En corrigeant les autres vous vous corrigez

Dr. Michael LaitmanDe l’article de Baal HaSoulam « 600.000 âmes »: « Même si il n’y avait qu’une seule personne qui s’est rapprochée du retour final vers le Créateur, le roi Messie arriverait aussitôt ». Autrement dit même s’il n’y a qu’une seule personne de la génération qui a atteint l’âme commune, elle est en mesure de corriger toute de sa génération.

En effet, chaque personne ayant accompli son devoir enlève la faute de toute sa génération, elle peut la défendre et multiplier sa prière jusqu’à ce qu’elle ne mérite la délivrance pour toute la génération.

Dans l’article « 600.000 âmes » Baal HaSoulam explique la structure de l’âme dans sa forme parfaite intégrale dont toutes les parties sont interdépendantes.

En effet, il n’y a pas de parties séparées – c’est une structure entière et ce n’est qu’à cause de notre égoïsme, notre corruption, que nous voyons ce puzzle démantelé, brisé et éparpillé. En réalité, tout le monde se trouve dans un système merveilleux – à l’intérieur d’une âme unique, appelée Adam. Au début elle s’appelait Adam HaRishon (le premier homme) – c’était une structure créée par le Créateur qui s’est ensuite brisée.

Maintenant il nous appartient de reconstruire la même structure, c’est-à-dire d’atteindre la même sensation, la même perception mais déjà par nos propres moyens. Pour cette raison ce n’est pas la forme d’Adam HaRishon que nous allons atteindre, mais la forme d’Adam, dont la perception et la compréhension seraient 620 fois plus intenses, car elle aura consience du Créateur à l’intérieur de soi.

Etant donné que toutes les parties sont reliées et interdépendantes, chacune corrige les autres. Il est impossible de corriger une partie quelconque sans avoir corrigé son inclusion dans les autres d’une telle sorte qu’elles y réagissent et y adhérent. Ainsi chaque particule ne devient parfaite qu’à condition que l’ensemble de la structure soit parfait.

Dans cette structure il existe plusieures fonctions importantes et elles se réalisent également grâce à l’inclusion mutuelle. Il y en a des prophètes avec Moîse en tête, des prêtres: Cohen, Levites, des kabbalistes de toutes les générations qui on déjà atteint cette âme commune et y ont adhérés – c-à-d des degrés spirituels, remplissant des fonctions d’importance différente dans l’ensemble du système.

L’inclusion mutuelle se réalise en plusieurs étapes: trois fois 2000 ans ou 125 degrés. Chacune d’entre elles doit être corrigée à travers la correction de toutes les autres. Ce n’est que si chacun se préoccuppe de corriger tout le monde sauf lui-même, qu’il se corrige lui-même. Telle doit être son intention.

Pour arriver à corriger tout le monde, la personne doit s’incliner devant eux. Elle doit s’annuler de son propre gré – ainsi elle manifestera son souci pour les autres. Et d’une autre part elle doit s’élever au dessus de tout le monde pour voir que tout le monde dépend d’elle. Après tout, elle a été choisie par le Créateur et elle a l’obligation de se corriger, car personne d’autre ne pourra corriger sa partie.

Et peu importe que ce soit un mendiant ou un prince, comme il existe l’ordre inverse des lumières et des récipients et que toutes les parties du récipient commun sont d’importance égale par rapport à la correction finale. Si une partie n’est pas corrigée, son inclusion dans toutes les autres parties n’est pas corrigée non plus.Ainsi toutes les parties deumeurent défectueuses à cause de cette partie non-corrigée et elles ne sont pas en mesure ni de se corriger  ni de corriger leur adhésion aux autres parties. Une réaction en chaîne se produit finalement et il s’avère que l’ensemble du système demeure corrompu à cause d’un seul élément minuscule défectueux.

De la préparation à la leçon du 21/03/2014

 

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed