Category Archives: Kabbale

Combien de noms le Créateur a-t-Il ?

Question : Que signifie « les noms du Créateur » ? Combien de noms le Créateur a-t-Il ?

Réponse : Toutes les choses qui existent dans l’univers sont les noms du Créateur parce que tout ce que nous expérimentons vient de Lui. Que nous parlions de couleurs, de sons, de formes, et ainsi de suite, ce sont tous des manifestations du Créateur.

Question : Alors pourquoi est-il écrit dans les livres kabbalistiques que le Créateur a 72 noms ?

Réponse : C’est différent. Selon l’inclination de votre désir à être semblable au Créateur, proportionnellement à cette similitude, vous pouvez commencer à Le ressentir. La plus grande sensation du Créateur s’exprime en 72 noms, ce qui est Sa manifestation générale au niveau élevé.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 21/01/2018

Ne laissez pas l’intelligence surpasser l’action

Question : Il est écrit : « Sa sagesse est plus grande que sa force. » Qu’est-ce que cela signifie ?

Réponse : Selon la Kabbale, c’est très mauvais lorsque l’intelligence, la sagesse, surpasse l’action. Parce que tout d’abord, j’ai besoin d’être humble et de recevoir des connaissances plus élevées. Et lorsque je comprends ces connaissances, je dois alors travailler avec elles à l’intérieur du groupe.

Durant le processus de travail avec elles, à quoi servent toutes ces actions, tout devient clair pour moi, et seulement alors je commence à les utiliser comme mes propres pensées, mes propres méthodes.

Question : « Nous ferons et nous écouterons» s’applique-t-il également ici ?

Réponse : Oui. D’abord, l’action doit être réalisée parce qu’uniquement cela attire la Lumière supérieure, et à l’intérieur de cette Lumière, nous commencerons à tout comprendre.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 03/12/2017

Le corps physique et l’âme

Question : Le corps physique humain fait-il partie de la création ?

Réponse : Le corps physique ne fait pas partie de la création et n’a rien à voir avec l’âme. Vous pouvez faire n’importe quoi avec votre corps, car l’âme se développe selon ses propres lois spécifiques.

Question : Qu’est-ce que cela signifie lorsqu’il est écrit que les étincelles de l’âme sont tombées dans ce monde et se sont revêtues de corps ?

Réponse : Ce monde signifie seulement l’égoïsme. Par conséquent, les étincelles de l’âme ne sont pas tombées dans ce monde et dans des corps, mais dans l’égoïsme.

Notre corps et ce que nous observons, voyons et percevons avec nos cinq sens corporels appartiennent au niveau animal. La Kabbale ne dit rien du niveau animal.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 14/01/2018

Un cadeau d’en haut

Question : Puis-je dire que ma grande déception dans ma vie quotidienne est un cadeau pour m’aider à parvenir à la vérité du monde supérieur ?

Réponse : Certainement ! C’est vraiment un cadeau. Après tout, il y a encore beaucoup de gens qui recherchent la satisfaction dans des objectifs matériels.

En même temps, les kabbalistes ne disent nullement qu’une personne doit devenir un ermite, se limiter, mourir de faim et ainsi de suite. Au contraire, profitez de la vie ! Donnez au corps ce qu’il veut. L’essentiel est que cela n’interfère pas avec vous, ne prenne pas trop de temps et d’efforts et vous donne l’occasion d’étudier la nature supérieure.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 07/01/2018

Comment réussir ?

Question de Facebook : J’ai eu beaucoup de conseils différents sur comment réussir. Quel est votre conseil en tant que kabbaliste pour réussir ?

Réponse : D’abord, imaginez que vous avez du succès et que vous n’avez pas besoin de devenir quelqu’un.

Deuxièmement, le succès est soit éphémère soit parfait et éternel, et alors c’est le succès dans la connexion au Créateur, dans l’ascension au-dessus de notre monde. Si vous souhaitez ce genre de succès, la méthode de la Kabbale est à votre service.

Sur le chemin de sa réalisation, vous comprendrez qu’avancer est considéré comme réussir.

Extrait de KabTV, « L’Actualité » avec Michaël Laitman le 27/02/2018

Mon chemin

Question : Est-il difficile d’être Michael Laitman ?

Réponse : Je ne sais pas. Je ne me suis jamais posé la question ni y est répondu. J’ai un devoir, et je dois le réaliser.

Remarque : Mais les gens vous connaissent, vous critiquent, vous aiment… peu importe…

Mon commentaire : Quant à savoir s’ils m’aiment plus ou me déteste plus, je trouve cela difficile à dire. Et travailler pour la postérité seulement pour être apprécié ensuite n’est pas non plus dans ma nature.

Je vais dire une seule chose. À l’âge de trente-cinq ans, j’étais un homme relativement riche qui pouvait se permettre de ne pas travailler et de vivre paisiblement quelque part sur une île ou au Canada. On pourrait préférer ce genre de vie, mais je ne pouvais pas me le permettre.

J’ai choisi le chemin avec beaucoup d’erreurs, de doutes et de tourments. Mais c’est mon chemin.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 31/12/2017

Établissez le but de votre développement

Malkhout du monde de l’Infini (Ein Sof) décide qu’elle doit devenir comme Keter, la phase racine. Et ainsi, elle fait une restriction (Tsimtsoum) pour accomplir son désir, son but.

Maintenant tout sera déterminé non par le désir d’avoir du plaisir contenu en elle, mais elle, au-dessus de sa propre volonté, voudra établir le but de son développement. Comme le Créateur voulait tout faire pour elle, pour Sa création, ainsi elle veut que toutes ses pensées soient dirigées vers le don sans réserve.

La réalisation de ce but s’appelle l’écran (Massakh). La pensée est appelée la Lumière réfléchie. La première action nécessaire ici est la restriction (Tsimtsoum). A partir de maintenant, les décisions ne sont pas prises par mon désir d’avoir du plaisir, mais par l’écran.

Le passage d’un écran personnel à un écran commun est appelé traverser la Makhsom, la frontière du monde supérieur. La première fois que nous agissons à l’intérieur de notre désir recouvert par l’écran commun est considérée comme la traversée de la Makhsom.

Extrait de la 2ème partie de la Leçon quotidienne de Kabbale, Talmud des dix Sefirot, Partie n°2 du 25/03/2018

Le général et le particulier sont égaux

Question : Le Baal HaSoulam, dans son article « L’Essence de la Sagesse de la Kabbale », écrit que « le général et le particulier sont égaux ». Qu’est-ce que cela signifie ?

Réponse : Le spirituel ne peut pas être divisé en plusieurs parties et c’est pourquoi la plus petite partie du système spirituel a absolument la même valeur que le système entier.

En supprimant même la plus petite particule microscopique du système, nous le détruisons complètement parce que chaque grain du système spirituel existe dans absolument toutes ses parties ! De cette manière, l’absence d’une minuscule particule entraîne la perturbation du bon fonctionnement de l’ensemble du système.

De là vient le principe que le général et le particulier sont égaux. En d’autres termes, s’il y a un petit écart, une omission, une perturbation ou une détérioration, cela se manifeste dans tout le système !

Question : Comment ce principe est-il appliqué dans la pratique ?

Réponse : Dans la spiritualité, nous devons toujours nous efforcer d’atteindre la plénitude. La différence entre les 125 niveaux réside dans le fait que nous en venons de plus en plus à englober plus complètement notre connexion au système général.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 26/11/2017

Les amulettes kabbalistiques existent-elles ?

Question : Les amulettes kabbalistiques existent-elles ? Est-ce que les fils rouges aident ?

Réponse : Rien ne peut aider ! Absolument rien ! Croyez-moi. Essayez de vous attacher à un fil rouge et enveloppez-vous de chiffons rouges. Rien ne vous aidera !

Question : Cependant, cela peut-il aider psychologiquement ?

Réponse : Tout peut aider psychologiquement. Vous pouvez fabriquer une toge et la porter comme dans la Rome antique. Mais alors quoi ?

La psychologie spirituelle vient uniquement de l’influence mutuelle des uns et des autres à l’intérieur du groupe. Bien que les amis existent uniquement dans le monde corporel et que chacun soit un égoïste, ils peuvent s’influencer mutuellement.

Question : Avez-vous rencontré dans une quelconque source la mention de fils rouges ?

Réponse : Non. Même si cela est mentionné quelque part, cela ne signifierait absolument pas une manifestation corporelle. Ni le Baal HaSoulam ni le Rabash n’ont écrit quoi que ce soit à ce sujet.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 19/11/2017

Lorsque la Kabbale s’empare d’une personne

Question : Si la méthode de la Kabbale nous élève au-dessus des problèmes, alors une personne en se détachant de la terre et en planant dans les nuages arrête de résoudre ses problèmes au niveau matériel ?

Réponse : Non, cela peut arriver seulement au début lorsqu’une personne découvre la méthode pour la première fois.

Soudain, elle rencontre une science, des gens, les livres et l’enseignement : le système entier qui explique comment tout est arrangé dans notre monde. Certaines personnes sont attirées spécifiquement par cela, d’autres sont attirées par l’opportunité de surmonter leurs problèmes et d’entrer dans différents états, un troisième groupe veut comprendre ce qu’est la vie et la mort, un quatrième groupe veut savoir ce qui arrive aux âmes et à leurs réincarnations, et ainsi de suite.

En d’autres termes, les gens ordinaires ont beaucoup de questions qui sont résolues lorsqu’ils rencontrent la Kabbale. Lorsque cela s’empare d’une personne, elle peut même abandonner sa famille, son travail ou toute autre chose. Il est nécessaire d’agir avec beaucoup de prudence ici puisque la découverte d’un tel système abasourdit les gens.

Par conséquent, la Kabbale n’est pas révélée à chaque génération ou sans raison. Cependant, dans notre génération elle peut être révélée parce que l’humanité a traversé de nombreux et différents états, et dans la pratique, l’humanité ne peut guère être surprise par quoi que ce soit.

Extrait de la leçon de Kabbale en russe, le 17/12/2017

Page 2 des 561234550Dernière »