Le véritable travail

Dr. Michael LaitmanQuestion : Pourquoi le réseau de nos relations brisées ne se révèle pas à nous ? Pourquoi la cause de tous les maux ne nous est pas montrée, pour que nous sachions où faire des efforts ?

Réponse :
 C’est parce que nous corrigerions en raison du désespoir. Nos efforts seraient un simple travail égoïste. Ce serait comme gagner de l’argent pour la nourriture. Dans la spiritualité, être poussés par la simple menace de la faim n’est pas considéré comme un travail.

En réalité, sans besoin, je dois vouloir lutter pour le but, pour lequel je n’éprouve aucun besoin. Ma nature ne m’y oblige pas et je développe un désir tout à fait libre, indépendant de tout. Donner sans réserve n’est pas conditionnel pour moi, je n’en ai pas besoin, je ne dépends pas de quelqu’un ou quelque chose. Comme le Créateur, je suis au-dessus de tout.

Alors, je découvre ma dépendance envers les autres, je veux donner, pour les servir, et je veux être le dernier, le plus bas de tous. Sinon, le travail n’est pas fait par moi mais par le Créateur.

Dans mon travail spirituel, se trouve un point que j’ai besoin de développer continuellement : le point de la liberté qui nous est totalement inconnu, dans notre monde. À ce stade, je ne dépends de personne et ne peut rien faire. Le monde entier est à mes pieds sans aucun effort de ma part. Là se trouve la possibilité d’un travail réel.

Pour parvenir à ce point, il m’arrive des ennuis et problèmes, grâce auxquels j’apprends. Mais ensuite, quand je fais réellement connaissance avec le monde spirituel, mon travail se transformer en son contraire, comme s’il s’inversait. On me dira: “Prends tout! » Et je refuserai ce cadeau.

De la 5e partie du cours quotidien de Kabbale du 20.09.2011, « La Nation

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed