Sans soutien

Dr. Michael LaitmanQuestion: Je me sens mal. Je ne sais pas qui je suis. Le Créateur a créé l’ego, le mauvais penchant, alors où est le vrai moi ?

Réponse: La vérité est qu’à un certain point mon moi ordinaire disparaît. Avant je me sentais stable,  » à quatre pattes « , tout allait bien et maintenant c’est comme si je flottais dans l’air sans aucun soutien :  » Qui suis-je ? Que suis-je ?  »

Peut-être que c’est bien. Peut-être que je vais enfin commencer à me demander sur quoi ma vie se base.

Question: Il serait bon que j’ai une réponse.

Réponse: Mais au moins je sais que mon état ​​précédent était fictif. Maintenant, j’ai l’espoir de  tout surmonter et d’atteindre la vérité.

Question: Mais a quoi puis-je m’accrocher?

Réponse: Il n’y a rien à quoi s’accrocher. Je ne pense pas qu’il vaille encore la peine de s’accrocher à quoi que ce soit Je dois profiter du fait que « je suis suspendu » dans l’air. C’est le véritable point, le moment de vérité  » : Je n’ai rien, rien à quoi m’accrocher. Plus j’essaie de m’accrocher à quelque chose, d’adhérer à quelque chose, de trouver un lieu sûr et sécurisé sous la protection de quelqu’un, ce ne sont que des mensonges. Je préfère flotter dans l’air que de vivre dans le mensonge.

Ensuite, dans l’air, je commence progressivement à sentir que toute ma réalité a une base totalement différente. Je n’ai plus à attraper quelque chose à l’extérieur, changer mon point de vue, adopter une certaine approche philosophique, aspirer à un certain but … Non, j’ai besoin de chercher quelque chose qui n’est pas du tout dans ce monde et est totalement indépendant. Ici, je dois rechercher la force du don : Que peut-elle être ? Dans quelle dimension j’existe ?

Je ne peux pas faire cette transition intérieure et alors tout change.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 25/11/13 , Écrits du Baal HaSoulam

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed