Category Archives: Créateur

Les secrets et les anges

Question : Adam HaRishon a écrit un livre intitulé L’Ange Secret (Raziel HaMalakh, ndt). La Kabbale semble être une science, mais ce livre parle de secrets et d’anges ?

Réponse : « Secret » signifie caché et rien d’autre. Tout ce qui m’est caché s’appelle un secret et, dès que c’est révélé, cela devient une réalité.

« L’Ange » est une force. Toutes les forces de la nature s’appellent des anges. Par exemple, la force de gravité : si maintenant quelque chose tombe au sol, cela signifie que la Terre a une force qui attire tout ce qui est au-dessus d’elle. Cette force s’appelle l’ange de l’attraction. « Ange », en hébreu « Malakh », provient du mot « Malkhout ». Nous appelons n’importe quelle propriété particulière de Malkhout un ange.

Question : En quoi la force cachée atteinte par Adam est-elle différente des ondes électromagnétiques et de la gravité ?

Réponse : Adam a révélé la force commune de la nature, qui régit l’univers entier, toute la création, notre monde et le monde supérieur. Il l’a appelée le Créateur, « Boré », ce qui signifie « Créateur ». C’est-à-dire qu’il s’est rendu compte que cette force crée. De plus, Boré signifie « Bo » et «  » : viens et vois. Adam a expérimenté tout cela lui-même et l’a décrit dans le livre L’Ange Secret.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 16/09/2018

Faites qu’aujourd’hui soit comme demain

La Lumière intérieure et la Lumière environnante nous influencent de manière opposée. La Lumière intérieure nous donne la sensation du présent et la Lumière environnante nous donne la sensation du futur. Et de cette façon, nous existons entre ces deux influences opposées.

Vous devez être capable de les utiliser. Après tout, si je me sens mal aujourd’hui, c’est peut-être mieux pour l’avenir, et inversement, si aujourd’hui je me sens bien, alors dans le futur cela peut avoir de mauvaises conséquences. Comment pouvez-vous connecter « du bien au mal » et « du mal au bien », « d’aujourd’hui à demain » et « de demain à aujourd’hui » ? Nous pouvons réussir si nous savons comment travailler avec AHAP de Aliya (Ozen, Hotem, Péh de l’élévation).

En élevant AHAP et en le transformant en action, nous égalons aujourd’hui avec demain. Et ainsi il n’y aura de mal ni aujourd’hui ni demain. Après tout, les désirs selon lesquels nous séparons aujourd’hui de demain sont corrigés par la Lumière et sont remplis de celle-ci. Il se trouve que nous nous trouvons dans un monde plein de Lumière, dans la lueur de la Lumière, de jour comme de nuit, comme il est écrit : « Les ténèbres brilleront comme la Lumière. »

Cette opportunité nous est fournie par le Tsimtsoum Bet (seconde restriction). Grâce à cela, nous nous trouvons dans le système de Lumières opposées : intérieure et environnante. Et en raison de l’élévation des AHAP, nous pouvons transformer les ténèbres en Lumière permanente. (1)

Extrait de la 2ème partie de la leçon quotidienne de Kabbale, L’Étude des Dix Sefirot, Volume 6, Partie 16, « Tableau des Réponses pour la Signification des Mots », Point 260, le 08/01/2019

(1) : à 13 minutes et 20 secondes

Peut-on retarder la mort ?

laitman_559Question : Pourquoi un événement naturel comme la mort crée-t-il instinctivement de la peur ? Quelle est sa racine spirituelle ?

Réponse : C’est la perte, la disparition, l’annihilation, il ne reste plus rien. Une personne, en tant qu’égoïste, est vraiment désolée de la perdre, même si la vie est principalement pleine de souffrances.

De même, si nous comptions la quantité de plaisir obtenue au cours de notre vie par rapport à la souffrance, alors bien sûr, cela ne vaut pas la peine de vivre. Néanmoins, notre corps animal est vraiment mis à l’épreuve par cela.

Question : Comment pouvons-nous utiliser correctement la peur de la mort ?

Réponse : Pour le moment, nous devons avoir peur de la mort, de sorte que, comme indiqué dans la Kabbale, cela nous pousse à la possibilité de choisir la vie réelle. Par conséquent, pour atteindre la vie éternelle et parfaite, nous avons besoin de la peur de la mort.

Question : Est-il possible de demander au Créateur de retarder la mort afin de pouvoir atteindre davantage de spiritualité ?

Réponse : C’est une question incorrecte. Essayez d’atteindre la spiritualité au lieu de différer la mort.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 07/10/2018

Que devrions-nous demander au Créateur ?

Question : S’il n’y a rien hormis Lui, pourquoi le Créateur ne comble-t-il pas le manque de quelque chose ? Par exemple, Il n’aide pas une personne atteinte d’une maladie incurable.

Réponse : Il est celui qui envoie la maladie ! Tout est fait par le Créateur.

Chaque jour, de l’aube au crépuscule, Il apporte divers problèmes et nous faisons des efforts pour essayer des les fuir.

Nous comprenons qu’il est impossible de s’échapper, mais en attendant, nous continuons à L’appeler et essayons de découvrir où Il se cache derrière tout cela. C’est le but des coups que nous recevons. Il nous envoie des problèmes pour attirer notre attention.

Question : Cela signifie-t-il que cela n’a aucun sens de Lui demander de changer tout cela ?

Réponse : Non, nous n’avons qu’une seule chose à demander : la révélation de Son Unicité au monde.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 02/09/2018

Si vous ne voulez pas souffrir…

Question : S’il n’y a pas de punition dans le monde, alors qu’est-ce que la douleur et la souffrance ?

Réponse : Il n’y a pas de punition dans le monde et il n’y a pas de récompense hormis la découverte de l’unicité du Créateur par vous et à l’intérieur de vous.

Question : Mais si je ne veux pas souffrir ?

Réponse : Vous n’y échapperez pas. Si vous ne voulez pas souffrir, alors vous devez découvrir le Créateur plus rapidement qu’Il ne vous y pousse.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 02/09/2018

Je ne veux qu’une seule chose

Je ne travaille pas sur mes sensations et mon esprit, je ne souhaite qu’une seule chose : être incorporé dans les autres et recevoir à travers cette inclusion une nouvelle vue, une nouvelle ouie, un nouvel odorat, un nouveau goût et un nouveau toucher. Grâce à la connexion à l’ami, je construis maintenant un homme, Adam, semblable au Créateur. Je ne me soucie pas de ce que je ressens car tout est au niveau animal. (1)

Extrait de la 3ème partie de la leçon quotidienne de Kabbale, Écrits du Baal HaSoulam, « De l’Essence de la Sagesse de la Kabbale », le 09/01/2019

(1) : à 33 minutes et 10 secondes

Comment pouvez-vous communiquer correctement avec le Créateur ?

Question : Comment communique-t-on correctement avec le Créateur tout au long de la journée ?

Réponse : Comme vous le souhaitez, l’essentiel est de ne pas oublier.

Vous pouvez communiquer avec Lui à partir d’états complètement différents : de l’amour, de l’aversion, de la réprimande ou de la bénédiction. Faites ce que vous voulez ! Essayez de Le trouver caché derrière tous les événements ; l’essentiel est de saisir et de ne pas perdre le contrôle. Essayez de trouver un tel état en vous-même lorsqu’en Le saisissant, vous vivez avec cela tout le temps.

Vous n’avez aucune idée à quel point vous commencerez soudainement à comprendre que la vie, comme un enchevêtrement, commence à se dérouler de manière totalement prévisible, compréhensible et causale. Vous aurez une connexion avec la racine, avec la source de tout ce qui vous arrive.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 02/09/2018

La peur de la mort

Question : Je justifie le Créateur, mais la seule chose que je ne peux pas justifier, c’est la mort physique. Que devrais-je faire ?

Réponse : S’il n’y avait pas la peur de la mort, nous aurions créé un grand désordre dans ce monde. Imaginez si nous étions immortels. Quels dommages une personne se causerait-elle ainsi qu’aux autres ? Alors chaque jour, comme un Phénix, elle se lèverait à nouveau et ce serait la même chose. C’est horrible !

La mort est le salut. Sans la peur de la mort, une personne ne ferait rien. Elle irait très vite se faire tuer.

La peur de la mort aide une personne en la forçant à réfléchir au sens de la vie : « Pour quoi faire ? Quoi ? Pourquoi ? Avec quel compte est-ce que je finis ma vie ? Y a-t-il autre chose que ça ? »

La question la plus importante : « Pour quelle raison vivons-nous ? »

Remarque : Mais personne ne pose de questions à ce sujet de toute façon.

Mon commentaire : Inconsciemment, tout le monde le fait ! Même les enfants ont cette question.

Question : Serait-il possible d’enseigner aux gens en leur expliquant que la mort est une transition vers un autre état ?

Réponse : Bien sur. Psychologiquement, vous pouvez faire n’importe quoi pour une personne et celle-ci n’aura pas peur de la mort.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 02/09/2018

Ravivez le réseau de forces du système supérieur

Question : Pourquoi avons-nous reçu la sensation d’indépendante dans ce monde ? Cela nous perturbe totalement et ne nous permet pas de faire quelque chose par nous-mêmes.

Réponse : Au contraire, vous avez la possibilité de tout faire pour devenir comme le Créateur, pour atteindre Son niveau ! C’est un travail formidable.

Peut-être vous semble-t-il que si vous dites « Il n’y a rien hormis Lui », avec cela vous vous en lavez les mains : « Vous avez des problèmes ? Contactez l’administration céleste, mais je n’ai rien à voir avec ça. »

Non ! Vous devez vous changer vous-même afin que vous compreniez absolument, ressentiez et découvriez vous-même le système supérieur et voyiez comment il fonctionne totalement à travers un réseau infiniment fin. C’est seulement en atteignant l’ensemble du réseau de forces qui régit les sensations, les pensées et les diverses connexions entre des créatures opposées que vous pourrez dire qu’il s’agit bien du réseau de connexions à propos duquel il est dit : « Il n’y a rien hormis Lui. »

Dans le livre Le Fruit d’un Sage, le Baal HaSoulam a écrit : « Toutes les pensées qui surgissent dans l’esprit d’une personne sont des actions du Créateur. Qu’on les attire apparemment de quelque part, ou qu’elles naissent en elle, c’est une erreur et la source de toutes les erreurs. Toute pensée, même la plus insignifiante, le Créateur l’envoie dans l’esprit d’une personne et Il est la force motrice de l’homme, de l’animal et de tout ce qui vit. »

Nous devons le ressentir clairement et agir en conséquence. Nous devons participer directement à ce réseau de forces, pour vivre à l’intérieur, pour le faire vivre. Nous l’allumons.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 02/09/2018

L’appel de la lumière

Question : Que dois-je faire de mes pensées, puisqu’elles viennent du Créateur ?

Réponse : Tout vient du Créateur : le bon et le mauvais. C’est donné à une personne afin qu’elle analyse et choisisse le bon chemin.

Question : Et si de mauvaises pensées me parvenaient ?

Réponse : Il n’y a pas de mauvaises pensées. Il y a des pensées dirigées vers le but, soit strictement vers lui, soit contre lui. Pourtant, toutes ces pensées et ces désirs sont orientés vers un but, ils proviennent uniquement du but ultime.

La Lumière agit sur vous à partir de là et vous appelle avec des pensées positives ou négatives. Vous devez les analyser et agir en conséquence pour avancer vers le but d’où proviennent ces pensées : à la fois les bonnes et les mauvaises pensées.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 19/08/2018