La frontière au delà de laquelle le mal devient bon

Dr. Michael LaitmanDu Baal HaSoulam article « Introduction à l’étude des dix Sefirot», article 78: «Même si tout le monde dit que vous êtes juste, vous devez être méchant à vos yeux», spécifiquement à vos yeux. En d’autres termes, tant que vous n’avez pas atteint « ouvrir les yeux » dans la Torah, vous devez vous considérer comme méchant. Ne vous trompez pas vous-même, avec votre réputation dans le monde entier, en vous prenant pour un juste.

L’homme n’accomplit par sa propre volonté des actes bons ou mauvais. En ce qui concerne la spiritualité, les qualités naturelles d’une personne, celles avec lesquelles il était né, ne comptent pas: comme il est gentil et poli ou grossier. Jusqu’à ce qu’il mérite une révélation et le témoignage du Créateur, qui garantira ses bonnes intentions, jusque-là, il restera méchant.

Mais quand une personne atteint une révélation et la Lumière le soutient, à partir de là, elle sera bonne, vertueuse. Par conséquent, nous ne faisons pas des calculs sur l’autre, ce qui est mauvais et qui est bon. En ce qui concerne le chemin spirituel, tout est déterminé par le croisement de cette chère frontière-là, le « Makhsom. » (la barrière)

De la 3ème partie du cours quotidien de Kabbale du 16/12/12, “Introduction à l’étude des dixSefirot

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: