Category Archives: Perception

Quelles sont les causes des catastrophes naturelles?

Question : Que se passerait-il si tous les Chinois souhaitaient posséder une voiture ?

Réponse : Rien ne changera dans le monde et dans l’écologie ; même le fait de laisser tout le monde posséder une voiture, et plus d’une. Qu’il y ait 7 ou 14 milliards de voitures particulières dans le monde. Les voitures ne sont pas ce qui cause les catastrophes écologiques. Nos relations corrompues sont ce qui cause les catastrophes écologiques.

Nous devons comprendre ce qui est visible dans la nature et dans ses recherches ; les catastrophes écologiques ne sont pas causées par la technologie, par les niveaux minéral, végétal et animal, mais par le niveau humain. Uniquement nous, au niveau de nos relations, provoquons la détresse à tous les autres niveaux de la nature.

Toutes ces catastrophes dans les domaines de l’écologie et de la santé, de la dépression et de la toxicomanie, des divorces et de tous les autres problèmes proviennent de la nature uniquement pour nous inciter à en comprendre la cause, qui se trouve à un niveau supérieur. Toujours dans la nature, un problème d’un niveau supérieur descend vers les niveaux inférieurs et active le système à partir de là.

J’espère que dans la recherche pour être sauvé de ces maux, que nous considérons comme des maux à notre niveau égoïste, nous devrons renoncer à notre égoïsme, nous devrons comprendre que nous pouvons être en équilibre avec la nature au niveau minéral, végétal et animal en raison de notre niveau humain, uniquement si nous nous traitons avec amour et compréhension.

Alors, nous apporterons l’unité à la nature comme un tout et parviendrons à un équilibre avec la nature générale.

Extrait de La Table Ronde des Opinions Indépendantes, Berlin, le 09/09/2006

Mieux vaut tard que jamais : Le premier ministre canadien présente ses excuses aux juifs refoulés en 1939

Mon article publié dans Unitingeurope

Pour tenter d’échapper aux atrocités de l’Allemagne nazie, environ 900 réfugiés juifs ont embarqué à bord du Saint Louis avec en tête la liberté. Ces derniers se sont vus refuser l’entrée au Canada le 7 juin 1939. C’était l’une des nombreuses demandes d’asile rejetées sur le continent nord-américain, avant que le paquebot ne renvoie les personnes en Europe. Malheureusement, 254 de ses passagers ont péri plus tard dans l’Holocauste.

Le périple de ces juifs ne faisait que commencer : le Saint Louis appareille le 13 mai 1939, il quitte Hambourg, en Allemagne, avec comme destination Cuba. Mais le gouvernement cubain n’a pas laissé les passagers débarquer en dépit du fait qu’ils détenaient des visas légaux précédemment acquis.

Après le refus, le bateau s’est rendu sur les côtes de Floride à la recherche d’un asile américain, mais le président Franklin D. Roosevelt a rejeté l’appel. Le gouvernement a fait valoir que les réfugiés à bord du navire devaient attendre leur tour comme n’importe qui d’autre dans une longue file de demandeurs d’asile. Après le rejet, le Saint-Louis a commencé à retourner en Europe.

Conscients de l’urgence humanitaire, un groupe de Canadiens a tenté sans succès de convaincre leur gouvernement d’accepter les réfugiés alors que le paquebot était au large d’Halifax. La réponse officielle a été qu’aucun pays ne pouvait ouvrir ses portes assez largement pour accueillir les centaines de milliers de Juifs qui voulaient quitter l’Europe.

Le navire a ensuite poursuivi sa route vers le Vieux Continent et a accosté en Belgique, d’où les passagers ont été dispersés en France, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni. Pendant la Seconde Guerre mondiale, des centaines de passagers ont été envoyés dans des camps de concentration et sont morts.

“Nous nous excusons auprès des 907 Juifs allemands à bord du Saint Louis, ainsi que leurs familles pour cette injustice » a déclaré récemment le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, à la Chambre des communes. “Nous avons utilisé nos lois pour masquer notre antisémitisme, notre antipathie et notre ressentiment.” Il a ajouté : « Nous sommes désolés de l’insensibilité de la réponse du Canada. Et nous sommes désolés de ne pas nous être excusés plus tôt. »

Le mea culpa de Trudeau survient au moment où l’antisémitisme connait une brusque recrudescence à l’échelle mondiale, le Canada et les États-Unis ne faisant pas exception. L’attaque meurtrière de la synagogue Tree of Life à Pittsburg n’était pas un incident isolé aux États-Unis. L’antisémitisme dans les universités et grandes écoles, sur Internet, les attaques physiques continues, le vandalisme dans les synagogues et les maisons ne sont que quelques-unes des manifestations de la haine de plus en plus répandue en Amérique du Nord contre les Juifs.

Avec la création de l’État d’Israël, le peuple juif peut croire qu’il existe un refuge sûr. En effet, l’histoire nous a enseigné qu’à l’aube d’une crise, aucun pays, pas même les États-Unis ni le Canada, ne défendra nos intérêts et ne nous protégera des menaces existentielles antisémites. Les vagues d’antisémitisme moderne qui frappent aujourd’hui les Juifs en Europe devraient nous rappeler notre mission : nous unir. C’est notre seule assurance vie.

Nous n’avons personne d’autre sur qui compter à part nous-mêmes. Tout dépend de nous. Les Juifs sont responsables de tout ce qui se passe dans le monde, que ce soit pour le meilleur ou pour le pire. Comme il est écrit (Yévamot 63) : “Il n’y a pas de calamité qui ne vienne au monde sauf pour Israël.”

En attendant, nous ne le pensons pas, mais la sagesse de la Kabbale explique que c’est ainsi que le système de communication humaine est construit de l’intérieur. Le Livre du Zohar compare la connexion entre Israël et le monde aux organes du corps humain : « Israël parmi les autres nations, est comme un cœur parmi les organes, tout comme les organes du corps ne pourraient exister dans le monde ne serait-ce qu’un instant sans le cœur, de même aucune nation ne peut exister dans le monde sans Israël. » Toutes les accusations, toutes les persécutions, et toutes les menaces expriment l’exigence du monde envers le peuple juif, où qu’il soit, pour qu’il remplisse son rôle et conduise l’humanité au bonheur et à une vie ayant un sens.

Inconsciemment, l’humanité sent que les Juifs ont la solution à tous ses problèmes et la clé de son bonheur. La pression mondiale sur Israël est guidée par le programme de développement humain défini dans la nature.

Si tel est le cas, la nation juive doit tôt ou tard remplir son rôle envers l’humanité et être une “Lumière pour les nations”, c’est-à-dire servir d’exemple d’une société civile où chacun vit dans la solidarité mutuelle et l’amour fraternel au-dessus de toutes les différences et différends. Ce n’est qu’alors que nous nous dirigerons vers un nouveau monde.

Y a-t-il un lien direct entre la racine et la branche ?

Le Baal HaSoulam, Talmud des dix Sefirot, 1ère Partie, Chapitre 3, Histaklout Pnimit : Tout ce qui n’est pas en Lui et ne s’étend pas directement de Lui, mais qui est plutôt opposé à la création elle-même, sera contre notre nature et nous sera dur à endurer.

Question : Il y a certaines qualités qui ne proviennent pas directement de la force supérieure. Puisque « Il n’y a rien hormis Lui », alors comment est-ce possible ?

Réponse : Toutes les bonnes qualités du Créateur se manifestent en nous inversement en accord avec notre égoïsme.

Par exemple, il n’y a aucun effort dans le Créateur, c’est-à-dire que le travail acharné n’est pas dans notre racine. Par conséquent, nous aspirons à être dans un état de repos absolu car tout effort nous fait souffrir. Je peux dépenser une quantité énorme de calories, mais seulement pour me sentir bien. Alors tout va bien.

Question : Existe-t-il un lien direct entre la racine et la branche ?

Réponse : Non, cela passe à travers une sorte de filtre. C’est le même écran sur lequel tout arrive en ordre inverse. Lorsque la Lumière supérieure parvient au Partsouf spirituel, le Partsouf opère une restriction sur elle, la réfléchit, calcule et seulement après reçoit la Lumière.

La même chose se passe durant la montée de bas en haut. Pour faire appel au Créateur, nous devrions agir de la même manière. C’est un travail immense. Nous voulons la Lumière supérieure, mais nous ne pouvons pas faire un effort pour cela.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 08/07/2018

Ne retournez pas dans ce monde

Question : Quelle partie du système détermine combien de fois j’ai besoin de mourir et de naître ? Puis-je influencer cela en étudiant la Kabbale ?

Réponse : Oui, vous pouvez. Il existe un article du Rabash intitulé « Quel est le degré à atteindre pour ne pas avoir à se réincarner ? ». Cela dépend d’une personne. Soyons d’accord pour dire que nous ne voulons plus retourner dans ce monde. Nous achèverons tout ce que nous devons accomplir dans cette réincarnation, dans cette vie, et nous dirons au revoir à ce monde.

En effet, ce monde est le pire, le plus bas des mondes, un état dans lequel tout état spirituel est beaucoup plus élevé, plus honnête et meilleur en comparaison.

Question : Que veut dire « en finir avec ce monde » ?

Réponse : Cela signifie de devenir similaire dans nos qualités au degré suivant.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 17/06/2018

Ne vous coupez pas du Créateur

Question : Que signifie relier une pensée ou une situation au Créateur ? Est-il possible de donner un exemple de la manière de réaliser cette action interne ?

Réponse : Pour commencer, pensez au moins que tout ce qui vous arrive à chaque instant dans la tête et dans le cœur, dans l’esprit et dans le désir provient du Créateur. Vous ressentez juste Ses pensées, Ses désirs.

N’attribuez pas toutes vos pensées et vos désirs, quels qu’ils soient, à vous-même, mais uniquement à Lui. Vous verrez alors à quel point votre attitude envers ces désirs et ces pensées change, comment ils changent eux-mêmes et comment le monde change à travers eux. C’est très intéressant.

Naturellement, vous L’oublierez constamment, vous vous couperez du Créateur. Vous ne pouvez pas vous ressentir complètement contrôlé par Lui. Ce n’est que lorsque vous connectez tout au Créateur et reconnaissez que toutes vos pensées et vos désirs viennent de Lui que vous êtes considéré comme un être créé. Sinon vous n’existez pas !

Question : Cela signifie-t-il que lorsque j’arrive à l’état où je ne suis pas complètement libre, je suis considéré comme un être créé ?

Réponse : Oui. Il n’y a pas d’autre état. Ce flux complet dans les pensées et les désirs venant du Créateur efface une personne du système.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 17/06/2018

Quand est-ce que tous les individus ressentiront un éveil spirituel ?

Question : Nous savons qu’il faut de nombreuses années avant qu’une personne engagée dans le travail spirituel commence à ressentir une réponse interne à la règle « Aime ton prochain comme toi-même ». Ces personnes extérieures au groupe auront-elles également besoin de la même somme de temps pour parvenir à cette sensation ?

Réponse : Si ces personnes ne ressentent pas un besoin intérieur et que la providence supérieure ne les amène pas au groupe dans le but de le réaliser, elles ne pourront rien faire.

Il y a deux conditions nécessaires : le point dans le cœur et la condition du Créateur de placer la main de la personne sur le bon destin et de commencer à l’aider en cela. Autrement, rien ne fonctionnera.

Beaucoup de gens dans le monde ont un point dans le cœur, mais pour une raison quelconque, ils ne sont pas amenés dans nos rangs. Peut-être est-il encore tôt ou il y a d’autres circonstances que nous ne connaissons pas.

Extrait de KabTV, « La Dernière Génération » du 18/04/2018

Augmenter l’intensité de la progression

Question : Comment puis-je améliorer la qualité de mon annulation devant les autres ? À quoi faut-il faire attention ? On a l’impression que tout commence à partir de ce point.

Réponse : J’essaie de donner le matériel le plus approprié, en particulier sur Twitter, pour réveiller les gens d’une manière ou d’une autre. Dans chaque leçon, nous progressons au moins dans la compréhension théorique de notre tâche. Peu importe à quel point je le veux, je ne peux pas parler plus ouvertement, de manière plus avancée. C’est un système fermé où mes étudiants dictent les limites de mes paroles.

Les événements pendant les fêtes et les congrès sont les seuls qui me donnent l’occasion de m’exprimer davantage, car une vaste masse de personnes, qui se connectent tant bien que mal entre elles, se joignent à nous. Nous réussissons alors quelque peu.

Nous avançons par bonds, en sautant de congrès en congrès, de fête en fête, comme une sauterelle qui saute d’un endroit à l’autre. C’est bien, mais j’aimerais néanmoins un avancement plus intensif, constant, uniforme et continu.

Extrait de l’émission télévisée « La Dernière Génération » du 12/04/2018

Pourquoi n’y a-t-il pas la paix au Moyen-Orient ?

Question : Pourquoi n’y a-t-il toujours pas la paix au Moyen-Orient ?

Réponse : Le problème ne concerne pas Israël et les nations du monde. La situation est telle que la méthode de correction du monde, qui devrait maintenant être appliquée dans le monde entier, est entre les mains d’Israël.

Dans sa sagesse intérieure appelée la science de la Kabbale, Israël possède la méthode pour corriger l’égoïsme dans le monde : comment passer de la perception égoïste de la vie et de la nature, où chacun veut obtenir quelque chose pour lui-même, à la perception altruiste où chacun sera capable de se sacrifier et de donner de soi-même et, à travers cela, de se réaliser pleinement et de percevoir la vie à travers l’altruisme.

Parce qu’Israël détient cette sagesse, le monde entier a le sentiment qu’Israël est à blâmer pour tout ce qui se passe. Cette pression et cet antisémitisme ne cesseront pas jusqu’à ce qu’Israël apporte une contribution au monde en lui révélant la science de la Kabbale, une méthode de correction du monde, qui explique comment il peut se sauver de son développement égoïste qui est arrivé à une fin et a entraîné la menace de son existence.

Le monde parviendra à la paix, à la tranquillité et au contentement uniquement par la mise en œuvre de cette méthode de correction, qui existe en Israël depuis les temps babyloniens. Sorti de là, du berceau de toutes les civilisations, elle se trouve au milieu d’Israël depuis 6 000 ans et se révèle seulement aujourd’hui. C’est pourquoi la science de la Kabbale est recherchée maintenant dans le monde entier.

La science de la Kabbale est devenue ouverte pour une étude générale au début du 20ème siècle. Après tout, elle représente la méthodologie pour rendre notre monde altruiste, parfait et merveilleux. Alors, il y aura la paix au Moyen-Orient et dans le monde entier. Et sinon, cela ne se produira ni là-bas ni autre part dans le monde, ce qui ne fera que conduire à un plus grand danger d’anéantissement.

Ce qui se passe aujourd’hui au Moyen-Orient, c’est essentiellement la concentration, la focalisation, le summum du problème mondial. Si nous résolvons ce problème, si Israël révèle la méthode de correction du monde, en faisant ainsi nous pourrons résoudre les problèmes du monde entier et la paix régnera également au Moyen-Orient.

Extrait de La Table Ronde des Opinions Indépendantes, Berlin, 2006

Tout descend du programme supérieur

Question : La source de toutes les nouveautés est-elle en même temps le lieu des nouveautés ?

Réponse : La place des nouveautés est toujours déterminée d’en haut et provient d’une seule source. Tout ce qui existe dans le monde supérieur devient progressivement flou, descend et nous parvient.

Comme on dit, il n’y a rien de nouveau sous le soleil ; tout découle du programme supérieur, qui est défini initialement, du début jusqu’à la fin de la création. Nous réalisons ce programme, soit involontairement comme tout le monde, soit en tant que kabbalistes qui le comprennent déjà, s’adaptent à lui, puis l’adaptent à eux-mêmes et progressent ainsi.

Les nouveautés se révèlent à l’intérieur des gens et non dans le monde. Cependant, conformément à nos changements intérieurs, nous voyons un monde différent à chaque fois. C’est comme s’il y avait un écran blanc devant nous et, en fonction de la façon dont nous projetons nos pensées et nos désirs, nous pouvons voir n’importe quelle image dessus.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 01/07/2018

Comment le système de forces négatives affecte-t-il le monde ?

Question : Comment le système de forces négatives affecte-t-il notre monde ?

Réponse : Dans notre monde, il n’existe aucun système de forces négatives ou positives. Les deux systèmes n’affectent que la personne destinée à l’élévation spirituelle.

Cela ne touche pas l’homme ordinaire. Il vit sa vie normale matérielle et avance progressivement vers le moment où il commencera à recevoir le bon impact des deux côtés et à se développer.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 17/06/2018