Le pétrole pas cher et la mondialisation finiront ensemble !

Dr. Michael LaitmanAvis (de Chris Rhodes, professeur, écrivain et chercheur) : « L’offre mondiale de pétrole brut ne va pas manquer de si tôt, et nous allons produire du pétrole pour les décennies à venir. Cependant, ce que nous ne ferons pas, c’est la production de pétrole brut, au rythme actuel d’environ 30 milliards de barils par an. Pour une civilisation mondiale qui repose presque entièrement sur une offre abondante de pétrole brut pas cher, cela va représenter des difficultés considérables. Si l’on regarde sur une période de 40 ans, de 1965 à 2005, nous voyons qu’à la fin de celle-ci, l’humanité a utilisé deux fois et demi plus de pétrole, deux fois plus de charbon et trois fois plus de gaz naturel, qu’au début et dans l’ensemble, environ trois fois plus d’énergie : ceci pour une population qui avait « seulement » doublé…

Si nous ne pouvons pas résoudre le problème du côté de l’offre, nous devons freiner notre demande. En l’absence de transport pas cher et largement accessible, nous aurons besoin de produire beaucoup plus d’aliments et matériaux à l’échelle locale. Une telle métamorphose de la civilisation humaine du global au local, sera soutenue par l’édification de communautés fortes et résistantes dans lesquelles les gens partageront leurs compétences et leurs connaissances, afin de fournir autant que possible au niveau local, au niveau populaire de base. Telle est la philosophie qui sous-tend le réseau croissant de Villes de Transition. Bien que tout cela soit effrayant, nous pouvons évoluer vers un état plus heureux et plus épanouissant de la vie qu’un statu quo perçu, qui en vérité nous échappe trop rapidement entre les doigts. »

Mon commentaire :
La nature s' »approche » de nous de tous les côtés, nous forçant à accepter ses conditions, à nous calmer, nous assoir et à réfléchir à la signification de la vie.

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed