Category Archives: Science

Les sondages sont-ils efficaces pour la prise de décision ?

275Question : Vaut-il la peine d’utiliser des sondages publics pour prendre certaines décisions au niveau gouvernemental ?

Réponse : Non. Nous n’arriverons à aucune décision de cette manière. L’opinion d’une foule ordinaire, non recueillie selon certaines lois, ne donnera rien. Leur opinion générale ne peut être plus grande que l’opinion de chacun d’eux. Nous avons déjà vu tout cela.

Si nous voulons vraiment atteindre l’opinion supérieure, nous devons nous élever au-dessus de notre égoïsme et nous connecter pour que nos désirs anti-égoïstes ne fassent qu’un. Ensuite, nous pouvons résoudre le problème à ce nouveau niveau qui est supérieur au niveau humain.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Communication » du 25/09/2020

Croire ou vérifier ?

552.03Question : Pour une personne religieuse, la plus grande motivation vient de la foi. Que pouvez-vous offrir à un laïc ?

Réponse : Une personne laïque peut se voir offrir la connaissance au lieu de la foi, ainsi elle comprendra le concept le plus élevé de la nature, appelé le Créateur et ne croira pas seulement ce qu’on lui a dit.

Question : Mais pourquoi y a-t-il assez de foi dans la force supérieure dans la religion et non chez les laïcs ? Vous parlez maintenant, mais je n’y crois pas.

Réponse : Parce que nous avons dépassé cet état. Nous ne pouvons pas vivre uniquement en fonction de ce qu’on nous dit.

Question : Est-ce beaucoup plus difficile pour les laïcs ?

Réponse : Bien sûr.

Commentaire : Si j’étais religieux, je croirais simplement vos paroles et saurais comment procéder pour le reste de ma vie. Et ici vous me parlez, et je ne sais pas, peut-être que vous avez raison, peut-être pas.

Réponse : Absolument. Vous devez donc le découvrir.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Management » du 28/08/2020

L’équilibre entre coopération et concurrence

595.06Question : Les scientifiques disent qu’il existe certains types de mécanismes dans la nature qui maintiennent un équilibre entre la coopération et la compétition. Cela permet d’éviter la destruction physique des adversaires et offre ainsi un niveau de diversité interne suffisamment élevé.

Pensez-vous que la même chose s’applique à la société humaine, qui a reçu le libre arbitre ? Ou pouvons-nous nous détruire mutuellement ?

Réponse : Non, la nature ne le permettra pas. Nous devons comprendre que toutes ces lois s’appliquent aussi bien au niveau des organismes les plus simples qu’à celui des plus complexes. Si parfois nous ne voyons pas quelque chose, c’est uniquement parce que nous n’avons pas la capacité de le voir. En général, la loi de la nature est universelle.

Dans la société, tout fonctionne comme dans la cellule d’un organisme ou entre ses cellules. Nous n’avons rien à craindre. Nous ne pourrons pas nous détruire car il existe un mécanisme contraignant.

Question : On dit que la société moderne a évolué jusqu’à atteindre la taille d’un système qui est similaire à une force géologique destructrice qui peut détruire l’univers entier. Ce n’était pas le cas il y a quelques milliers d’années. Qu’est-ce que cela signifie que les gens ont reçu un tel pouvoir maintenant ?

Réponse : Cette possibilité ne nous a été donnée que potentiellement, mais en aucun cas dans les faits, afin que nous comprenions à quel point nous devons encore nous développer pour équilibrer nos capacités physiques avec l’échelle morale.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Communication » du 21/08/2020

Apprenez à écouter

281.02Remarque : Nous ne savons pas comment nous écouter les uns les autres. Même les médecins interrompent leurs patients en moyenne 12 secondes après qu’ils aient commencé à leur parler de leurs problèmes de santé.

Mon Commentaire : L’essentiel pour un médecin est de poser un diagnostic et de renvoyer le patient. Et c’est naturel car il a besoin de faire face à un flux de patients.

Dans la plupart des cas, nous pensons que nous en savons suffisamment sur l’autre personne, nous n’avons rien à écouter et il vaut mieux exprimer notre opinion. C’est censé être ce qu’elle attend de nous.

C’est la même chose avec les patients et les médecins. De nombreux patients viennent au rendez-vous parce qu’ils ont besoin de s’exprimer, et le médecin pense que le patient veut entendre son opinion.

Extrait de KabTV, « Les Compétences de Communication » du 14/08/2020

Répétabilité des résultats : la loi de l’enregistrement des sensations spirituelles

568.01Question : Quelles sont les principales lois d’enregistrement des sensations spirituelles selon la sagesse de la Kabbale ?

Réponse : Des résultats qui se reproduisent, comme dans toute science, la reproduction d’un résultat pour une personne qui est capable de le vérifier sur elle-même.

La Kabbale, comme toute science, a besoin de vérification. De plus, elle accueille favorablement les tests de vérification qui sont répétés par des kabbalistes renommés et respectés. Ils examinent la recherche et approuvent la publication d’un livre pertinent. Plus tard, d’autres pourront également utiliser ce livre.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 11/11/2018

Le dernier jour de l’été

243.07Le dernier jour de l’été est arrivé. Nous entrons dans la période automne-hiver, et bien sûr, la pandémie de coronavirus se poursuivra. C’est une bonne chose que jour après jour, nous réalisions de plus en plus clairement que le virus ne s’en ira pas aussi vite. La pandémie entraîne non seulement la maladie, mais change toute notre existence : le travail, la maison, notre communication les uns avec les autres et l’attitude d’une personne face à la vie.

Il n’y a jamais eu d’épidémie aussi étendue, aussi profonde et aussi durable, et qui a apporté de tels changements qualitatifs chez une personne. L’humanité a encore du mal à comprendre quels changements sont exigés d’elle, mais dans les deux ou trois prochains mois, nous sentirons que ce coup nous oblige à changer, à modifier notre attitude envers la vie et la société. Le coronavirus change les gens et il nous sera plus facile de comprendre quel genre de personnes nous devrions être.

L’automne commence et les gens retournent au travail après les grandes vacances, les enfants retournent à l’école, les étudiants à l’université. Tout commence à reprendre sa routine, et ici nous sentirons à quel point nous sommes incapables d’y revenir.

Nous n’avons nulle part où retourner ! Nous ne serons plus en mesure de prendre en charge les systèmes que nous avions auparavant. Pour l’instant, nous ne savons pas comment continuer le parcours précédent. Quelle devrait être notre attitude vis-à-vis du travail, des études, de la vie dans les nouvelles conditions qui nous sont révélées par la pandémie ? Nous devrons tout comprendre à nouveau.

Nous ressentirons que nous voulons de moins en moins lutter contre ces phénomènes, mais nous devons comprendre leur essence profonde et nous transformer en conséquence.

Extrait de la 1ère partie de la leçon quotidienne de Kabbale, « Le Travail avec la Foi au-dessus de la Raison » du 31/08/2020

Santé et médecine, partie n°2

628.2De quoi dépend la santé humaine ?

Question : Il existe deux types d’impact de la société sur une personne.

Le premier est un impact indirect et inconscient. Par exemple : la pollution de l’atmosphère, de l’eau, des expériences génétiques effectuées sur des animaux pour l’alimentation, etc. Tout cela nous affecte naturellement.

Le second est l’impact direct et conscient de la société : les médias, toutes sortes de leviers économiques et les normes sociales.

Pensez-vous que, dans la plupart des cas, la santé humaine dépend davantage de la société ou de la génétique ?

Réponse : La santé dépend des deux.

Sans aucun doute, de la génétique surtout. Mais encore, comme on dit, l’existence détermine la conscience. Par conséquent, il est impératif de réfléchir au type d’environnement que l’on donne à une personne, bien que dans le même environnement il y ait des gens qui le tolèrent relativement bien et il y a ceux qui périssent.

Remarque : Les médecins disent que la santé humaine dépend à 10 % des soins de santé, à 20 % de l’hérédité, et à 20 % de l’environnement, c’est-à-dire des activités des personnes. Et 50 % est déterminé par le mode de vie d’une personne. Et le mode de vie est dicté par les médias et par la période historique dans laquelle vit une personne.

Autrement dit, en principe, on peut dire que 80 % de la santé dépend toujours de la société.

Mon Commentaire : Bien sûr, l’espérance de vie et sa qualité dépendent de la relation entre les gens, de leur communication.

Extrait de KabTV, « L’Ère après le Coronavirus » du 14/05/2020

Des dirigeants femmes

566.02Commentaire : Durant la pandémie, des études ont été menées et ont révélé que les pays dirigés par des femmes réussissaient mieux à lutter contre la pandémie que ceux dirigés par des hommes.

Ma Réponse : J’en parle tout le temps. Les hommes sont sur l’apparence. Et la femme assume l’entière responsabilité. Tout comme une femme gère tout à la maison, notre monde entier est notre maison. Par conséquent, il doit y avoir une femme majordome.

Commentaire : Les psychologues de l’Université de Stanford ont déclaré qu’une femme politique devrait appartenir au type « caméléon », combinant habilement les qualités politiques masculines et féminines.

Ma Réponse : C’est tout ce qu’elle a. Regardez comment une femme gère sa maison, quel ordre elle a à la maison. Laissez votre mari seul pendant une semaine, et alors elle nettoiera l’appartement pendant un mois. Tout le monde le sait.

Question : Ce n’est donc pas une nouvelle pour vous que les femmes dirigent un pays ?

Réponse : C’est un fait pour moi ! Cela nous est donné par la nature. La maison porte le nom de la femme, pas celui de l’homme. Par conséquent, nous devons faire des femmes les gestionnaires des pays et des hommes les exécuteurs de ces fonctions. En bref, vous avez besoin d’une main féminine forte, fiable, bonne, intelligente et sage. C’est tout. Le monde n’a besoin de rien d’autre. Nous irons pêcher et jouer aux dominos.

Question : Une femme arrêtera-t-elle la guerre ? Est-ce que cela arrêtera la haine ?

Réponse : Bien sûr. Et les guerres internes, à la fois dans un état et entre les états. Notre époque est en train de changer. Nous entrons dans une ère très différente dans laquelle une femme peut commander. Et nous voyons le monde tourner la page. Il est nécessaire de donner aux femmes la possibilité d’administrer. Et c’est très bien ! Moins les hommes s’intéresseront à leurs inventions, à leurs jeux d’enfants, mieux ce sera.

Extrait de KabTV, « L’Actualité avec Michael Laitman » du 11/05/2020

Servez-vous de la logique

Laitman_096Question : Comment pouvons-nous nous unir correctement entre nous, en faisant appel aux sensations, aux pensées ou à la logique ?

Réponse : Il est préférable de se servir de la logique lorsqu’une personne sait pourquoi elle devrait s’unir, que l’unité est une loi de la nature et qu’elle conduit donc à un chemin correct avec l’univers entier, avec un système intégral commun appelé le Créateur.

Lorsqu’une personne s’en rend compte, la tâche de son existence devient la révélation de ce système afin de se retrouver intégralement en lui.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 19/04/2020

La générosité inépuisable de la nature

laitman_263Question : Croyez-vous que même si, Dieu nous préserve, seulement 15 % de la population mondiale survivait, cela les éloignerait même d’un iota de leur égoïsme ou de leur individualisme plutôt que de les rendre amers ?

Réponse : En aucun cas, cela ne changerait rien. Je n’ai jamais laissé entendre que nous devrions réduire la population. Je n’ai jamais dit que le coronavirus devrait amoindrir les masses, s’en prendre aux personnes âgées ou malades, ou à n’importe qui d’autre. Pas du tout.

Notre monde, comme l’a écrit le Baal HaSoulam, peut nourrir des dizaines de milliards de personnes. Nous disposons d’une vaste quantité de terrain sur Terre qui est non cultivée. Utilisée correctement, cette terre peut nourrir encore 20 à 30 milliards de personnes. Il n’est pas nécessaire de la détruire.

Si nous réduisons notre intrusion brute dans la nature, l’air et l’eau deviendront propres et purs, des poissons apparaîtront, des animaux reviendront qui n’ont pas été vus depuis longtemps. Tout dépend de notre attitude correcte envers la nature et non de notre quantité.

Lisez ce qui est publié dans les journaux et sur Internet : il y a divers animaux sauvages qui n’ont plus peur d’être près de nous. Cela fait seulement un mois ou deux et nous pouvons voir des changements se produire dans la nature.

La nature est prête, elle veut que nous ayons la bonne attitude à son égard et, par conséquent, elle y répond. Je ne pense pas qu’il faille beaucoup de temps pour que les changements se produisent une fois que l’homme commence à comprendre, même dans une faible mesure, son rôle intégral dans le système.

Extrait de KabTV, « Les Fondamentaux de la Kabbale » du 05/04/2020