Category Archives: Kabbale

Les lettres et les Sefirot

Question : Pourquoi les 22 lettres de l’alphabet hébreu commencent-elles à partir du niveau de Bina ?

Réponse : Bina opère jusqu’à son milieu sous l’influence de Keter, et à partir de son milieu, elle veut ressembler à Keter, donc elle développe tout par elle-même.

Elle reçoit les attributs pour donner sans réserve de Keter et pour les accomplir et ressembler à Keter, elle commence à donner sans réserve à l’inférieur, tout comme Keter.

Parce que neuf Sefirot descendent de Keter, les neuf premières lettres se développent à partir de Bina (neuf Sefirot – la dernière partie de Bina).

Les neuf Sefirot suivantes appartiennent à Zeir Anpin.

Les quatre dernières lettres, Kof, Resh, Shin et Tav appartiennent à Malkhout. En totalité, il y a 22 lettres, 22 formes de don sans réserve de la force supérieure sur Malkhout.

Dans Malkhout, il y a cinq lettres supplémentaires. Ce sont des lettres spéciales des 22 lettres qui créent leurs formes finales dans Malkhout. En tout, il y a 27 lettres de l’alphabet.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 05/03/2017

Comment le Créateur dirige-t-Il une personne ?

Question : Comment le Créateur dirige-t-Il une personne ?

Réponse : Le Créateur dirige une personne en lui envoyant constamment de petites portions de Lumière, de plaisir. Et la personne en conséquence, comme un chien, renifle : « Où est-ce ? » Et elle court dans cette direction.

Pour arrêter et ne pas chasser cette Lumière, une personne doit tout d’abord acquérir la bonne intention. C’est ce que doit faire une personne.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 26/02/2017

L’unique principe de la Création

Les noms des Sefirot (Keter, Hochma, Bina, Hessed, Guevoura, Tifferet, Netzach, Hod, Yessod et Malchout) se réfèrent au contenu intérieur des connexions dans la création.

Parfois, nous rencontrons une autre Sefira dans le plan appelé Daat. Deux directions proviennent de Keter, Hochma et Bina qui sous l’impact de Keter créent la Sefira de Daat, qui n’est pas incluse dans les dix Sefirot.

A partir de Daat découle une direction distincte vers Hessed et Guevoura, qui se rencontrent dans Tifferet. C’est ainsi que se déroule l’interaction entre les Sefirot. Il existe de nombreuses connexions de ce type. Tout dans la création est organisé et arrangé ainsi : chaque cellule, chaque atome, chaque grain de sable et l’ensemble du gigantesque univers sont tous construits selon l’unique structure des dix Sefirot.

Nos désirs égoïstes sont dans un point noir appelé Malchout et sont le résultat de toute la force qui influe sur nous. Cela ne fait aucune différence à quel niveau de coopération les désirs se trouvent, qu’ils soient sur un plan psychologique, physiologique ou physique. A chaque niveau de rayonnement cosmique dans l’univers et dans tous les mondes, le principe est le même : dix Sefirot.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 05/03/2017

 Alors le Cohen recevra le panier de ta main… 

La Torah, Deutéronome, 26:3-4 : Tu te présenteras au Cohen qui sera alors en fonction, et lui diras : « Je viens reconnaître en ce jour, devant le Seigneur, ton Dieu, que je suis installé dans le pays que le Seigneur avait juré à nos pères de nous donner. » Alors le Cohen recevra le panier de ta main, et le déposera devant l’autel du Seigneur, ton Dieu.

Le Cohen est la qualité du don sans réserve, la qualité supérieure de la connexion de tout en un seul tout. Si vous pouvez atteindre une telle qualité, cela signifie que vous vous tournez vers le Cohen (prêtre).

À l’intérieur de chacun d’entre nous, il y a soit un animal, une personne simple, soit celui qui commence à travailler sur lui-même. En d’autres termes, mon « moi » commence à travailler sur lui-même afin de se connecter avec les autres et à travers cette connexion, avec le Créateur.

Si je travaille de cette façon avec les autres, je suis appelé un Lévite, et si grâce à cette connexion avec les autres, je commence à travailler avec le Créateur, alors je suis appelé Cohen. Ensuite, à l’intérieur de toute cette hiérarchie, je trouve le contact avec le Créateur et j’existe en adhésion à Lui.

Cela signifie que j’apporte mon panier, c’est-à-dire toutes mes intentions et mes efforts, au Cohen.

Extrait de KabTV, « Les Secrets du Livre éternel » du 09/11/2016

Le point de vue d’un Kabbaliste

Question : Les kabbalistes qui regardent le monde à travers l’attribut de l’amour et du don sans réserve qu’ils ont acquis voient-ils tous les défauts, la cruauté et les actes de violence dans le monde ?

Réponse : Cela dépend de la perspective à travers laquelle je regarde de telles circonstances et phénomènes. Un kabbaliste peut les voir sous leur forme ordinaire comme toutes les autres personnes. Il peut également voir leurs racines spirituelles et les voir dans les parties de l’état corrigé jusqu’à ce qu’il soit complètement corrigé.

Tout dépend de la façon dont un kabbaliste veut utiliser ces états. Ils existent tous dans le monde spirituel, mais un kabbaliste choisit celui qui est le plus bénéfique pour lui.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 29/01/2017

Ne renoncez pas à ce monde

Question : Est-ce que je comprends correctement que la réticence des kabbalistes à parler de questions terrestres est due au fait que nous devons nous heurter au grand public et recevoir des « coups » sérieux ?

Réponse : Un kabbaliste ne renonce en aucune façon à ce monde. Au contraire, sa mission est d’expliquer à toute l’humanité comment atteindre la spiritualité depuis ce monde. Et sans connexion entre les deux mondes, sans être ensemble avec les gens, cela ne peut pas se faire.

Mes étudiants sont dispersés dans le monde entier et ils sont tous connectés aux sociétés dans lesquelles ils vivent.

Moi-même, chaque semaine, je rédige des articles sur les problèmes les plus récents qui sont publiés dans des dizaines de journaux sur Internet et sur papier, sur des blogs, et même sur Twitter.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 22/01/2017

Un homme d’improvisation

Commentaire : Je vous connais depuis plus de vingt ans. Vous répondez toujours spontanément aux questions sans les connaître à l’avance.

 

Ma réponse : Je suis un homme d’improvisation, non pas parce que je sais tout, mais parce que je ne peux pas faire les choses différemment.

Lorsque quelqu’un me pose une question par surprise, un niveau de conscience différent est activé en moi. Selon la sagesse de la Kabbale, cela ne peut pas être autrement. Il ne s’agit pas uniquement de moi, mais c’est pareil pour tout autre kabbaliste. A chaque fois une image différente naît à l’intérieur d’un kabbaliste à partir de laquelle il développe sa pensée.

Je ne dis jamais quelque chose que je n’ai pas lu quelque part. Je peux apporter de tels faits pour soutenir mes idées, mais je dois toujours parler de ce qui est né à l’intérieur de moi à ce moment précis sortant d’un nouveau Partsouf, 10 Sefirot, avec tous ses attributs et connexions internes. Si cela n’existe pas, vous êtes mort.

Parfois, lorsque je dois donner une conférence devant un public très exigeant, comme par exemple devant un public de professeurs, de conférenciers et d’étudiants, un public de 1 500 personnes, je me prépare à l’avance. Mais je ne lis pas les notes que j’ai préparées. Les notes ne sont que les lignes directrices générales de ma conférence.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 22/01/2017

Le Soufisme est la Kabbale islamique

Question : Existe-t-il des points communs entre la Kabbale et le Soufisme ?

 

Réponse : Le Soufisme est la Kabbale islamique. Les soufis suivent les mêmes principes que les kabbalistes. Bien que le Soufisme soit beaucoup plus simple, tout ce qui est écrit dans ses vraies sources est tiré de la Kabbale.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 22/01/2017

Pourquoi dissimuler les états internes ?

Question : Pourquoi un kabbaliste devrait-il cacher ses états internes et vivre littéralement une double vie ?

Réponse : Je révèlerai volontiers mes états, mais ils sont simplement à un niveau qui ne me permet pas de les révéler à quiconque. Après tout, nous ne révélons pas nos sensations à un enfant de deux ans. C’est seulement lorsqu’il grandit que nous pouvons partager nos sensations avec lui.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 29/01/2017

La délectation suprême de l’âme

La Torah, Deutéronome 23:07 : Ne t’intéresse donc jamais à leur bien-être et à leur prospérité, tant que tu vivras.

Les désirs égoïstes, appelés « Ammonites » ou « Moabites », se révèlent à chaque niveau de l’échelle que nous montons. Et à chaque fois ils sont nouveaux et plus puissants.

Tous les 125 niveaux se ressemblent ; ils ne diffèrent que de par la puissance et le volume des propriétés positives et négatives, des propriétés de la ligne droite et de la ligne gauche et du nombre de détails impliqués. En principe, la puissance du niveau dépend du nombre de désirs et d’intentions.

Lorsque nous montons, notre état devient très intégré et complexe, et c’est dans cette complexité, comprenant tous ses avantages, ses inconvénients, tout le pouvoir de notre connexion, que nous trouvons la perfection.

C’est à partir du regroupement de millions de divers types de forces, d’intentions et d’actes (depuis le début de la création, le milieu, à la fin, etc) que la perfection du Créateur est atteinte. La révélation complète de la mécanique de l’interaction du Créateur avec le désir qu’Il a créé est la délectation suprême de l’âme.

À ce propos, il est dit que « Le juste s’assoie et se délecte de l’éclat de la Shechina ». Après tout, la Lumière supérieure de la sagesse remplit toute la création, scintille et brille. Cette atteinte comprend le sens le plus élevé et le bonheur suprême que l’âme ressent.

Extrait de KabTV, « Les Secrets du Livre éternel » du 19/10/2016

Page 2 des 501234550Dernière »