Voir le Créateur derrière l’ami

Dr. Michael LaitmanQuestion: Pourquoi je découvre de nouvelles choses sur le monde quand je corrige mon attitude envers les autres et les aime?

Réponse: Il s’agit toujours de votre désir. Il n’y a que le récipient et la lumière du désir et ce qui s’y passe. Toute la question est comment je vous traite,  « étranger », au sein de mon désir.

En d’autres termes, il y a une image d’un étranger en moi, et je dois corriger mon désir à l’égard de cette image, faire tourner mon désir autour de lui, et, par conséquent, de découvrir un nouvel état.

Je ne sors jamais de moi même. J’ai seulement besoin de me changer moi-même, ma mauvaise attitude, ma haine, et de les transformer en amour. Alors, je vais découvrir le monde spirituel dans ma relation avec vous.

D’une façon ou l’autre, tout se passe à l’intérieur. Nous sommes confrontés à un monde énorme, mais tout le monde comprend que cette image est représentée en nous. Le Baal HaSoulam écrit à ce sujet dans «Introduction au Livre du Zohar».

Mais d’où vient cette image qui est en en moi? C’est le résultat de l’action du Créateur. Tous les niveaux de la nature du minéral, végétal, animal et parlant – tous les niveaux de l’élaboration de la volonté de la phase « racine »jusqu’à la « phase quatre » me conduis vers le Créateur, pour atteindre la force supérieure.

Cela signifie que tout ce que je ressens à l’extérieur est le Créateur. Par conséquent Rabash dit que nous devrions voir le Créateur dans l’ami, ou du moins derrière l’ami.

Donc, l’image externe dans ma perception est l’étincelle, la particule de Lumière, le Créateur. Ainsi, grâce à la brisure des récipients, j’ai soudain découvert les autres, les étrangers en dehors de moi-même. Un «dipôle» se révèle en moi: moi et quelqu’un d’autre. Cette personne remplit la place du Créateur, pour le moment, de sorte que je peux exercer l’auto-amélioration avec lui, mais en fait, il n’y a rien, mais une personne et le Créateur.

Donc, nous devons comprendre que dans nos corrections dans le cercle d’amis, nous aidons à améliorer le monde entier. Ici, nous pouvons comprendre ce que le Baal HaSoulam dit à la fin de l ‘«Introduction au Livre du Zohar»: si Israël se corrige, la Lumière se déverse d’eux vers le reste de la réalité, nous n’avons besoin de rien d’autre. Il suffit de nous corriger.

Donc, mon ami n’est pas un ami mais le Créateur, qui a inséré cette image en moi sur le fond de tous les autres niveaux de réalité. Dans la quatrième phase du développement, la créature éprouve de la honte devant le Créateur, et c’est exactement pour cette raison que je déteste l’ami que je vois devant moi. Ceci est le résultat de cette honte.

Revenons à ce qu’une personne apprend au cours de la correction.

Sans cette information, c’est tout simplement impossible à gérer. De combien peut-il augmenter son amour? Chaque niveau est constitué des sentiments et de l’esprit, il est impossible d’avancer que par un seul d’entre eux. Après tout, le plaisir n’est que dans la réalisation des actions du Créateur.

Il veut que nous Le découvrons comme bon et bienveillant. Pour ce faire, vous devez savoir comment il le fait: par quelle sagesse, de quelle manière, avec quel souci. La sagesse est ici essentielle, et elle doit être une profonde sagesse, comme si vous étiez habillé dans le Créateur.

Dans notre monde, vous ne comprendrez pas les parents jusqu’à ce que vous grandissiez et deveniez un parent à votre tour. Il en est de même dans la spiritualité, l’adhésion est nécessaire, car sans elle, vous ne comprendrez pas le Créateur: qui Il est et ce qu’Il est. L’amour vient comme résultat de cela.

À moins que vous atteignez le Créateur, vous ne serez pas en mesure de l’aimer. En tant qu’adultes, nous nous souvenons de différents événements de notre enfance, ce que nos parents ont fait, ce qu’ils nous ont appris, comment ils se sont sacrifiés pour nous, et nous commençons à les comprendre et à les aimer beaucoup plus que dans notre enfance. C’est la même chose avec le Créateur.

De la 4ème partie du cours quotidien de Kabbale du 16/12/12,“La sagesse de la Kabbale et la philosophie”

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed