Attention aux marchands de vérité

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam, “La Paix dans le Monde”:  Donc tous ces attributs: la miséricorde, la charité et la paix sont la résultante de la faiblesse de la vérité. Cette situation fut la cause du morcellement de la société… Pour faire plus simple, nous pouvons classer ces deux catégories en «constructeurs» et en «destructeurs». Les constructeurs sont ceux qui veulent construire et regardent l’intérêt de la société dans son ensemble pour lequel ils acceptent volontiers de donner à d’autres ce qu’ils possèdent.

Par contre, ceux qui sont naturellement enclins à la destruction et à la violence, se sentent plus à l’aise avec l’attribut de la vérité qui leur laisse le pouvoir de dire dans leur propre intérêt: « ce qui est à moi est à moi et ce qui est à toi est à toi » et ne pourraient jamais donner aux autres quoi que ce soit leur appartenant, n’ayant aucune considération dans le fait qu’ils puissent mettre en danger l’existence de la société car ce sont des destructeurs par nature.

Nous ne sommes pas en mesure de «vivre dans la vérité», ce qui signifie se laisser guider par la catégorie de la vérité. Quant aux destructeurs, ils ne font que parler, en utilisant son nom et son apparence à leur avantage.

En fait, la vérité est que tout le monde est égal, en termes relatifs. Mais pour cela, il est nécessaire d’estimer correctement la nature et les efforts de chacun pour être en mesure de comparer chaque état concret de tout le monde correctement. Nous sommes incapables d’une telle analyse.

Ce n’est qu’à la correction finale, quand nous serons tous interconnectés et vivrons en se fournissant mutuellement dans un système analogique intégral unifié, que chacun sera en mesure d’agir envers les autres en fonction de la catégorie de la vérité. Et jusque-là, même un instant avant de l’unité, ce n’est pas la vérité parce que je ne peux pas contribuer à chaque moment, donner à chacun autant que nécessaire, en fonction de leurs actes, leur préparation et leurs besoins.

La vérité est une image complète intégrale. Par conséquent, il nous est donné des catégories préliminaires pour le former: la miséricorde, la justice et la paix. Nous commençons à partir d’une simple impureté égoïste, selon le principe «ce qui est à toi est à moi, et ce qui est à moi est à moi. » Ensuite, nous passons à l’attribut de Sodome, « le mien est le mien, le vôtre est le vôtre ». C’est déjà un certain progrès.

Mais dans la spiritualité, l’impureté se transforme en son contraire: « ce qui est à moi est à toi, et lce qui est à toi est tien. »

En outre, il y a une autre option: « ce qui est à toi est à moi, et ce qui est à moi est à toi. »

Comment utilisons-nous la miséricorde, la justice et la paix pour corriger et finalement atteindre la « destination finale » de la vérité? Et en général, de quelle manière sont les attributs préliminaires inférieurs à cette catégorie constante et unique de la vérité?

La vérité est appelée un état infaillible d’un système corrigé dans lequel nous sommes tous interconnectés et satisfaisons les désirs de chacun. En d’autres termes, mon désir fonctionne pour tout le monde dans la mesure de mes capacités et la responsabilité de fournir pour le système entier. De même, tout le monde travaille de la même façon, étant à l’état de la correction finale, comme les organes d’un corps sain. Voilà ce qu’est que la vérité: chaque partie ressent le désir de toutes les autres parties et le désir collectif de tout le monde comme le sien. Personne n’a de problème avec « se donner» et de leur fournir tout ce dont ils ont besoin.

Une telle approche serait un fardeau pour moi, car elle s’oppose à mon désir. Je dois garder à l’esprit les sept milliards d’inquiétudes et de calculs pour chaque personne sur la Terre. Est-ce possible?

D’autre part, si je suis dans un système avec tout le monde, et ils deviennent mon désir, alors tout devient facile et simple, parce que maintenant nous prenons soin les uns des autres naturellement, tout comme je ne pense pas à mon corps quand il est sain et fonctionne correctement. Avec une interconnexion universelle, tout le monde répond à chacun selon l’attribut de la vérité. Ainsi, il est révélé seulement comme résultat de la correction.

Mais encore, comment on fait tout fonctionner sur les étapes préliminaires? Par exemple, quelles sont les mesures de connexion entre nous appelées la «justice», la «miséricorde» et la «paix»? Quel genre de relation est-ce? Quel est son pouvoir? Dans quelles conditions ça marche?

Nous parlons du système avec des défauts, pas encore terminé, «boiteux» dans la mesure où nous ne pouvons pas être limités par l’une des catégories préliminaires et sommes obligés d’utiliser tous les trois. Quels sont les inconvénients de ces méthodes de contrôle social? Chaque catégorie a quelque chose de corrigée, mais toutes ont besoin de soutien, de l’aide de deux autres. Et encore, quand les trois sont en harmonie les unes avec les autres, qu’est-ce qui leur manque pour atteindre la vérité?

Commentaire: Nous pourrions avoir besoin d’encouragement, un motif d’avancer vers la vérité.

Réponse: En principe, oui. Par exemple, la justice qui est révélée m’apporte une certaine satisfaction, et en même temps un désir, un besoin. Ce besoin est adressé à la miséricorde et la paix dont j’ai besoin. Quand je les inclus, alors j’ai un besoin de vérité. Mais jusque-là, je peux à peine imaginer ce qu’est un système parfait.

Commentaire: On a souvent tendance à prendre la «vérité» de menteurs ..

Réponse: En effet, lorsque l’agitation commence dans un pays, un certain «champion de la vérité», en parlant des barricades, promet de répondre aux aspirations de la population et de prendre soin de tous leurs besoins. Ses paroles mentent, mais pas parce que, dans son cœur, il ne va pas réaliser ses promesses. Simplement, ces promesses montrent d’abord un manque de connaissance de la nature des choses, de comprendre le fait que personne ne peut ressentir les désirs des autres. Ainsi, en fonction de leur amère expérience, les gens sont déjà conscients du fait qu’ils sont trompés par des promesses irréalistes.

Il est impossible dans notre monde véritablement, selon la vérité, d’évaluer tout le monde et lui donner ce dont il a besoin. Ni les individus, ni les organisations ne sont en mesure de le faire, et si les gens demandent quelque chose comme ça, alors c’est qu’ils ne comprennent pas ce qu’ils veulent. Quant à ceux qui promettent, ces gens sont très ambitieux. Celui qui veut le pouvoir est habituellement un grand égoïste, capable d’utiliser le bon nom de la vérité à son avantage.

C’est pourquoi nous devons bâtir la connexion dans la société humaine selon les catégories de la justice, la miséricorde et la paix. Alors seulement nous pouvons aborder l’attribut de la vérité. Cela n’a aucun sens de faire appel à elle maintenant. Initialement, aspirant à la correction, nous comprenons par le cœur et l’esprit que cela ne sera pas complèt dans le processus. Nous devons comprendre cela parce que notre sensation affecte le système général.

Néanmoins, cette connaissance est importante aujourd’hui où le monde entier est entré dans le processus de correction. Il est nécessaire d’expliquer aux gens que l’idéal de la vérité ne sera pas atteint en une seule fois, il peut être réalisé seulement quand nous sommes unis, naturellement interconnectés. C’est seulement alors que tout le monde fournit aux autres, sans hésitation, sans calculs spéciaux. Si on neutralise complètement notre désir égoïste et devenons reliés par un amour absolu, alors entre nous, de l’un à l’autre sans aucune restriction, tout ce qui est nécessaire découle de lui même. Je suis ouvert aux autres et ne les critique pas du tout. Qu’ils prennent ce qu’ils veulent. Alors la catégorie de la vérité est réalisée.

Mais jusque-là tout le monde doit être préparé pour certaines limites, pour certains sacrifices. Ceci est normal et tout à fait possible. Ici, nous avons besoin des catégories préliminaires qui nous permettent de nous corriger. Nous ne serons pas en mesure de comprendre et de réaliser l’attribut de la vérité. Pour l’essentiel, ces catégories sont beaucoup plus complexes, compliquées et sophistiquées que la vérité parce qu’elles sont destinées à nous aider seulement sur les premières étapes de correction.

De la 4ème partie du Cours quotidien de Kabbale du 22/07/13, Les écrits du Baal HaSoulam

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: