Face au vent!

Dr. Michael LaitmanNous avons été créés comme un système unique d’âme collective et nous sommes tous interdépendants. Cependant, la Lumière supérieure dirigea ce récipient collectif vers une brisure, puis, ces morceaux brisés tombèrent de plus en plus bas, se divisèrent de plus en plus et s’éloignèrent de plus en plus les uns des autres.

Et quand ils atteignent le fond, ils commencent à se réveiller, des profondeurs de la chute. La même Lumière qui les a contraints à tomber commence à les éveiller et à les sortir de là.

Cette ascension est composée de plusieurs étapes et se déroule tout d’abord au degré minéral, végétal, et animal, où le récipient agit inconsciemment, étant complètement asservi à la Lumière. Toutefois, au degré humain, nous devons révéler notre propre désir.

Le désir existe en chacun et est créé « de l’absence» par la Lumière, comme une empreinte inversée de la Lumière. Et le désir est ce que nous devrions développer en nous de notre propre gré. Cette aspiration est la véritable « créature » qui s’éveille et ajoute d’elle-même, ses intentions, ses efforts, et l’amour.

Tout cela ne vient pas comme une réponse directe à l’influence de la Lumière ; c’est plutôt le résultat de la propre recherche du récipient.  Bien sûr, la Lumière fonctionne ici, quoique d’une manière cachée, il y a pourtant ici, un ajout du côté du récipient, qui s’est développé jusqu’à la dernière et quatrième étape. Cet ajout est son propre désir et amour.

Pour nous, cela s’exprime par notre travail contre le désir égoïste qui se révèle en nous lorsque nous voulons nous unir. Nous ne sentirons jamais la résistance de notre ego, si nous ne nous connectons pas au groupe, si nous ne nous annulons pas face à sa force, pour atteindre la qualité du don général qui se vêtira en nous, appelée la révélation du Créateur.

Si une personne se dirige dans cette voie, appelée «Israël, la Torah, et le Créateur sont un», elle révèle, par cet effort, la résistance de son ego à la correction. Cependant, elle doit continuer par tous les moyens et toujours tenter de révéler en elle-même au moins une certaine volonté à s’unir.

C’est comme pour un voilier, qui ne peut naviguer directement contre le vent. Il existe des voiles spéciales, qui permettent de naviguer en zigzag, sous forme de courbes ascendantes et descendantes, voilà comment il avance face au vent.

C’est ainsi qu’une personne doit se comporter, quand elle découvre qu’elle est incapable d’aller contre son ego, qui fait obstacle à son union avec le groupe, afin de s’annuler devant lui et de révéler en elle l’attribut du don général. Cependant, elle est capable de le faire par toutes sortes de moyens auxiliaires indirectes.

Ces moyens auxiliaires sont appelés l’environnement qu’une personne construit, de telle sorte que celui-ci l’influence. L’environnement deviendra la voile qui la conduira en zigzag face au vent – et c’est ainsi qu’elle avancera!

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 21/09/2011, n°232 Shamati

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: