Le roi d’Israël, un rôle modèle pour le peuple

Dr. Michael LaitmanChaque lettre qui est décrite dans l’article « Les Lettres de Rabbi Hamnouna Saba » indique un mot ou une action. La lettre Mem signifie le mot «roi», alors pourquoi le monde n’a pas été créé avec cette lettre? C’est comme s’il yavait une différence entre la force de la correction et l’état dans lequel elle apporte l’objet qu’elle corrige.
Mem est la force de la correction, Malkhout (le royaume) des forces, le roi est synonyme de domination, et le monde ne peut exister sans un roi, ce qui signifie sans une force de correction qui pousse constamment le désir de recevoir à recevoir la correction, l’état désiré .
D’une part, un roi est une très grande illumination dans lequel la lumière de Hokhma et la Lumière de Hassadim qui viennent de la tête de Arich Anpin se connectent. Mais d’un autre côté, cette illumination ne peut pas dominer le monde, car elle remplit les êtres créés. Les créatures ont besoin de liberté! Bien qu’il y ait un roi et Malkhout, leur domination devrait être acceptée progressivement et volontairement de sorte que les gens voudront ressembler au roi par leur propre libre arbitre.
Un roi ne doit pas être un dictateur ni un tyran, mais un modèle et un symbole que l’on doit atteindre. Le roi gouverne, mais sa décision est bonne et il attire les gens. Ainsi, le roi d’Israël diffère du roi des nations du monde. Le roi d’Israël n’est pas un exemple de domination. Il gouverne par sa Sainteté, en étant grand et sublime, corrigé et parfait et non par la force.
Il est très puissant, mais c’est un pouvoir totalement différent, différent des autres rois.
De la 2ème partie du cours quotidien de  Kabbale 27/05/13 , «Introduction au Livre du Zohar»

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: