Category Archives: Amour

Comment devenir le Messie ?

Question de Facebook : Vous prétendez que le Messie est une force et non pas une personne qui le devient.

Réponse : Le Messie (Machia’h) est une force qui, avec les qualités du don sans réserve et de l’amour, nous sort de l’égoïsme.

Une personne qui atteint les qualités du don sans réserve et de l’amour avec l’aide de cette force fait une correction intérieure complète. En atteignant ce niveau, elle peut aussi être appelée un Messie.

Question : Les grands kabbalistes n’étaient-ils pas appelés ainsi, y compris le Ari, à leur époque ?

Réponse : Oui. En d’autres termes, il s’agit d’une personne qui a une force qui l’aide à se corriger complètement. Mais cela ne veut pas dire que, étant donné ceci, elle est maintenant aussi capable de corriger les autres parce que le libre arbitre demeure et chacun doit le mettre en oeuvre.

Extrait de KabTV, « L’Actualité avec Michael Laitman » le 23/11/2017

Le passage vers le monde supérieur

La loi principale de la Torah est « Aime ton prochain comme toi-même ». Toutes les autres règles, lois et conditions devraient être dirigées vers la connexion de tous les gens dans un seul système commun appelé « Adam ».

À la suite du soi-disant « Péché de l’Arbre de la Connaissance », ce système s’est brisé en plusieurs petites parties, désirs, dont chacun est à l’intérieur de tout le monde ; ces désirs migrent de corps en corps, d’organisme en organisme.

À partir de maintenant, nous devons progressivement connecter ces parties brisées entre elles jusqu’à ce qu’elles soient si étroitement liées qu’elles représentent un seul et unique désir.

Question : Il est écrit dans la Torah que la condition pour recevoir est de devenir comme un seul homme avec un seul cœur. Le cœur est un désir. Qu’est-ce que cela signifie « comme un seul homme » ? Après tout, chacun est encore un individu.

Réponse : Il n’y a pas d’individualité ici. Cela devrait se manifester par le fait que, du point de vue de mon individualité, je progresse vers le même but, comme n’importe qui d’autre. Après tout, nous sommes tous différents, mais nous avançons vers le même objectif : l’unité. Dans la connexion entre nous, même s’il n’y a que dix personnes, nous trouvons un passage vers le monde d’après.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 10/08/2017

Comment ressentir la Lumière supérieure ?

Question : Comment ressentez-vous l’énergie supérieure, la Lumière supérieure qu’une personne attire à elle ? Disons qu’il est très difficile de ressentir le rayonnement, mais nous avons quand même inventé des appareils avec lesquels nous pouvons le mesurer. De plus, ses conséquences au fil du temps ont des répercussions sur une personne.

Réponse : La radiation est l’action physique de particules chargées : électrons, protons, neutrons, rayons gamma et ainsi de suite. Elles peuvent être mesurées car elles peuvent affecter certains substrats.

Cependant, dans la Kabbale, une personne peut ressentir l’effet de la Lumière supérieure à partir de changements intérieurs. Elle commence soudainement à aimer ses amis, à s’unir à eux, et dans leur connexion, ils révèlent la qualité du don sans réserve et de l’amour appelée le Créateur.

En même temps, tout ne va pas selon notre logique, comme si au lieu de la qualité de la réception nous obtenions la qualité du don sans réserve, et au lieu de la haine, l’amour. Il s’agit d’un tout nouveau monde.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 03/09/2017

L’âme du point de vue de la Kabbale

Question : Peut-on dire que la Kabbale est la psychologie de l’âme ?

Réponse : Non. La Kabbale est tout ! Et l’âme, si nous parlons d’un point de vue plus large, est tout compte fait une sorte de sensation.

Une personne croit que l’âme est l’ensemble de ses expériences et de ses préoccupations intérieures, mais c’est simplement la force vitale qui agit à l’intérieur d’elle et qui lui permet de s’élever. À un certain degré, cette force existe aussi chez les animaux.

Dans la sagesse de la Kabbale, l’âme est appelée notre désir égoïste, que nous corrigeons avec l’aide de la Lumière supérieure en son désir opposé, en un désir altruiste, et ce désir travaille avec l’intention de donner sans réserve aux autres, au lieu de recevoir.

L’âme est le mouvement d’éloignement de soi d’une personne vers l’extérieur, la capacité de donner sans réserve, d’aimer autrui sans aucun intérêt personnel.

Si vous atteignez cette caractéristique, qui doit durer pour très longtemps, cela signifie que vous avez une âme. Si vous n’avez pas cette propriété, alors il n’y a pas d’âme.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 03/09/2017

L’amour au niveau matériel

Question : Pouvons-nous voir des exemples d’amour véritable n’importe où afin que nous puissions comprendre ce que c’est ?

Réponse : Un exemple de véritable amour est l’amour d’une mère pour son enfant.

C’est l’amour au niveau matériel, bestial, qui peut être vu sous une forme limitée chez les animaux et sous une forme plus étendue chez les humains. Si nous devions couper la connexion entre une mère et son enfant, il n’y aurait aucun amour entre eux.

Par conséquent, dans notre monde, ce que nous appelons l’amour est simplement une attitude égoïste envers une source de plaisir. Ce n’est rien de plus que cela. Si je vous aime, alors je reçois du plaisir de votre part.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 13/08/2017

Apprécier les gens d’après leurs caractéristiques spirituelles

Question : Pourquoi les intellectuels, les meneurs de la génération, haïssent-ils le plus les gens ?

Réponse : C’est parce qu’ils sont aussi des égoïstes non corrigés. Ceux qui atteignent des niveaux élevés dans les domaines sociaux, politiques, économiques et même scientifiques, sont des gens avec un très grand égoïsme unilatéral. Il est naturel qu’ils perçoivent tous les autres comme leurs concurrents potentiels et qu’ils soupçonnent qu’on veuille leur nuire.

Il est impossible d’en vouloir aux gens qui n’apprennent pas la sagesse de la Kabbale, comme on le ferait avec les kabbalistes. Plusieurs fois j’ai entendu : « C’est un grand acteur ! » Mais en ce qui concerne ses caractéristiques spirituelles, il peut être la pire et la plus basse personne. On se trompe si on lui colle immédiatement une étiquette de perfection.

Les qualités spirituelles sont dans l’amour des autres et tout ce qui est connecté à l’amour des autres.

Voir le véritable univers

Question : L’amour-propre naturel, en tant que programme de survie, ne devrait pas disparaître, mais au-dessus de lui un amour complètement différent est en train de se construire, un amour spirituel ?

Réponse : Non. En raison de notre existence, nous ne devrions pas du tout penser à nous-mêmes. Nous devons créer une société dans laquelle tout le monde recevra ce qui est nécessaire.

À l’avenir, les gens cesseront de penser à eux-mêmes, même dans les strates les plus basses. Tous recevront ce dont ils ont besoin pour vivre et se soucieront uniquement de la façon de s’élever ensemble dans la connexion les uns avec les autres, de plus en plus haut dans l’atteinte du monde réel. Après tout, actuellement nous sommes dans un rêve. Nous ne voyons pas le véritable univers. Nous ne voyons pas où nous existons.

Nous vivons à l’intérieur de nous-mêmes parce que notre égoïsme nous enferme à l’intérieur de nous-mêmes. Les niveaux minéral, végétal, animal et humain de la nature sont les quatre étapes de notre désir, à l’intérieur desquelles toutes sortes d’actions se produisent, et nous les ressentons comme étant le monde se déroulant devant nous. Mais en fait, il n’existe pas. Nous le ressentons entièrement à l’intérieur de nous-mêmes, dans notre sphère.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 15/12/2017

L’amour de soi

Remarque : Les gens pensent que s’aimer n’est pas simple ; il y a des estimes de soi complexes, basses, etc. Certains disent : « S’aimer, c’est aimer le monde entier. »

Mon Commentaire : C’est vraiment ainsi. Après tout, qui suis-je en effet ? Une personne devrait comprendre que ce qu’elle estime être  n’est pas elle, mais elle est un petit animal égoïste qui existe pour un temps et c’est tout.

En fait, la substance du « moi » est profondément cachée en elle et doit être développée, arrachée, élevée et redressée pour qu’une personne se relève, lève la tête et commence à grandir.

Il s’agit du point dans le cœur d’une personne qui peut se développer.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 23/12/2017

Mes vœux du Nouvel An pour mes étudiants

Nous avons commencé une année merveilleuse, une année d’éveil humain. Je vous demande de vous préparer à être des profs. Cela dépend de vous.

Vous regarderez devant vous, vous apprendrez comment approcher les gens correctement, comment leur expliquer correctement ce à quoi la nature nous conduit, ce que nous devons faire pour profiter de ce moment, de cette situation correctement, pour atteindre le prochain niveau supérieur et éternel de la nature.

En quittant le cadre de la vie matérielle, nous allons commencer à ressentir une vie éternelle et parfaite et à exister sur un plan spirituel où nos vies ne sont plus évaluées selon l’état que notre corps ressent.

Nous devons atteindre cet état et expliquer à tous les gens que la sagesse de la Kabbale nous y conduit. Atteignons cet état ensemble. Nous n’avons pas besoin de changer quoi que ce soit ou de nous limiter de quelque façon que ce soit. Nous n’avons besoin que d’une seule chose : établir les bonnes relations entre nous et ensuite, à l’intérieur d’elles, précisément dans les espaces entre nous, nous commencerons à découvrir l’état supérieur.

Je vous souhaite la prospérité et l’immense amour mutuel afin que nous puissions répandre notre chaleur à travers le monde, et le monde entier se rassemblera autour de nous, et nous nous élèverons tous ensemble, comme sur un tapis volant, au niveau suivant.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 24/12/2017

Le signe d’un nouveau degré spirituel

Question : Quel est le signe d’un nouveau degré spirituel ?

Réponse : Lorsque les autres deviennent plus importants que vous-même, c’est le signe d’une transition vers un nouveau degré.

Après cela, un nouvel égoïsme surgit immédiatement. Il existe sur 125 degrés et se révèle graduellement

Question : Lorsque cela arrive, est-ce que j’éprouve le plaisir de ce moment où je ressens que tous ces gens sont mes frères, que je les aime tous ?

Réponse : Non. Au contraire, le plaisir n’apparaît pas lorsque vous atteignez cet état, mais lorsque vous y aspirez.

Extrait de KabTV, « Les Secrets du Livre éternel » du 25/03/2015

Page 3 des 621234550Dernière »