Un garçon à qui un agneau et un loup obéissent

Dr. Michael LaitmanQuestion: Dans l’article “La Paix,”Baal HaSulam cite Isaïe: “Et le loup habitera avec l’agneau et le léopard se couchera avec le chevreau, et le veau et le lionceau, et le bétail qu’on engraisse, ensemble, et un petit garçon les conduira.” Lorsque ce moment arrivera, pour qui ce sera le plus difficile, pour le loup de faire face à l’agneau, ou pour l’agneau de faire face au loup?

Réponse: Il y a un loup et un agneau en chacun de nous, le désir de recevoir et le désir de donner, le désir de donner est appelé «un agneau», et le désir de recevoir est appelé «un loup. » Ils ne peuvent pas vivre ensemble, faute d’accord mutuel. Le loup sait qu’il ne peut se satisfaire que par l’agneau, et l’agneau a peur car le loup pourrait le manger. Mais, d’autre part, le loup sait qu’il ne peut pas vivre sans l’agneau, et l’agneau sait que sans le loup il ne sera pas en mesure d’avancer et restera toujours un agneau.

Ainsi, il s’avère qu’ils ne peuvent pas exister l’un sans l’autre, et ils ne peuvent non plus vivre l’un avec l’autre, alors comment peuvent-ils trouver l’équilibre entre eux ? Alors, comment peut l’état de «le loup habitera avec l’agneau» exister? Comment deux désirs opposés, le désir de recevoir et le désir de donner, coexistent-ils?

C’est ce que la sagesse de la Kabbale nous explique: comment le loup et l’agneau peuvent s’accepter l’un l’autre et sont incorporés l’un dans l’autre. Quand une personne n’est pas dans le désir de recevoir ni dans le désir de donner, il reçoit ces deux forces comme deux «anges» et les combine correctement attirant ainsi l’image du Créateur. C’est pourquoi le Créateur est appelé Bo-Ré (« Bo-Ré», «Venez et voyez» en hébreu). Cette image est faite de la force de recevoir et de la force du don.

Alors, et un petit garçon les conduira. Ce qui signifie que l’humain en moi sent qu’il est petit et en même temps organise tout par lui-même et développe constamment le monde autour de lui par la bonne combinaison des deux forces, le loup et l’agneau ; la ligne médiane est déterminée entre les deux lignes, la droite et la gauche, à différents niveaux d’épaisseur, et «un petit garçon» gère cette association tout entière.
De la 4ème partie du cours quotidien de Kabbale du 30/11/12, La Paix”

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed