Category Archives: Perception

La Kabbale ne prédit rien

Question : Le Livre du Zohar est-il considéré comme une prophétie ? Après tout, il décrit l’avenir.

Réponse : La sagesse de la Kabbale ne prédit rien. Elle enseigne à une personne comment atteindre les niveaux spirituels. Lorsqu’une personne y parvient, tout ce qui pourrait apparemment être appelé une prophétie devient réalité pour elle. La sagesse de la Kabbale explique comment il est possible de progresser et de vivre maintenant dans une autre dimension.

Extrait de la Leçon de Kabbale en Russe, le 01/01/2017

Le monde à travers dix Sefirot

Question : Comment un kabbaliste ressent-il notre monde et le monde spirituel à travers un modèle de dix Sefirot ?

Réponse : Cela dépend du niveau et de l’état du kabbaliste. Il ressent notre monde à l’intérieur de lui selon son niveau, en partie grâce à la révélation des forces supérieures et en partie grâce à la révélation des forces corporelles.

Parfois, je ressens que je suis dans une descente et je ne perçois en réalité que ce monde, et parfois je suis dans des états où je ressens qu’il y a un champ de force supérieur qui gère tout. Entre ces deux états extrêmes, je ressens que je suis dans un état supérieur ou inférieur venant en conséquence d’une ascension ou d’une descente.

Question : Devrions-nous essayer d’éviter les sensations du monde corporel ? Sont-ils nuisibles ?

Réponse : Vous n’avez pas besoin d’essayer d’éviter quoi que ce soit. Vous devriez simplement aspirer à être à l’intérieur des autres. Ainsi, vous vous élevez dans la sensation de votre monde.

Il n’y a rien de dangereux et tout est réellement bénéfique. Lorsque vous vous développez et avancez le long du chemin spirituel et découvrez le bon vecteur, tout ce qui lui est ajouté est uniquement destiné à vous aider à avancer.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 27/11/2016

Une goutte de plaisir spirituel

Question : Le Baal HaSoulam a écrit que si les gens devaient découvrir un peu de plaisir spirituel, ils accepteraient de se couper les mains et les pieds sept fois par jour juste pour le ressentir. Comment cela doit-il être compris ?

Réponse : Il est dit que toutes les expériences de ce monde ne peuvent être comparées à une seule goutte de plaisir spirituel.

Si une personne devait rassembler tous les plaisirs, tous les meilleurs moments qu’elle a vécus durant les 80 à 100 années de sa vie, ils n’auraient même pas une valeur égale à un seul instant dans le monde spirituel, car une goutte de plaisir du monde supérieur est beaucoup plus puissant que toutes les satisfactions possibles dans ce monde.

La période de préparation pour approcher le premier niveau est très longue parce que nous ne pouvons pas percevoir une telle richesse, une telle abondance et un tel plaisir tout d’un coup. Nous n’avons pas les récipients pour cela. C’est tout le problème.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 20/11/2016

Lire un livre de Kabbale

Question : Comment le pouvoir dans un livre de Kabbale forme-t-il de nouveaux capteurs en moi et ouvre-t-il le rideau vers le monde spirituel qui m’est caché ?

Réponse : Le livre ne fait rien ; tout livre, peu importe qui l’a écrit, n’est que du papier.

Ce qui nous fait accomplir l’ensemble du travail, c’est notre désir. Nous invoquons et suscitons l’impact de la Lumière Environnante (Ohr Makif) qui nous entoure dans la mesure où nous aspirons à être connecté l’un à l’autre.

En lisant le livre, nous établissons une connexion avec la source kabbalistique supérieure, et cela nous touche et nous change. Ce n’est pas le livre lui-même, mais ce que nous voulons comprendre en lui, ce à quoi nous voulons ressembler. Par conséquent, en étudiant la sagesse de la Kabbale, nous invoquons sur nous le champ de force qui nous entoure, et c’est ce qui nous change.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 27/11/2016

Qu’est-ce qui nous empêche d’ateindre le monde supérieur ?

Question : De quoi dépendent les limites de notre perception, de notre conscience et de notre réussite ? Qu’est-ce qui nous empêche de commencer à atteindre le monde supérieur maintenant ?

Réponse : Seul le narcissisme nous empêche d’atteindre le monde supérieur, car la dimension supérieure est fondée sur le don sans réserve et l’amour. Et le monde physique se fonde sur la réception et la haine.

Question : Pourquoi ? Après tout, je ne déteste personne. Il y a ceux que j’aime, ceux que j’apprécie.

Réponse : Je les aime parce qu’ils me satisfont de manière égoïste, parce que mon désir principal et naturel est d’avoir du plaisir. Et ce dont je ne reçois pas de plaisir, je le déteste.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 27/11/2016

Que penser des antisémites ?

Question de Facebook : Que pensez-vous des antisémites ?

Réponse : Les antisémites sont des gens qui ressentent instinctivement qu’il existe une source à leur bonne ou mauvaise existence et ce sont les Juifs. Parce qu’ils ressentent leur dépendance à l’égard des Juifs, et souffrent en même temps dans cette vie, ils détestent les Juifs.

Nous devons leur expliquer la véritable raison de leur haine et travailler ensemble sur la correction ; sinon, nous n’accomplirons rien. Il est impossible d’anéantir les Juifs parce qu’ils doivent accomplir leur mission.

Même si une guerre mondiale supplémentaire éclatait dans laquelle la moitié des Juifs et la moitié du reste du monde seraient tuées, dans tous les cas, nous finirons par atteindre le même dénominateur commun.

Il est nécessaire de l’expliquer à chacun et d’essayer de l’expliquer aux Juifs eux-mêmes, parce qu’ils sont ceux qui s’opposent vraiment à la correction de l’humanité.

Extrait de KabTV, « L’Actualité avec Michael Laitman » du 01/03/2017

Le monde à l’extérieur de nous

Question : Vous dites que nous atteignons le monde à l’extérieur de nous. Mais qu’est-ce qui est à l’extérieur de nous ?

Réponse : A l’extérieur de nous signifie à l’intérieur de la qualité du don sans réserve.

Nous devons acquérir la propriété du Créateur, qui est précisément la qualité du don sans réserve. Nous ne savons pas ce que c’est : nous le comprendrons seulement lorsque nous l’atteindrons.

Le monde spirituel, la propriété du Créateur, la qualité du don sans réserve, la sortie de soi-même, tout cela nous est encore inconnu.

Question : Mais d’un autre côté, chaque personne a un point dans le cœur. Ainsi, il existe un gène spirituel, l’étincelle du Créateur sous la forme de ce point et par conséquent, une certaine compréhension de ce qu’est le don sans réserve ?

Réponse : Un point dans le cœur existe réellement. Mais ce n’est qu’un point ! Qu’en comprenons-nous, que pouvons-nous ressentir à l’intérieur de lui ? C’est un point noir opposé à l’état spirituel qui a atteint une taille minimale, se transformant en un point après la brisure.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 20/11/2016

Quels efforts seront couronnés de succès ?

Question : Dans le développement spirituel, comment est-il possible de comprendre quels efforts réussiront et lesquels non ?

Réponse : Dans les articles de mon professeur le Rabash, il est très clairement dit quels efforts on doit investir pour découvrir le prochain niveau d’existence, ce qui n’arrivera pas comme une théorie abstraite, mais précisément par l’élévation de la personne à ce niveau.

Néanmoins, le corps physique continuera à vivre dans notre monde au niveau animal, tandis que la personne atteindra le prochain niveau de l’existence intérieurement et s’établira là elle-même pour toujours, ressentant le flux éternel et complet de la nature supérieure. Il n’y a plus de temps, de mouvement, ni aucune des caractéristiques et des traits qui sont typiques de notre monde.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 01/01/2017

Ressentir la véritable réalité

Question : Quelle est la différence entre la réalité se trouvant en dehors de moi et la perception de la réalité dépeinte par mes cinq sens ?

Réponse : La réalité qu’une personne perçoit est représentée à l’intérieur d’elle par le Créateur et non par quelqu’un d’autre. Même s’il lui semble qu’elle est dans un monde physique ou spirituel spécifique, elle se trouve en fait dans un champ supérieur, le Créateur.

Le Créateur organise au sein de la personne des hypothèses, des préconditions, des caractéristiques et des limites particulières en ce qui Le concerne ; et pour le moment, une personne perçoit le Créateur sous la forme de ce monde.

Il est souhaitable de commencer à percevoir le Créateur de la manière dont Il existe et non dans une forme déformée par les limites de son propre égoïsme. Cela résume le travail de chaque personne. L’essentiel est de commencer à comprendre que tout ce qui nous arrive se réalise sous l’influence de la force supérieure sur nous.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 27/11/2016

Au-dessus du corps et de l’âme

Question : Une personne explore l’âme tout en étant dans un corps physique. Si le corps physique n’existait pas, n’y aurait-il personne pour explorer l’âme ?

Réponse : Non, le corps physique est une fiction dans laquelle nous existons. Le corps nous a seulement été donné pour commencer à donner forme à notre âme. Le corps, ainsi que le monde, est complètement imaginaire. L’âme est un état éternel que vous pouvez atteindre aujourd’hui. Tout dépend de vous. Le divin ou toute autre source n’aidera pas une personne en cela.

Question : Est-il possible de dire que notre corps n’est qu’un moyen de communication au niveau le plus bas ?

Réponse : Oui. Sur le plan matériel, nous nous connectons les uns aux autres à travers les corps.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 01/01/2017