La solution pour l’économie n’est pas un conte de fées

Dr. Michael LaitmanAvis: (Professeur d’économie comportementale Ariely Dan ,de l’université  de Duke): « les sentiments des boyaux sont souvent mauvais …. Parce que si vous y pensez, les conditions dans lesquelles vous pourriez développer de bonnes intuitions par le ventre sont les conditions dans lesquelles vous faites les mêmes choses encore et encore avec de très petits changements, et où vous voyez un effet immédiat. … Beaucoup de ce qui se passe dans le marché n’a aucun lien avec ce que vous avez fait, et on fait tellement  de bruit en cela  que c’est vraiment difficile pour l’être humain d’ observer le marché et de comprendre la relation entre ce que vous avez fait, ce que font les entreprises, et ce qui  se passe .

«Vous savez c’est comme  tous ces programmes quand les gens viennent le jour après que quelque chose se soit passé et … disent : «. Oh, je le  savais ;  voici l’histoire, et voici pourquoi » Vous avez tous ces experts qui vous donnent une explication de ce qui s’est passé hier. Bien sûr, la question est de savoir s’ils peuvent prédire ce qui arrivera demain, et ils ne s’aventurent  pas parce qu’ils savent qu’ils ne peuvent pas.

«Nous avons fait une expérience dans laquelle nous avons pris quelques événements dans un marché boursier: les actions d’IBM ont augmenté,  les actions d’IBM sont descendues, etc., et nous avons créé des experts informatiques … qui [parfois] ont donné l’explication standard, mais parfois ont donné l’explication contraire. Ensuite, nous avons demandé aux gens combien ils faisaient confiance à ces pontes … et seraient-ils prêts à investir dans la prochaine période en fonction de leurs conseils.

« Il s’avère que peu importe la nature des explications, tant qu’ils ont donné une explication, les gens les ont suivis. Je pense que cela vient de notre grand désir  en tant qu’individus à nous raconter une histoire qui explique ce qui se passe. »

Mon commentaire: En d’autres termes, peu importe ce que sont les causes des événements ; nous avons juste besoin d’une histoire, qu’elle soit valide ou non. Cela nous réconforte, comme à un enfant dans les bras de sa mère qui veut un conte de fée juste parce qu’il l’entend de la mère. Nous sommes à la recherche d’un réconfort, pas d’une explication! Mais cela ne résout pas l’économie !

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: