Au-dessus du temps et de l’espace

Dr. Michael LaitmanDans les Nouvelles (à partir de JSpace): « Les physiciens savent depuis longtemps que les particules quantiques peuvent s’influencer mutuellement indépendamment de la distance qui existe entre elles dans un phénomène qu’Einstein moqueur a appelé  » Action fantôme à distance» Maintenant, les scientifiques de l’Institut Racah de l’Université hébraïque de physique ont prouvé que cette règle vaut pour les particules quantiques qui n’existent pas encore dans le même temps.
«L’observation d’Einstein, appelée enchevêtrement, décrit le principe d’incertitude en mécanique quantique. Les particules quantiques de lumière, appelées des photons, existent dans un nuage d’incertitude, et peuvent être polarisées horizontalement, verticalement ou avec surprise dans les deux directions. Cependant, au moment où une particule est testée pour la polarisation, l’incertitude s’effondre et le photon est polarisé dans une seule direction.
« L’enchevêtrement se produit quand il y a deux photons. Chacun peut être polarisé dans une des trois directions, mais l’enchevêtrement relie la polarisation de ces particules, même quand elles sont chacune indéterminées. Ainsi, lorsque le premier photon est mesuré comme ayant échoué à une polarisation verticale, la seconde s’effondre simultanément horizontalement, peu importe sa distance.
« Selon les résultats publiés dans Physical Review Letters, des scientifiques israéliens ont enchevêtrés des photons  qui n’existaient pas encore dans le même temps. Eli Megidish, Hagai Eisenberg et ses collègues de l’Université hébraïque ont utilisé un système appelé l’enchevêtrement de permutation pour prouver que deux photons qui n’existent même pas au même moment, peuvent être enchevêtrés. La clé a été d’utiliser deux paires de photons enchevêtrés, puis de forcer un photon de chaque paire de s’enchevêtrer à l’autre.
« Cette avance étend la portée des implications de la théorie quantique. En outre, l’expérience pourrait améliorer la cryptographie à longue distance en permettant aux utilisateurs de longue distance d’être liés par un réseau quantique. « 
Mon commentaire: Nous nous rapprochons de la frontière avec le monde supérieur qui existe au-delà du temps et de l’espace, mais la science s’arrêtera à sa limite, car un esprit différent sera nécessaire à l’être humain, esprit qu’il n’obteindra qu’en changeant ses propriétés de l’égoïsme à l’altruisme. Dans ce cas, il sera en mesure de comprendre les actions du monde supérieur décrites dans la sagesse de la Kabbale.

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: