La vraie et la fausse liberté

Dr. Michael LaitmanNous n’avons qu’une seule action libre dans ce monde pendant notre vie, et tout autre chose se déroule absolument et inévitablement sur les ordres d’En Haut. Mais ce n’est pas facile de trouver cette liberté qui nous avait été laissée car nous sommes strictement régis d’ En-Haut par la douleur et par le plaisir, étant liés par un millier de chaînes qui contrôlent notre volonté, notre pensée, corps, mots et actes.Nous sommes les marionnettes dociles tirées par ces ficelles venant du ciel. Nous sommes complètement des esclaves de notre nature, à partir du moment où nous sommes une cellule embryonnaire qui se développe dans l’utérus de la mère et jusqu’à l’âge où nous pensons que nous sommes enfin en mesure d’agir et de vivre de façon autonome.

L’homme est gouverné par les forces de la Nature, donc si tout est de la Nature, comment quelque chose de nouveau peut-elle émerger en lui? Par conséquent, il n’existe aucun libre choix dans ce monde. Une personne choisit toujours ce qui lui plaît le plus, et fuit la souffrance comme toutes les créatures, qu’elles soient végétales ou animées.

Malgré cette liberté illusoire qui avait été accordée initialement à l’homme (car nous pensons que nous pouvons faire ce que nous voulons!), c’est encore une illusion. La vraie liberté réside en sortant et nous élevant au-dessus de notre nature, ce qui signifie sortir et s’élever au-dessus de l’égoïsme.

Il est écrit dans la Torah que c’est la «liberté de l’ange de la mort. » Aucun homme ne peut pas ne pas tenir compte de telles paroles! La liberté venant de la mort ne signifie pas que notre corps animé vivra éternellement en languissant à l’infini dans cette vie remplie de douleur corporelle et de très peu de plaisir à savourer.

La liberté de l’ange de la mort remplace cette vie par l’atteinte d’un niveau d’existence parfait et le plus confortable possible, existence qui est en même temps éternelle et complète! Et cela peut être réalisé par ce que nous appelons «la liberté de la volonté ».

Une telle liberté devient vraiment alléchante et souhaitable, car dans la vie ordinaire, nous n’avons généralement pas besoin de la liberté, et nous sommes le plus satisfaits lorsque la vie est stable comme une horloge bien réglée: maison, famille et travail. Moins il y a de liberté, moins il y a de maux de tête. Mais si nous pouvons atteindre la vie éternelle et la perfection, en nous étant libérés de l’ange de la mort, qu’y a-t-il de mieux?

En outre, il est nécessaire de comprendre que l’ange de la mort est notre propre ego qui creuse notre tombe. Il nous donne un sentiment horrible qu’il est impossible de devenir satisfait et que la vie est limitée et transitoire.

Se libérer de l’ange de la mort signifie la réalisation du don inconditionnel, son accomplissement infini et l’engagement dans le flux éternel de la vie. Sachant cela, nous allons essayer de clarifier les écrits des kabbalistes: comment peut-on atteindre une telle liberté?

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: