Category Archives: Travail en groupe

Où est le monde supérieur ?

laitman_944Question : Nos vies sont si primitives : métro boulot dodo. Et vous parlez d’une sorte de « monde supérieur » !

Je voudrais le voir, mais lorsque je lève les yeux, je ne vois que le plafond. Est-il possible de changer quelque chose dans ma vie ? Où est ce monde supérieur ?

Réponse :
Quand on parle du monde supérieur, qui est situé au-dessus de notre monde, la sagesse de la Kabbale ne veut pas dire une hauteur ordinaire, comme si c’était un plafond ou des étoiles dans le ciel ; cela parle des caractéristiques humaines internes et supérieures. Parfois, nous disons : « Quelle grande personne, elle est au-dessus de tout le monde », mais nous ne voulons pas dire sa taille. Napoléon mesurait un mètre cinquante, en même temps, il était une grande personnalité. Donc, il est d’abord nécessaire de clarifier ce que « bas « et « haut » signifient.

Dans la Kabbale, « supérieur » signifie « supérieur » selon des caractéristiques. Les caractéristiques supérieures sont le don sans réserve, l’amour, la connexion et l’unité. Et si nous indiquons qu’une personne est basse et inférieure, nous nous référons à ses caractéristiques lamentables, pas à la hauteur.

Ainsi, nous appelons le monde spirituel le monde supérieur parce que l’amour et l’unité y résident. Et s’y approcher est possible précisément grâce à la connexion et à l’unité.

Pourquoi ne ressentons-nous pas le Créateur ? Parce qu’il n’y a pas d’unité entre nous. Si nous voulons ressentir la force qui entoure, enveloppe et comprend toute la création en son sein, nous avons besoin de nous connecter et de devenir comme un seul.

La sagesse de la Kabbale dit que même si dix personnes se connectent et se réunissent comme une seule personne, alors elles ressentiront la force supérieure, le monde supérieur. C’est spécifiquement cette connexion que nous essayons de mettre en œuvre dans les groupes kabbalistiques.

Et cela est l’essence de la méthode qui est décrite dans les livres originaux de la Kabbale comme le Livre du Zohar et les livres originaux du Ari et du Baal HaSoulam.

Du Programme de la Radio Israélienne 103FM, le 06/09/15

Ne pas nuire au groupe

Dr. Michael LaitmanQuestion : Comment est-il possible d’atteindre une sensation si grande de l’importance du groupe qu’une crainte réelle de ne pas lui nuire se réveille ? Comment puis-je développer cette sensation de sorte qu’elle ne me quitte plus ? Ou est-ce aussi « au-dessus de la raison » ?

Réponse :
Le souci de ne pas nuire au groupe vient progressivement sous l’influence de la Lumière Environnante (Ohr Makif) et non pas sous toute autre forme.

La crainte pour le groupe, qu’il soit en mesure de se maintenir et de travailler pour le Créateur, et le mouvement vers le Créateur, la sensation de la responsabilité que cela dépend de moi, tout cela s’éveille sous l’influence de la Lumière Supérieure.

Je ne peux pas la construire en moi de manière artificielle. Je peux essayer de faire certaines actions, mais pas plus.

Nos efforts vont nous y amener progressivement, mais l’homme doit chercher constamment à l’intérieur de lui-même si cet état se réveille déjà en lui.

Du cours quotidien de Kabbale du 17/02/14

Que pouvez-vous donner sans réserve aux gens ?

laitman_549_01Question : Pourquoi est-il nécessaire de se connecter aux amis et n’est-il simplement pas suffisant d’être impliqué dans la diffusion au public ?

Réponse :
Notre diffusion au grand public est une action qui vient de haut en bas. Il est nécessaire d’aller vers les gens et de les guider, de devenir leur tête. Mais pour être leur tête, je dois être le donneur sans réserve. Comment puis-je acquérir la caractéristique du don sans réserve si je ne suis pas connecté à dix, ou cent, ou quelques milliers d’autres personnes comme moi, dans des conditions d’égalité absolue ?

J’ai besoin du groupe afin d’acquérir la caractéristique du don sans réserve avec laquelle je vais sortir vers le grand public. Ainsi, ensemble avec le groupe, je dois être connecté à la Lumière qui ramène vers le bien. Seul, je ne suis pas capable d’être connecté à la Lumière. La Lumière ne donne pas sans réserve à chacun séparément, il doit y avoir dix personnes selon la structure spirituelle du Kli. S’il n’y a pas dix personnes, la Lumière n’aura rien pour se revêtir pour être saisie ; elle n’aura rien à remplir. C’est comme si un Kli avait seulement les murs, mais pas la dixième Sefira, Malkhout, ce qui ici signifie qu’il n’y a pas de fond du Kli. De ce fait, cela s’appelle un Tsinor (tuyau).

Sans le groupe, il est impossible d’attirer la Lumière, la puissance qui vous corrigera. Que pouvez-vous apporter au public si vous n’êtes pas connecté à un Kli et à la Lumière qui le remplit ? Comment pouvez-vous diffuser si vous n’avez aucune connexion à l’origine de la puissance ? Vous pouvez juste vendre des livres ou travailler sur Internet dans la diffusion des articles et il n’y aura pas de problème en vous remplaçant par un quelconque travailleur rémunéré qui travaille juste pour un salaire. Car si vous n’avez pas la Lumière, que pouvez-vous donner sans réserve aux autres à part qu’un morceau de papier ?

De la préparation au cours quotidien de Kabbale du 04/03/14

Vers le niveau suivant avec un minimum de pertes

Dr. Michael LaitmanQuestion : Je peux comprendre que l’égoïsme est la raison de la crise, mais je ne vois pas le rapport avec la façon dont nous pouvons monter à un certain degré en conséquence. Quels sont les signes selon lesquels nous devons monter à un nouveau niveau maintenant et ne pas continuer à progresser de façon linéaire ?

Réponse :
Vous pouvez faire ce que vous voulez : des règles différentes et en particulier celles sociales et économiques. Les politiciens font ce qu’ils croient être juste, et les économistes gèrent tout de la manière dont ils pensent que les choses devraient être, mais tout cela ne mène à rien.

Nous pouvons apprendre quelque chose uniquement si nous écoutons ceux qui comprennent le plan de notre évolution et son but, que d’autres ne peuvent pas voir parce que ce n’est pas dans notre ego, pas dans notre nature, pas dans notre pensée ni dans nos sentiments. Les gens qui le ressentent et l’atteignent doivent essayer de l’expliquer à tout le monde et le reste de l’humanité les suivra comme des petits enfants qui suivent ceux qui savent ce qui se passe. Il n’y a pas d’autres moyens. C’est comme un troupeau qui suit un seul berger qui amène le troupeau au puits ou à la maison. C’est la manière dont ce sera également dans ce cas.

Bien que très peu de gens comprennent la phase suivante, toute l’humanité doit les suivre afin d’être sauvée et atteindre le bon état avec des pertes minimales.

De KabTV, « La Dernière Génération » du 12/08/15

Où est mon vrai « moi » et non celui imaginaire ?

laitman_940Question : Si le Créateur contrôle à la fois mon cœur et mon esprit, alors comment puis-je choisir et changer de direction ?

Réponse :
Moi, je suis juste une partie du système, quelque chose qui est inclus dans le groupe, et avec l’aide de la connexion à lui, je suis en mesure de participer à la prière générale, MAN.

Il ne s’agit pas de mon corps ni de mes sentiments et pensées actuels. Tout cela n’est pas pris en considération du tout, ainsi ce monde est appelé « imaginaire ». Il est possible d’effacer complètement tout ce que nous ressentons car il n’y a rien de réel à propos de cela. Tout est fictif. Alors qu’est-ce qui me reste ? Le Reshimo (réminiscence) n’est pas moi non plus, car il vient aussi d’en haut. Seuls mes efforts pour être intégré dans le groupe sont pris en compte, dans le but de ramener le système à ce qu’il était au début. Et ceci est appelé MAN.

Question :
Lorsque je travaille dans le groupe, est-ce que des désirs d’un autre genre s’éveillent en moi ?

Réponse :
Bien sûr, il s’agit d’une autre sorte de désir. Mon désir d’être intégré dans le groupe et les efforts que je fais pour me connecter aux amis sont déjà mon effort pour atteindre le don sans réserve car lorsque je fais cela, je dois m’annuler.

De la préparation au cours quotidien de Kabbale du 09/03/14

Une pyramide d’amour

laitman_528_04Question : Quel est le mécanisme du revirement de l’amour des amis en amour du Créateur ?

Réponse :
Vous devez subir une série d’états en avançant le long de ce chemin. L’état précédent ne disparaît pas dans la transition d’un état à un autre. Chaque fois le nouvel état est construit sur la base de l’intensification de l’état précédent. C’est comme cela dans la spiritualité, c’est comme si nous construisions une pyramide : plus on monte, plus nous devons élargir sa base en dessous.

Si la pyramide est basse, une base étroite est suffisante, mais si nous voulons atteindre de grandes hauteurs, nous devons construire une très grande base pour la pyramide.

Ceci est la raison pour laquelle nous adhérons en premier aux livres kabbalistiques et à leurs auteurs, ce qui s’appelle être en adhésion avec l’étude et l’enseignant. Cela donne à une personne la bonne direction.

Une fois qu’il y a une direction, son atteinte commence : à travers la connexion et l’adhésion à l’enseignant, nous atteignons une connexion et l’adhésion aux amis et nous construisons une société, un environnement. Lorsque nous réalisons la construction de la société, nous commençons à découvrir la nécessité pour le don sans réserve du Créateur dans ce cercle. Tout cela est décrit en détail dans les articles du Rabash, mais une personne ne le voit pas toujours. Une personne peut voir ce que disent les livres uniquement en fonction de son besoin pour cela.

De la préparation au cours quotidien de Kabbale, le 10/03/14

Le monde est un orchestre harmonieux

Dr. Michael LaitmanNous faisons tous partie d’un seul tout général et nous nous complétons réciproquement en raison des différences, des contrastes et des oppositions entre nous. Ce complément mutuel est obligé de souligner et d’exposer tous les rejets que nous ressentons intérieurement l’un envers l’autre.

C’est uniquement par la bonne connexion entre nous que nous pouvons trouver l’unité idéale qui permettra la révélation de toutes les différences et oppositions entre nous, et d’autre part, de l’ensemble absolu, harmonieux, et de la coopération mutuelle entre nous. Toutes les différences entre nous se connectent à travers notre amour mutuel, le don sans réserve mutuel, et l’entente mutuelle. Lorsque toutes les parties travaillent ensemble seulement pour le bien des autres, cela rend leur connexion possible.

Question :
Comment pouvons-nous atteindre cette réalisation ?

Réponse :
Cela résulte du grand désir que chacun de nous doit remplir avec la Lumière. Nous avons été à la recherche de ce remplissage, non seulement pendant de nombreuses années, mais aussi dans nos vies antérieures. Dans une certaine vie, nous nous arrêtons et nous commençons à creuser plus profondément la question de savoir comment je peux me remplir.

Si nous étions tous égaux, nous serions comme un seul, mais il ne peut pas y avoir plus d’une même chose. Nous pouvons faire beaucoup de tables identiques dans notre monde, mais il n’y a rien de tel dans le monde spirituel. Il n’y a pas d’uniformité à l’intérieur de nous, et nous le voyons dans les gens autour de nous. C’est grâce à nos différences qu’un tel orchestre mondiale existe. En attendant, ce n’est pas encore un orchestre, mais une cacophonie épouvantable. Mais si nous les réunissons sous la direction d’un chef d’orchestre expérimenté, il y aura un merveilleux orchestre, coordonné et harmonieux.

De KabTV, « Conversations avec Michael Laitman » du 05/08/15

L’échelle de l’union

laitman_943Question : Est-il possible de mesurer le niveau de l’union entre les gens et par rapport à cela de dire si nous sommes loin d’un autre holocauste ?

Réponse :
Selon le degré de connexion entre nous, nous pouvons mesurer notre place sur l’échelle spirituelle, qui est appelée l’Échelle de Jacob, comment nous nous élevons de notre monde dans 125 niveaux, à travers cinq mondes jusqu’à ce que nous atteignions Olam Ein Sof.

Dans chaque monde, il y a cinq Partsoufim, dans chaque Partsouf, il y a cinq Sefirot, et au total il y a 125 niveaux (5 x 5 x 5). La différence entre tous ces niveaux est une connexion et une union entre nous de plus en plus grandes.

Cette union est toujours réalisée dans un groupe de dix (Minyan). Si nous nous connectons correctement, nous nous annulons, puis nous commençons à ressentir la connexion entre nous, ainsi qu’une nouvelle force spirituelle que l’on découvre dans notre connexion.

Plus nous nous connectons, plus chacun de nous ressent combien il monte sur l’échelle des niveaux spirituels, jusqu’à atteindre sa fin.

Du Programme de la Radio Israélienne 103FM, le 12/07/15

Un monde spirituel? C’est simple!

laitman_933Question : Comment se révèle le monde spirituel ?

Réponse :
Dix personnes s’assoient ensemble en étudiant et en discutant de la connexion entre elles, tandis que chacune s’annule devant les autres, et ainsi elles s’unissent.

A travers cette unité, elles atteignent la sensation que le monde supérieur se révèle entre elles. Ceci est l’atteinte de la sagesse de la Kabbale.

C’est si simple et si proche ! C’est seulement grâce à l’annulation de notre ego, lorsque nous nous élevons au-dessus de lui, que l’on découvre le monde supérieur, le système supérieur qui gère notre monde. N’importe qui peut le découvrir !

La sagesse de la Kabbale nous dit comment le faire d’une manière très simple. En utilisant cette méthode, nous pouvons parvenir à un état dans lequel nous atteignons ce système : comment il fonctionne, comment il nous dirige et comment nous pouvons lui répondre et contrôler notre destin.

Du Programme de la Radio Israélienne 103FM, le 12/07/15

Comment pouvons-nous attirer la Lumière Supérieure ?

laitman_530Question : Comment peut-on attirer la Lumière Supérieure ? Comment savons-nous que cela fonctionne ?

Réponse :
C’est uniquement à travers nos efforts pour se connecter et s’unir ! Si je suis dans un groupe de personnes qui ont la même intention et le même objectif spirituel supérieur, et si nous essayons de nous connecter et de nous unir, nous attirons la Lumière qui ramène vers le bien.

Nous ressentons à quel point nous changeons soudainement et dans quelle mesure nous comprenons le système qui est à l’intérieur de nous et qui relie toutes les parties de la réalité.

Nous commençons à ressentir que notre monde est plein de nouvelles forces et nous voyons comment ces forces se connectent à un seul réseau, et le plan fait fonctionner ce réseau. Ce plan est appelé le Créateur, la force supérieure qui dirige notre monde. Nous découvrons la direction supérieure et commençons à y participer.

Du Programme de la Radio Israélienne 103FM, le 12/07/15