Répondre à la conhérence par la consistance

Il y a le désir de recevoir, et en lui, les Reshimot (gènes spirituels, traces). Le premier est immergé dans l’océan de la Lumière Supérieure. La Lumière est définie comme une valeur fixe [la flèche rouge sur le schéma ci-dessous], alors que le désir et les Reshimot sont sujets à changement.Pour l’essentiel, il n’est pas important pour moi comment exactement et dans quelle mesure ils changent. Je ne vois pas l’ensemble du processus de toute façon, et je ne suis pas familier avec l’ordre du développement du système commun des âmes, dont je fais partie. Mon principal souci est ma réponse à la cohérence de la gouvernance Supérieure qui me vise, à travers les «obstacles» vers l’objectif et m’oblige à faire preuve de cohérence dans mon attitude envers Lui.

Respond To Consistency With Consistence

Dans ce cas, nous, moi et le Créateur, sommes en adhésion. Je comprends que le Créateur est Bon qui fait du bien et encourage cette attitude en moi, malgré de nombreux changements, comme si j’étais un bateau dans la tempête. Par-dessus tout ce qui se produit en moi, j’étudie sa gouvernance. Il change tous les paramètres internes et externes dans mon monde, tandis que je démontre un désir inflexible pour Lui dans le même parallèle à la bonne cohérence, dans l’adhésion, afin de « ne pas perdre la foi en la miséricorde, même si une épée est soulevée au-dessus de ma tête. »

C’est ainsi que j’ai l’expérience de Sa nature sur moi-même. Les Reshimot se déroulent en moi, me conduisant sur les barreaux de l’échelle spirituelle, par laquelle nous sommes descendus du Monde de l’Infini. Au-dessus de chaque Reshimo, chaque nouvel échelon, je fusionne avec le Créateur, encore et encore. En outre, je dois monter à chaque nouvelle étape en un sentiment de complétude et de joie, même si intérieurement, je peux être porteur d’un désir vide et souffrant ou d’un désir rempli de délices célestes.

Peu importe ce que je ressens, que ce soit la souffrance et la dévastation ou la réalisation et le plaisir, je suis totalement au-dessus d’eux parce que je suis absorbé dans le don sans réserve. En moi, il y a la haine et des transgressions, mais au-dessus, je monte dans le don sans réserve. Je ne me concentre pas sur mon désir. Qu’il reste vide, il faut qu’il soit rempli d’ordures ou de son contraire, la Lumière Supérieure, je me concentre uniquement sur la façon dont, au-dessus de tout cela, pour construire mon attitude conformément à celui qui donne.

Et c’est ce que comprend notre travail: sans cesse aspirer et se tourner vers Lui, au-dessus de tout ce qui se passe en nous. J’apprécie mes désirs où se déroulent les Reshimot car sans eux, je ne serais pas en mesure d’établir une relation et de fusionner avec le Créateur. Mais le travail lui-même est effectuée au-dessus de cela, où je suis la construction de la ligne médiane, l’écran.

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: