La permission est donnée parce qu’il y a une nécessité

Dr. Michael LaitmanAuparavant, nous avons évolué sous la forme de « bêtes », génération après génération, car le degré de Reshimot « roulait » d’un désir à un autre, et ces désirs ont reçu les sensations des corps dans lesquels ils se trouvaient et ont créé un image du monde.

Cependant, nous avons reçu maintenant l’autorisation de s’élever grâce à la sagesse de la Kabbale au niveau du monde éternel. Ainsi, nous ne serons plus limités par l’incarnation physique. Cette séquence de la vie et de la mort physique va disparaître, car nous allons seulement y voir un niveau particulier du système général.

Quand j’ai demandé au Rabash au début de mon étude ce qu’étaient la vie et la mort dans notre monde, il répondit : « C’est comme quand tu enlèves une chemise la nuit et que tu en mets une nouvelle le matin. » D’une manière identique, vous enlevez cette vie et vous êtes revêtu d’une nouvelle vie, d’un système de dix Sefirot à un autre système de dix Sefirot, et lorsque vous vous trouvez sur un niveau plus élevé, vous ne ressentez rien de spécial à ce sujet. De même, un corps se trouvant au niveau bestial ne ressent pas la douleur lors de la coupe de cheveux ou des ongles, parce qu’ils se trouvent au niveau végétatif. Un niveau inférieur ne ressent pas un manque. Au contraire, son renouvellement est ressentie comme un ajout intéressant.

Donc, il s’ensuit que pour les humains de nos jours, il y a des chances pour s’élever vers le monde éternel avant leur fin dans cette vie, et alors ils verront la réalité présente comme un « appendice » du monde éternel.

Cependant, il est très difficile d’expliquer cela. La permission a été donnée et nous devons agir, mais un travail difficile est requis avant que nous puissions mettre en œuvre cette tâche correctement. Nous devons rendre l’accès à la méthode plus facile pour le monde : nous devons être à un niveau supérieur et faire la bonne connexion entre les niveaux. C’est ce qu’on appelle être un enseignant et commencer à élever l’humanité vers le haut. Nous devons considérer ceci comme étant notre tâche, notre obligation. L’essence de la permission n’est pas juste que nous sommes autorisés à accomplir cela, mais c’est notre rôle et notre responsabilité de le faire.

De la 4ème partie du cours quotidien de Kabbale du 27/11/13, Écrits du Baal HaSoulam

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: