers ses propres efforts. Ce faisant, la nation devient proche du Créateur. Chaque membre de la société a à connaître son rôle et en raison de son caractère unique, non pas en dépit de celui-ci, ils deviennent une partie de l’ensemble, de la nation, et par conséquent du monde. C’est alors seulement que la personne remplit son objectif : atteindre l’équivalence avec le Créateur. Un individu ne peut pas fusionner avec le Créateur à moins qu’il ne s’unisse avec les autres: « De l’amour des autres à l’amour du Créateur.  »

La nation d’Israël ne peut exister que comme une seule entité qui aspire à l’amour mutuel et au don sans réserve aux fins de s’unir avec le Créateur à travers l’équivalence de forme. Dans cet esprit, Abraham a créé cette nation à partir des Babyloniens, et l’amour mutuel était le fondement de leur existence.

Alors que dans l’exil (opposé au Créateur), en dehors de la Terre d’Israël (Eretz Israël – le désir d’être semblable au Créateur), il n’y a pas de nation d’Israël. Afin de rétablir ses relations avec le Créateur, le peuple est retourné à la terre d’Israël et a formé un État, une occasion de se corriger lui-même et de devenir un.
Par conséquent, former l’État d’Israël, signifie le début de la correction de la nation d’Israël et par conséquent l’humanité tout entière. Ensemble, ils monteront au niveau du Créateur. En ce qui concerne les lois religieuses, elles doivent rester uniquement dans les aspects sociaux et culturels de notre existence.
Former un Etat contribue à la réalisation d’une responsabilité à l’échelle nationale pour la correction, en premier lieu de la nation d’Israël, et ensuite de toute l’humanité. L’humanité a évolué et est maintenant prête à absorber la Kabbale, la méthode de la révélation du Créateur.

Il est temps pour la nation d’Israël de revenir de son exil spirituel et d’éclairer le chemin de la révélation du Créateur pour les nations du monde. C’est la seule façon de recevoir l’appui de tous les peuples du monde pour la construction de l’Etat d’Israël.

Dans le cas où la nation d’Israël ne parvient pas à accomplir la mission qui lui a été attribuée, s’ils sont incapables d’apporter la méthode de correction à la population du monde, alors son état sera détruit et sa population sera de nouveau en exil.

Bien que le sionisme ne réalise pas ce qui est en jeu, il doit finalement reconnaître la nécessité de la Kabbale et employer la méthode de la révélation du Créateur (la Force Supérieure qui gouverne) en tant qu’état et constitution du monde. La mission particulière de la nation d’Israël est au service de l’humanité sur la voie de la correction et d’être la «lumière pour les nations du monde » (prophète Isaïe).

En savoir plus sur le Rav Kook et sur son lien avec le Baal HaSoulam est dans mon livre Les deux grands luminaires (en hébreu).

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed