Category Archives: Science

Les maladies sont le résultat des relations

Remarque : Les scientifiques ont déterminé que la cause de 32 à 40 % de toutes les maladies ne provient pas des virus ou des bactéries, mais des troubles émotionnels, du stress et des traumatismes psychologiques qui résultent des relations entre les gens.

Mon Commentaire : Certes, si le système nerveux est la base de la régulation de tous les systèmes du corps et si l’équilibre est rompu, ils sont déséquilibrés, alors c’est la cause de toutes les maladies.

Les maladies peuvent être sans rapport avec les nerfs. Le système nerveux maintient le corps entier en bonne condition et a ainsi une telle influence sur lui.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 20/08/2017

Quand les robots occupent nos postes

Quand les robots occupent nos postes

Les fausses nouvelles et la vérité sur la nature humaine

Les fausses nouvelles et la vérité sur la nature humaine

Le vrai mur que Trump doit démolir

Le vrai mur que Trump doit démolir

Donner un sens au jour du Souvenir de l’Holocauste

Donner un sens au jour du Souvenir de l’Holocauste

Pourquoi le monde compte-t-il sur l’éducation juive en 2017

Pourquoi le monde compte-t-il sur l’éducation juive en 2017

Laissez tomber les opioïdes, « planez » grâce à la connexion

Laissez tomber les opioïdes, « planez » grâce à la connexion

Ce que la résistance à l’investiture de Trump révèle à notre sujet

Ce que la résistance à l’investiture de Trump révèle à notre sujet

Les sept sciences

laitman_286Question : Il est dit qu’avant de commencer à étudier la sagesse de la Kabbale, une personne doit apprendre sept sciences. Quelles sont ces sciences et est-ce nécessaire ?

Réponse : Ils avaient l’habitude d’associer ces sciences aux domaines qui aujourd’hui ne sont pas considérés comme une science, tels que la danse, la musique et l’art. Ceux-ci étaient des sciences de l’expression de soi de la personnalité humaine, toute chose à travers laquelle une personne exprime sa perception de ses impressions sur le monde. Grâce à l’apprentissage et à l’étude des réponses humaines à l’influence du monde, nous étudions et examinons la personne elle-même. Ceci est la science.

Il nous semble qu’à travers la physique, la chimie et le reste des sciences, nous pouvons étudier et explorer le monde environnant. Mais nous nous étudions et nous nous explorons réellement, nos réactions, l’« instrument » de notre compréhension, notre perception du monde, la façon dont quelque chose d’inconnu pour nous se reflète à l’intérieur de nous.

Les kabbalistes ont parlé sur le fait d’étudier sept sciences qui explorent la réponse d’une personne à quelque chose d’inexplicable qui agit sur elle de l’extérieur.

Pourquoi est-ce spécifiquement sept sciences ? C’est parce qu’en plus de Rosh (tête) du Partsouf spirituel, qui nous est caché (Kéter, Hokhma et Bina), il y a le corps spirituel (Hessed, Guévoura, Tifferet, Netsah, Hod,Yessod et Malkhout), qui se trouvent en nous. Ainsi, nous étudions et examinons les réactions de ces sept caractéristiques à quelque chose que nous ne comprenons pas appelé « notre monde ». C’est de cette manière que l’image de notre monde nous est dépeinte.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 28/02/2016

Einstein et les kabbalistes

Laitman_510_01Question : Dans quels domaines compareriez-vous Einstein aux kabbalistes ?

Réponse : Einstein, comme les kabbalistes également, a recherché une équation unique de la nature qui décrirait tous les processus dans le monde à tous les niveaux.

Les kabbalistes vont plus loin. Ils veulent comprendre tous les processus non seulement avec l’intellect et ceux dans notre monde, mais dans tout le reste des mondes, ensemble. Les atteindre pleinement et devenir comme ces processus (ce qui signifie l’équivalence avec le Créateur, ou si vous voulez, Dieu) est vraiment le but de la création de l’humanité. Nous devons tous atteindre ce niveau, la compréhension et la réalisation de cela dans cette incarnation ou dans des incarnations futures.

Comme Einstein, les kabbalistes pensent également que le champ (la Lumière, la pensée de la création, le Créateur) est primaire, et que les corps, les désirs qui apparaissent, sont secondaires. Ainsi, la sagesse de la Kabbale consiste en une étude du désir humain lui-même et elle amène la personne à une découverte du champ, de la Lumière, du Créateur, à l’intérieur d’elle.

Einstein n’a pas réussi à atteindre cela parce qu’il pensait qu’il était possible d’atteindre la formule à l’aide de l’intellect, alors que la sagesse de la Kabbale atteint cela grâce à un changement dans le désir humain, ce qui signifie à travers la matière.

Extrait de la leçon du 17 juin 2016

Page 1 des 2012345Dernière »