Comment pouvons-nous justifier le Créateur?

Dr. Michael LaitmanQuestion: Nous apprenons dans la sagesse de la Kabbale qu’«il n’y a rien hormis Lui », et que le Créateur est bon et parfait. Mais si une personne qui a révélé cela devient témoin d’un assassinat, comment doit-elle se sentir à ce sujet?

Réponse: Quand on voit le mal dans notre monde, nous nous demandons: «Comment ce peut-il que le Créateur soit bon et parfait, le bien qui fait le bien? ». Tout ce que la science de la Kabbale dit se réfère aux états situés à un niveau au-dessus du «Makhsom » (la frontière entre les mondes corporel et spirituel). La bonté ne gouverne qu’à ces degrés là. En obtenant l’attribut du don sans réserve, vous commencez à comprendre que le monde est beau et que le Créateur est bon.
En dessous de cette limite, on mange l’autre, à la fois littéralement et métaphoriquement. Ici, nous ne devrions pas attendre de bonnes actions, au contraire, chacun d’entre nous à travers le monde se sentira de plus en plus mal, car cela nous oblige à nous débarrasser de notre ego.
Si nous étions à l’aise, si le Créateur nous avait traité avec bonté, et si la vie était bonne, nous resterions de petits égoïstes, en appréciant les petites choses. Seul le malheur nous pousse vers le développement.
Lorsque vous traversez la frontière entre les mondes matériel et spirituel, vous vous développez par votre propre volonté. Vous n’avez plus besoin de cela parce que vous générez vous -mêmes la force de votre développement.

De Leçon 1, Convention de Madrid, du 03/06/2011

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: