Le prince et le pauvre

Dr. Michael LaitmanDans le monde de l’Infini, la Lumière et le désir fusionnent en un seul tout, sans différence entre eux. Nous sommes incapables de comprendre comment c’est possible: est-ce qu’ils se fondent autant que possible ou deviennent juste semblables? Comment ces deux qualités différentes,  celle de la réception et celle du don sans réserve fusionnent-elle en une seule?

Il arrive que l’un est beaucoup plus fort que l’autre et éclipse l’autre avec une telle puissance que l’autre devienne absolument  indétectable. Mais ce n’est pas quelque chose que nous appelons devenir un tout. Pour l’instant nous ne pouvons pas comprendre comment deux opposés peuvent fusionner en un seul, mais n’en demeurent pas moins deux opposés.

Pour notre esprit rationnel, l’un annule l’autre parce que cette rationalité est très limitée et n’est pas capable de combiner deux opposés. Ceci engendre toute la complexité de la perception, de notre capacité à comprendre le monde spirituel et sa dissimulation. Nos organes de perception actuels ne saisissent pas la réalité spirituelle, même si nous sommes en elle.

Afin d’accéder à l’indépendance et au libre choix, nous devons sortir d’un état ​​spirituel et revenir à lui à partir de son absence totale. Comme le Créateur a créé la créature comme «existence de l’absence », de la même façon nous devrions venir à Sa réalité  « existante »-hors de l’absence: atteindre par là la réalité hors de l’absence .

Ensuite, nous comprendrons ce qu’est la créature,  et  de là, qui est le Créateur. Comme il est dit: «Connais-Le  par Ses actions. »

Par conséquent, le monde de l’Infini est divisé en deux parties: la Lumière et le récipient, qui se confond et demeure dans l’unité en elle. La descente des mondes à partir du monde de l’Infini dans ce monde signifie la divergence et la séparation des contraires qui s’y fondent dans un seul tout.

Plus les mondes descendent bas, plus les opposés se séparent, à la manière d’un cône, et se rapprochent  de notre monde en devenant deux pôles complètement séparés. Et maintenant nous sommes capables de les percevoir – indépendants l’un de l’autre, comprenant qu’ils ne peuvent pas coexister.

C’est pourquoi la vérité et la foi, ou la connaissance et la foi, le désir de recevoir du plaisir et le désir de donner sans réserve, le travail pour soi et pour l’autre, moi et le Créateur, existent séparément dans notre conscience. Il s’avère que la vérité du monde de l’Infini: « Lui et Son nom sont un » se séparent dans notre monde. Et un récipient commun, le désir, se divise en plusieurs parties ; les gens deviennent opposés et séparés les uns des autres.

Par conséquent, nous voyons que nos destins sont complètement différents, et nous ne comprenons pas pourquoi  on donne à une personne tellement de chance, tandis que l’autre reçoit des châtiments. Nous voyons qu’il y a des bons et des mauvais moments, des montées et des descentes, et de l’inégalité parmi les hommes. Après tout, une personne gagne beaucoup et facilement de l’argent, tandis que l’autre travaille dur et gagne à peine sa vie.

Certains sont en bonne santé, les autres sont malades. L’un est né prince,  l’autre est orphelin et laissé dans  la rue. Il semble que pour nous que toute cette «injustice» existe, mais en réalité, tout est arrangé absolument parfaitement.

En fait, notre vision divise toute la réalité en incidents séparés et à différents moments. Par conséquent, certaines parties sont séparées les unes des autres pour nous, et nous commençons à attribuer chaque état à différentes personnes, en supposant que l’un est béni, tandis que l’autre a de la malchance.

Cependant, la cause de cela est notre perception qui est déformée. Et elle restera ainsi  jusqu’à ce que nous nous  corrigions. Ensuite, tout va se rejoindre  en un tout, et nous verrons un monde parfait. 

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale du 23/08/2011, Shamati # 43

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed