Avant l’aube

Dr. Michael LaitmanQuestion: Dois-je me préparer au congrès de Saint-Pétersbourg pour que j’y arrive déjà avec la bonne idée du prochain degré auquel je suis connecté à tout le monde?
Réponse: Non, je n’ai rien à prendre avec moi. La préparation est le processus de construction du prochain degré, pas l’actuel degré. Il n’existe pas encore et je le construis comme si je préparais un repas pour le servir sur une table festive. Je forme l’état de l’unité dans lequel nous allons révéler la force supérieure ensemble, entre nous.
Si, la «nuit» dans le détachement de la spiritualité, nous n’avions pas préparé les récipients de l’interaction du parentale « de minuit » (Zivoug) des Partsoufim Aba ve Ima-, nous ne serions pas arrivés à l’état «du matin». Dans la spiritualité, je construis tout moi-même parce que ma réalité, mes états, le changement du jour comme de la nuit, est déterminé par ma perception actuelle.
En fait, je suis dans le monde de l’Infini, mais le «rideau a été abaissé » devant moi, et je suis resté dans l’obscurité, dans la contraction, de sorte que  jedois m’ouvrir, enlever ce couvercle, selon ma préparation interne.
Ainsi, la préparation est un vrai travail. Nous devenons familiers avec les matériaux et les chansons du congrès à l’avance, avec son programme, avec tous ses détails pour se préparer à l’action intérieure. Lors du congrès, je vais effectuer une action d’unité et c’est pourquoi je dois travailler constamment.
Cela se passe  toujours comme ça, quand je veux aller là où je voudrais vraiment être, j’y suis déjà là en quelque sorte.
D’autre part, si j’attends juste le congrès, en espérant que tout arrivera par soi-même, alors mes attentes seront vaines. Rien ne se fera sans préparation et dans la préparation, je dois comprendre qu’en ce moment, à chaque instant, je construis et forme une action décisive.
Dans la spiritualité, sans ces étapes préparatoires, sans le processus complet de la «construction», il y a seulement un endroit vide et comme dans les contes de fées, l’objectif s’éloigne de moi, peu importe combien je lui cours après. Tel est le sort de ceux qui «attendent», par opposition à ceux qui peuvent construire leur propre avenir et de venir à lui.
Le concept du «Créateur» (Boré) signifie «Venez et voyez» (Bo-Ré en hébreu). Je dois corriger mes récipients, mes désirs, c’est le seul moyen. Ainsi, la préparation est la correction des récipients dans l’obscurité », avant l’aube. » Sinon, je vais rester dans l’obscurité.
En outre, le sentiment du « soir », le rassemblement des ténèbres, n’est possible qu’après le travail correct  « l’après-midi », lorsque la lumière et l’obscurité commencent à se mélanger et qu’il est plus difficile de les distinguer, car un nouveau désir se révèle dans moi. Et il ne se révèle que la «journée» Je me suis préparé pour la «nuit». Ainsi, cette séquence de jours et les nuits se poursuit.
Nous devons traiter la préparation de la manière la plus attentive. Il y des moments dépourvus de toute utilisation, qui s’étirent en heures, jours et mois et nous ne les utilisons pas correctement. J’ai très bien connu cela: ce n’est que plus tard que vous découvrirez combien vous avez manqué … Donc, maintenant, nous ne devons pas manquer notre chance et atteindre les résultats souhaités.
D’une discusssion relative à de la préparation au Congrès de Saint-Pétersbourg le 26/6/2013

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: