Category Archives: Egoïsme

Que dirais-je aux manifestants des tentes à Tel-Aviv?

Dr. Michael LaitmanQuestion: J’ai visité un village de tentes que les jeunes familles ont commencé à implanter dans le centre de Tel Aviv comme signe de protestation contre le prix élevé des logements. Dans la soirée, les gens, ont fait un grand cercle et ont pris tour à tour la parole sur tout ce qu’ils pensaient dans un microphone. Toute personne est autorisée à parler. Si je m’inscris sur la liste des orateurs, que me conseillez-vous de dire?

Réponse: « La fin de l’action est contenue dans le plan initial. » Tout d’abord, que voulons-nous atteindre? Nous voulons parvenir à une solution au problème du logement pour les étudiants et les jeunes couples – des gens qui n’ont pas encore bien encore décollé et qui commencent tout juste dans la vie. Nous pouvons faire cela que si nous devenons un facteur d’influence et de pression sur le gouvernement.

Nous pensons que le gouvernement a assez d’argent pour des besoins différents. Donc laissez-les exprimer une sensibilité à nos demandes. Un membre du parlement reçoit des dizaines de milliers de shekels par mois, mais un étudiant ne reçoit rien et en plus, paie ses études. Il est impossible de vivre de cette façon. Le gouvernement doit diminuer ses dépenses de lui même. Je ne parle pas du domaine de la sécurité, de l’éducation ou de la santé. Nous n’intervenons pas sur ces questions. Supposons que tout est beau là-bas.

Nous parlons du gouvernement: Les étudiants devraient recevoir n’importe quel montant dont ils ont besoin. Les jeunes couples veulent créer une famille et vivre, alors laissons-les avoir une maison. Qu’ils soient en mesure de louer une simple maison de famille au début de leur vie ensemble, jusqu’à ce qu’ils puissent acheter un appartement à eux. Ou donnez-leur la possibilité d’acheter une maison tout de suite, à un prix normal.

Le gouvernement a la terre. Un mètre carré de surface habitable coûte 500 dollars au plus, même ce n’est pas une zone de construction de masse. Imaginez: pour 50 000 $, vous pourriez acheter un appartement qui fait 100 mètres carrés. Mais aujourd’hui, vous devez investir 300 000 $ dans un appartement , qui est parfois six fois plus que ce qu’il peut vraiment coûter, tout compris.

Pourquoi en est-il ainsi? Combien pouvez-vous apporter quand les personnes n’ont pas d’argent?

Par conséquent, ils ont raison. La seule question est: Comment seront-elles capables de s’organiser ensemble? Elles doivent devenir un puissant lobby, un groupe qui exerce successivement une pression puissante jusqu’à ce que le but soit atteint. En outre, elles doivent continuer à aller au-delà également. Dans ce pays, il y a beaucoup d’autres choses autres que les logements qui pourraient être améliorés. Mais le gouvernement ne les améliorera pas, sauf si vous l’obliger à le faire.

Le gouvernement est constamment sous la pression de coalitions et de lobbyistes. Par conséquent, sauf si vous vous implanter dans ce système en tant que groupe de pression, de l’intérieur ou à l’extérieur, vous n’obtiendrez aucun résultat.

Cela signifie que la question est maintenant: Comment pouvons-nous organiser notre protestation afin qu’elle ne se transforme en festival? Je ne serais même pas surpris s’il y a des gens qui essaient de le faire en cachette. Après tout, l’enjeu est important et pas simple car aucun gouvernement au monde prendra grand soin de lui-même et prendra les mesures les plus diverses à cet égard. C’est naturel, car chaque autorité doit tenir son propre terrain. Sinon, comment peut-elle rester au pouvoir?

Par conséquent, les manifestants ont besoin d’une organisation réelle, puissante, fiable et sérieuse, plutôt que des slogans prononcés dans un microphone. Bien sûr, cela est bon et nécessaire aussi, mais si c’est là que tout se termine, alors ils seront encore plus méprisés, et la prochaine fois eux ou leurs partisans auront plus de difficultés. Ils doivent comprendre quel type de responsabilité ils ont. Si les gens soulèvent pour de nouvelles manifestations à l’avenir, leur succès dépendra de la lutte d’aujourd’hui et de ses résultats.

Il est nécessaire d’utiliser les bons services de consultants immobiliers afin de réaliser l’unité et la garantie mutuelle entre eux, afin de s’organiser correctement, afin de comprendre comment exercer une pression, comment travailler avec le public, comment attirer de nouvelles personnes à  leur côté, et de quelle façon communiquer avec les représentants des médias de masse et avec le gouvernement. Ils ont besoin d’une organisation très puissante interne et de conseillers expérimentés. Sinon, ils ne réussiront pas.

J’ai vu la même chose se produire en Espagne: Tout a commencé très sérieusement. L’action de protestation a été rejointe par des couples âgés de 30 à 40 qui se sont retrouvés sans travail. Ce sont des gens bien élevés avec un enseignement supérieur, acquis dans les universités européennes. Elles comprenaient des ingénieurs, des sociologues, des programmateurs, et beaucoup d’autres qui étaient sans emploi. Il pourrait être possible de trouver une sorte de poste de travail commun, mais ces personnes n’avaient pas de chances – elles sont tout simplement impuissantes.

Et donc, elles ont d’abord occupé la place de la ville de Madrid. Cependant, elles ont été incapables de s’organiser correctement et progressivement elles se sont dispersées. En conséquence, la protestation s’est désintégrée et leurs places dans les tentes étaient occupées par d’autres personnes, qui se sont habitués à vivre dans la rue de toute façon. Les médias ont cessé de diffusé l’évènement, le gouvernement joyeusement a agité sa main, l’organisation de la nourriture gratuite, des douches et des toilettes. En conséquence, le gouvernement démontre la présence d’une «démocratie», tandis que les sans-abri ont un endroit pour vivre jusqu’à ce que l’hiver arrive. Quand cela sera le cas, les tentes seront abandonnées et imperceptiblement disparaitront.

Ceci est un exemple très poignant d’un manque d’organisation. Ici, en Israël, les manifestants qui se sont rassemblés sont aussi bien élevés, et c’est leur faiblesse. Après tout, dans ce genre de situation, il est nécessaire de s’organiser et de commencer à exercer des pressions. Ce n’est pas la révolution égyptienne, ce n’est pas un soulèvement spontané, et il est donc nécessaire d’avoir un ordre clair. Dans ce cas, il est plus difficile de viser les manifestants dans une direction commune, de les organiser parce qu’ils sont plus raisonnables et individualiste. Ils ne devraient pas prendre l’exemple de l’Egypte et d’autres pays parce que les gens qui se sont révoltés dans les rues étaient d’un type différent. Dans ce cas, nous parlons d’Israéliens qui sont difficiles à bouger, séparés, et égoïstes. Ici, chaque personne fait son propre calcul. En prenant tout cela en considération, il est difficile pour moi de dire si oui ou non ils vont réussir.

Peut-être qu’ils comprendront néanmoins qu’ils ont besoin d’une solide organisation et un plan d’action clair: la pression sur le gouvernement, la publication des déclarations, des adresses de certaines personnes ou d’organisations. Ils doivent rester au top de l’actualité, et pas seulement pendant les nouvelles sont fraîches. Sinon, ils seront oubliés dans quelques jours. À un certain point les tentes sur la place publique va cesser d’être un évènement. Une personne va lire le titre de journal, « Le 40e jour de la manifestation des tentes » et allez à l’article suivant.
De la 5ème partie de la leçon quotidienne Kabbale 20/07/11, « Arvout »

Dans la zone du choix

Dr. Michael LaitmanDans le passé, l’égoïsme nous a poussé de l’arrière et sur ​​les côtés, en laissant toujours libre la voie à suivre. Cependant, aujourd’hui, les barrières n’ont pas été élevées sur les côtés, mais en face de nous. C’est comme si un mur se dressait  devant nous, en ne nous laissant aucune place pour courir,  rien que nous puissions faire.

Cet état ​​devient de plus en plus évident: je ne veux pas vraiment quelque chose, je ne pense pas que je puisse continuer à grandir dans mon égoïsme. Il est incapable de me donner des réponses aux questions qui se posent à moi aujourd’hui. J’ai dépassé les phases précédentes et suis entré dans le niveau suivant de questions, le niveau de l’âge adulte et de nouvelles nécessités.

La nourriture, le sexe, la famille – tous ces éléments sont en train de s’effondrer, prenant d’étranges formes, « mutées ». La richesse, la célébrité, et les connaissances ne semblent pas me promettre beaucoup non plus.

La science est en crise et ne répond  pas à mes questions, même s’il y a seulement 50 – 60 ans, il semblait encore qu’elle serait en mesure de nous donner des réponses à tout.

Le pouvoir est devenu petit à nos yeux: nous voyons que son seul objectif est l’argent.  Et l’argent …. Est- ce vraiment la peine d’y perdre toute votre vie !?. Mes questions ont déjà dépassé le montant de zéro qu’un compte bancaire peut afficher.

Quand une personne perd le «carburant» nécessaire, le vide émerge en elle et elle se retrouve en train de demander : «Qu’est-ce qui vaut d’être vécu ?  Pour moi-même?  Mais je manque de plénitude. Pour mes enfants? Mais quand ils vieilliront, ils quitteront le nid. Et d’ailleurs, pour quoi les élever? Quel avenir brillant ont-ils devant eux ? C’est la désintégration des familles et une société en décomposition? » Une personne ne se sent attachée à rien et n’a pas beaucoup d’espoir en rien. C’est le genre d’impasse dans laquelle nos questions nous ont conduits.

Aujourd’hui il est déjà clair que le progrès humain ne sera pas infini, tant du point de vue de nos revendications que du point de vue de notre existence, comme un tout. Si nous continuons à dilapider les ressources naturelles au rythme actuel, alors  très vite, nous n’aurons plus aucune matière première, même pour les produits de nécessité vitale.

90% de ce que nous produisons aujourd’hui est composé de pétrole, que ce soit l’énergie, les matières plastiques, etc. Lorsque les réserve de pétrole seront à la fin, nous serons sans plus rien. Mais néanmoins, nous sommes encore continuer à le gaspiller.

Il se pose des questions auxquelles nous ne pouvons trouver des réponses ici, dans notre monde, dans cette petite chambre d’enfants où nous avons eu tellement de plaisir à jouer jusqu’à maintenant.

Aujourd’hui, la situation ressemble déjà à un suicide: Nous utilisons irrationnellement  les dernières ressources restantes.

Nous devons comprendre que pour cette raison, nous nous sommes trouvés dans la zone de choix.  C’est là où la liberté de choix se dégage, la liberté pour nous de commencer à comprendre le programme de notre développement: «Dans quel but sommes-nous faits? Pourquoi sommes-nous ici? Pour quoi faire? » Et avec nous, le reste du monde. Maintenant, c’est exactement le temps pour nous de relever ce défi. Sinon l’humanité va se trouver dans une impasse vraiment désespérée.

En réalité, le fond du problème n’est pas la crise financière, la crise de la technologie, ou la crise de la famille. Nous sommes dans une crise avec nous-mêmes. Nous devons comprendre qui nous sommes et ce pour quoi  nous sommes là, tant du point de vue de la nature, qui nous oblige à cela, et à partir de notre propre point de vue. C’est seulement alors nous serons en mesure de mettre les choses correctement  à l’intérieur de nous et dans le monde.

Tiré d’une  conversation pour un nouveau livre, le  18.07.11

Un seul principe depuis Abraham jusqu’à nos jours

Dr. Michael LaitmanLes gens viennent à la Kabbale avec beaucoup d’illusions et des idées erronées sur cette science, l’imaginant selon leur désir égoïste qui la leur décrit basée sur toutes sortes de rumeurs. Les gens la présentent comme le mysticisme et pense qu’elle est liée à l’astrologie, à la guérison, aux bénédictions, aux miracles, à l’eau bénite et aux bracelets rouge, et qu’elle peut être utilisée pour révéler le passé et l’avenir. Après tout, notre ego est à la recherche d’une sorte particulière d’accomplissement pour lui-même.

Par conséquent, en premier lieu tout le monde passe par un moment difficile pour saisir le principe kabbalistique, « Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » Même s’ils sont d’accord avec ce principe, ils s’en approchent égoïstement. Ceci est la base de tous types de méthodes «spirituelles».

Cependant, cela demande des personnes spéciales pour se rapprocher de la réalisation réelle de la méthode de la Kabbale. Cela nécessite une grande endurance, de nombreux efforts, et un soutien mutuel à partir d’un groupe de personnes qui sont prêtes pour cela et qui comprennent que sinon, elles n’ont aucune chance de se réaliser. Ce n’est que par ce désir mutuel, le «récipient commun», qu’elles peuvent recevoir la possibilité de devenir des gens et faire quelque chose avec eux-mêmes, afin de s’élever au-dessus du matériau, de l’existence animée au niveau «humain».
L’action spirituelle que nous avons à faire est exprimée dans l’exécution des « 613 commandements », qui signifient les actions de l’unité entre les gens qui ont décidé qu’ils doivent s’unir.

C’est ce qui s’est passé à l’époque d’Abraham et à l’époque de Moïse aussi. Et c’est la même chose de nos jours. Le principe est toujours le même. Si des fragments de l’âme brisée qui a été créé par le Créateur sont prêts à s’unir afin de restaurer le récipient commun, alors il devient un excellent résumé de la Torah – le récipient pour la Lumière. La Lumière devient révélée à l’intérieur de cette volonté commune, les efforts communs, le soutien mutuel et la garantie.

Par conséquent, il est inutile pour une personne de penser à la réalisation spirituelle et son autoréalisation, sauf si elle perçoit tout cela grâce à l’union avec les autres, avec les «voisins», qui signifie avec le même genre de personnes qu’elle, qui a également le désir de s’unir et qui comprend que c’est seulement en s’unissant qu’ils vont acquérir une seconde nature.
De la 1ère partie de la leçon quotidienne Kabbale 20/07/11, Écrits du Rabash

La méthode de connexion intégrale

Dr. Michael LaitmanEn principe, toute la science de la Kabbale est seulement destinée à montrer aux gens comment rapidement et correctement s’élever au-dessus de notre désir égoïste, au-dessus de notre nature égoïste, parce que cette nature est très profonde, puissante et terrifiante, et il est pratiquement impossible pour une personne de s’élever au-dessus. Mais si l’homme prend cette méthode, la Kabbale, alors très progressivement, il peut néanmoins se changer. Et s’il ne fait pas, alors il y sera conduit  par la souffrance.

Par conséquent, la Kabbale a attendu notre époque où elle serait en mesure d’être révélée et d’aider les gens à passer de l’état précédent, dans lequel  nous vivions jusqu’à récemment, à  l’état suivant, l’avenir, où nous sommes obligés d’être interconnectés dans un système global et intégré… Et aujourd’hui, la nature est déjà en train de nous montrer comme elle globale et interconnectée, et combien ses connexions globales ont déjà commencé à pénétrer dans la société humaine.

Par conséquent, involontairement, nous existons déjà dans un contexte mondial, dans la connexion intégrale avec l’autre. Mais cette connexion est abaissée sur nous d’en haut, n’ayant pas encore été formée à l’intérieur de nous. En nous, à l’intérieur de nous, nous ne sommes pas encore connectés ensemble globalement et intégralement.

Par conséquent, dans nos calculs de la vie courante, les intentions, les actions, les modifications, les valeurs et les aspirations, nous ne prenons pas en compte le système commun dans lequel nous sommes, mais ne pensons qu’à nous-mêmes comme distincts, des éléments séparés. C’est là que survient un problème, car aujourd’hui nous ne pouvons plus juger notre comportement et nos actions et leurs conséquences probables en ne prenant en considération que nous-mêmes. Si nous faisons cela, nous n’accomplirons rien.  Nous devons considérer l’ensemble, l’énorme système dans lequel nous vivons contre notre volonté.

Par conséquent, la Kabbale nous dit comment atteindre cette nature intégrale afin que nous puissions communiquer les uns avec les autres correctement et estimer correctement nos actions afin de ne pas faire d’erreurs. Sinon, si nous continuons de fonctionner dans le plan étroit de notre égoïsme, sans nous conformer à ce système de forces dans lequel nous existons, nous allons constamment expérimenter une crise sans cesse croissante.

Afin de nous libérer de ce chemin difficile, long et tragique, la science de la Kabbale est révélée à notre époque, nous montrant comment nous pouvons être interconnectés les uns aux autres, comment nous pouvons nous positionner correctement par rapport à l’environnement, et comment nous pouvons estimer correctement nos actions afin de vraiment recevoir de leur part  un bon don sans réserve.

Ceci est également vrai pour chaque individu séparément, ainsi que les nations, les gouvernements et le monde entier. C’est-à-dire, l’enjeu est pour chacun de nous et toute l’humanité dans son ensemble d’acquérir une nature intérieure  intégrale afin que nous puissions agir uniquement sur la base de notre sensation de cohésion. Ensuite, nous allons agir correctement et la nature réagira toujours avec bienveillance à nos actions appropriées.

Afin que tout cela puisse se réaliser, la science de la Kabbale nous est  révélée.

De la leçon virtuelle du  31.07.11

La solution est dans l’unité

Dr. Michael LaitmanAvis: (Dragutin Matanovic, conseiller principal auprès du ministre de l’Intérieur de Serbie, président du Parti socialiste de Serbie, d-pils.lv ): « En parlant de la crise de la civilisation, Matanovic a souligné trois facteurs: la fin de l’ère pétrolière, la fin de l’ère d’approvisionnement alimentaire bon marché, et l’augmentation de la température de la Terre. Cela amène l’effondrement du néolibéralisme et la fin du capitalisme en général.

«Le pétrole est une ressource non renouvelable: 90 pour cent de toute la production utilise du pétrole, et il n’y a pas d’alternative à cela  … La fin du pétrole va provoquer des conflits et des guerres ….. 

 «L’effondrement du néolibéralisme implique la destruction de l’idée d’unité européenne. En conséquence, les partis nationalistes et de gauche arrivent au pouvoir en Europe. …

« La politique de l’UE envers d’autres nouveaux membres de l’UE et les pays de l’ex-Union soviétique … est de détruire leur industrie et leur agriculture. C’est parce que la capacité de production à l’Ouest est énorme, et ils ont besoin seulement d’un marché pour leurs produits, pas de concurrents.  »

Comme le Dr Henry Kissinger a déclaré:« Celui qui contrôle l’approvisionnement alimentaire contrôle les gens ; qui contrôle l’énergie peut contrôler l’ensemble des continents; qui contrôle l’argent contrôle le monde. »

Mon commentaire: Ce sont tous les signes du capitalisme décadent, ou plutôt, de l’égoïsme global dans tous les pays et les gouvernements. Maintenant, nous devons seulement réaliser que le moyen de sortir de l’effondrement complet se trouve dans l’unité totale. Il n’ya pas d’autre issue, car c’est la condition de la nature. Nous devons chercher ensemble comment y parvenir.

Et puis, soudain, les yeux s’ouvriront, et une nouvelle méthode de correction de la nature humaine, en le  changeant  justement pour une connexion correcte, sera trouvée. Et la récompense, outre la réalisation de la perfection dans ce monde et sur ​​la planète, est la révélation du nouveau niveau d’existence, éternelle et parfaite.

La crise commence à peine

Dr. Michael LaitmanAvis: (Sergueï Karaganov, directeur adjoint, Institut de l’Europe, à l’Académie des Sciences de Russie, président  du Conseil de politique étrangère et de la défense): «La crise mondiale ne fait que commencer et touchera tout le monde. Mais quand et comment les pays se réuniront-ils pour commencer à la surmonter ensemble ? Ce n’est pas clair  ….

«Cette crise et cette nouvelle période dans l’histoire mondiale menacent d’infliger des souffrances inévitables sur des milliards de gens … Couplé à de rapides changements géopolitiques … cette période peut apporter une déstabilisation dramatique de la situation internationale et un risque accru de conflits …. »

« La question qui nous préoccupe n’est pas seulement une profonde crise financière et économique. C’est une crise globale de l’ensemble du système de gouvernance mondiale, une crise des idées sur lesquelles était basé le développement mondial, et une crise des institutions internationales …. »

« Pour surmonter cette crise globale, il faudra un nouveau cycle de réformes, la construction d’institutions internationales et de systèmes pour gouverner l’économie  et la finance mondiales, et une nouvelle philosophie pour le développement mondial ….

«Quelques principes pour la construction du futur système:

– Le libre-échange et un ordre économique libéral couplé avec  une réglementation internationale  basique plus stricte.

– L’élaboration conjointe et la coordination des politiques par les pays les plus puissants et les plus responsables ….

-Des efforts collectifs pour combler le vide sécuritaire, plutôt que de créer de nouveaux clivages et des sources de conflit.

-Une solution conjointe pour les  problèmes d’énergie ….

– La Russie et l’Union européenne doivent  s’efforcer …  pour une alliance stratégique.

– L’objectif du développement doit être le progrès, pas la démocratie. La démocratie est une conséquence et un instrument du progrès. »

Mon commentaire: Pour résumer, la crise ne fait que commencer, et la solution est l’union. Sinon, nous nous dirigeons vers la  disette !

La transformation de l’univers familier

Dr. Michael LaitmanLe monde des égoïstes est un lieu de lutte pour ce que sera le futur ordre mondial. Des communautés et des entreprises supranationales prennent la place de l’État, l’État perd le pouvoir sur les médias (l’Internet),  sur la science et l’économie (qui devient  mondiale), et il est forcé de se déformer dans un nouveau corps souple, dans la mesure où les  nouvelles formations indépendantes laissent  un espace pour cela, alors qu’elles surpassent  les fonctions de l’État.

Mais l’Etat est incapable de gérer même les fonctions qu’il conserve encore. Tout le travail des autorités, qui est de plus en plus réduit en service de la population, provoque un mécontentement croissant. Sans doute, les institutions privées seraient beaucoup plus efficaces pour cela.

L’Etat, dans sa forme historique, se meurt. Un nouveau type de pouvoir et de société émergent parallèlement  et en dehors de l’État, et il l’élude. Pour l’instant,  tout concerne  l’Etat, son abolition et sa transformation en un gouvernement mondial unique.

Par ailleurs, les gens ne se sentent plus comme une nation ou une société, mais plutôt comme des individus qui sont prêts à vivre dans n’importe quel endroit, n’importe quel pays, et ils n’ont pas tendance à être concernés par une certaine communauté ou nation. Il est évident que, progressivement, une «nation» disparaît et «un caractère» émerge. L’égoïsme  nous sépare à tous les niveaux de notre connexion.

Mais le besoin d’union de tous pour le bien de leur survie et le besoin de nouveaux moyens d’union sera révélé précisément dans cet intériorité mutuelle (psychologique) et  cette extériorité  de distanciation  (culturelle, nationale, et étatique). Cependant, les gens ne trouveront pas de telles forces et idées dans notre monde, sauf celles offertes par la Kabbale: la garantie mutuelle. Une nécessité pour une communauté mondiale unifiée va surgir. Cest seulement de cette façon que nous pourrons éliminer la souffrance découlant de notre manque de correspondance avec la nature unie.

Demandez-le pour tout le monde

Dr. Michael LaitmanQuestion: Nous avons reçu une lettre d’un ami dans la ville des tentes à Tel Aviv, qui fait partie de la lutte pour  faire descendre les prix des logements. Il écrit: «Je n’étudie pas  la Kabbale, mais nous comprenons que nous avons tout essayé et nous comprenons que nous devons nous unir et  nous consolider ». Ils sont assis là maintenant et écrivent  une proclamation, mais ils ne savent pas comment la rendre acceptable pour tous. Ils ont entendu que la Kabbale a des solutions pratiques. Que pouvons-nous leur offrir?
Réponse: Il ya une notion connue comme « la prière de beaucoup ».Ils devraient demander au nom de tous, y compris eux-mêmes. S’ils agissent de cette façon, ils vont réussir. C’est la forme correcte de l’union. Et s’ils ne le font pas, alors rien ne marchera.

Aujourd’hui, la force intégrale règne déjà dans le monde et se révèle de plus en plus tout le temps, et tous les systèmes se transfèrent vers ce nouveau  régime de travail.

D’ailleurs, je recommande qu’ils lisent au moins quelques uns de nos livres dans leur temps libre. Nous ne pouvons pas leur distribuer notre matériel, car alors les gens vont penser que nous faisons cela pour des motifs égoïstes. Mais s’ils  le souhaitent, nous serions heureux de leur donner tous les matériaux, et en les lisant, ils comprendront ce que nous voulons dire et comment ils doivent agir. Cela leur donnera l’assistance de la force supérieure, et alors ils verront de leurs propres yeux comment leur pouvoir et leur  succès grandissent.
Ce qui se passera dans la réalité. Essayons-le.

De la 5ème partie du cours quotidien de Kabbale du  27.07.11 , « La Paix »

Qu’est-ce qui peut remplacer l’argent?

Dr. Michael LaitmanQuestion: Les journaux disent que le terroriste qui a commis un crime horrible en Norvège était accro aux jeux d’ordinateur et aux films cruels de serial killers. Pourquoi les gens dans le monde  ne comprennent-ils pas un tel petit et trivial concept,  que les médias modernes sont en train de créer ces tueurs  et de mettre des pensées psychopathes dans leur tête? Après tout, c’est  si clair ….

Réponse: Le monde est gouverné par des gens qui savent comment gagner de l’argent. Ce sont eux qui dirigent les tribunaux, les systèmes d’éducation et d’enseignement, et les gouvernements. Et ils n’ont pas l’intention de «fermer boutique »  une fois qu’ils font de l’argent. C’est rentable pour eux de créer de la presse jaune et des sensations qui  roulent les gens dans la farine, d’écrire sur les terroristes et d’écouter de façon illégale les victimes d’actes terroristes, afin de faire de l’argent grâce à eux. C’est rentable pour eux de produire et de vendre autant d’armes que possible  pour maintenir des foyers de guerres et d’hostilités. Et c’est rentable pour eux de mettre en «édition spéciale» des nouvelles des tragédies et des catastrophes.

Ils ne se soucient  de rien. Chacun d’eux veut gagner ce qui est à lui. L’un produit et vend des armes, et un autre organise des écoutes téléphoniques et recueille des matériaux, afin qu’il puisse vendre toutes sortes d’informations, même si c’est choquant et inacceptable de les divulguer publiquement.
Derrière tous ces événements il y a le bénéfice net de quelqu’un. Les gens qui reçoivent ce bénéfice contrôlent des médias de masse, le gouvernement, et le commerce, et, par conséquent, notre monde apparaît comme ils le font.

Après tout, il ya une quantité énorme de personnes dans le monde qui pense uniquement à l’argent. Ils ne ressentent rien d’autre. La question ici n’est pas le cynisme, car un cynique réalise ici qu’il y a quelque chose de plus grand, et y jette un regard de haut. Une personne qui fait un profit ne regarde rien du tout. Elle n’est tout simplement pas consciente. Sa gamme de perception est très étroite, elle est entièrement engloutie par une activité et rien d’autre n’existe pour  elle.

Par conséquent, ces personnes sont très puissantes. C’est parce que par essence, elles ont juste un désir. Si elles ont besoin de coopération du gouvernement pour faire un profit, alors elles s’implantent  dans le gouvernement. Si elles ont besoin d’une armée, elles s’implantent dans l’armée. Si elles ont besoin de la police, elles s’implantent dans la police. Si elles ont besoin du journal central pour écrire ce qu’elles veulent, alors elles achètent le journal. Dans les coulisses, tout leur appartient.

Par conséquent, il est rentable pour ces gens d’avoir un environnement avec une sensibilité mise à jour et des plaisirs qui y sont dictés. Précisément ces personnes forment l’opinion publique, en la  tournant vers la cruauté, la drogue, la prostitution, le terrorisme, et ainsi de suite. Ce n’est pas que les gouvernements soient faibles par rapport à eux, mais parce qu’ils agissent conjointement.
L’enjeu est l’argent et l’argent c’est le pouvoir. Voyons comment l’argent va maintenant prouver sa faiblesse. Mais qu’est-ce qui va le remplacer? Il doit y avoir une monnaie, une valeur ou une mesure de la contribution ou du succès d’une personne. Que pouvez-vous donner aux gens au lieu d’«espèces sonnantes et trébuchantes» par lesquelles  ils mesurent tout? C’est l’équivalent et le critère de tout effort.

Ainsi, il s’avère que nous aurons besoin de «cash spirituel»-la mesure du don sans réserve, la mesure de la proximité avec le Créateur. C’est ce que nous allons utiliser pour mesurer notre contribution et notre revenu, alors que toutes les choses matérielles seront réduits à la seule nécessité .

Afin de faire cette transition, le monde doit faire un changement radical. Pour ceux qui tiennent le volant aujourd’hui, et se tiennent  à la tête de la société, la chose la plus importante est de produire des produits à profit. Et ils devront tomber de leur Olympe, ou se corriger et accepter la nouvelle «monnaie»  comme paiement.

De la 5ème partie du cours quotidien de Kabbale du  25/07/11, l’ « Arvout »

Ne vous précipitez pas pour être un ange

Dr. Michael LaitmanQuestion: Je pense que je me suis déjà détaché de mon ego. Que dois-je faire ensuite?
Réponse: Vous ne pouvez pas vous détacher de l’ego. C’est un grand travail et de longue haleine qui se poursuit à travers tous les degrés de votre ascension spirituelle. C’est parce que plus vous montez le long des degrés des mondes spirituels,  votre ego grandit.
Vous êtes présentement dans un état où, en effet, vous sentez à peine l’ego à votre niveau actuel. Que pouvez-vous faire à ce sujet? Je pense que vous n’étudiez pas suffisamment . Si vous étudiez plus, de concert avec nous et de manière plus intensive, votre ego n’aura pas d’autre choix que de croître rapidement.
La croissance de l’ego dépend si oui ou non vous avez les outils pour travailler avec lui. Si vous êtes connectés au groupe, à la diffusion, à nos cours, et à mon blog, alors votre ego va croître à chaque seconde, et vous ne pourrez pas y échapper. Vous découvrirez que cela vous terrorise, et vous serez alors en mesure de travailler avec lui. Cependant, si vous êtes faible, ce genre d’ego ne vous sera pas donné, et vous serez assis là tranquillement et penserez que vous êtes déjà un ange.
En réalité, cela ne se peut pas. Si vous ne vous sentez pas les coups de l’ego à chaque seconde qui surgissent en nous afin que nous puissions les corriger, tout ce que cela signifie, c’est que vous n’êtes pas encore suffisamment liés au groupe et à l’étude.

De la série des cours virtuels du dimanche du  17/07/2011