Category Archives: Zohar

Sur le chemin épineux

Dr. Michael LaitmanLe Zohar, le chapitre « La Rose (Shoshana) » : Rabbi Ezechias commença [son discours]:« Il est écrit: «Comme une rose parmi les épines. » …La rose est Malkhout et elle inclut toutes les âmes qui désirent rejeter leur égoïsme et s’unir. Ce n’est possible qu’avec l’aide de la Lumière qui réforme. Toute personne qui aspire à atteindre le Monde Supérieur, à révéler le Créateur, aspire essentiellement à l’unification générale à l’intérieur de Malkhout. Elle est le lieu où le Créateur se révèle.

Le Livre du Zohar parle de comment cet endroit se construit à partir des désirs dirigés vers la révélation, à partir des aspirations spirituelles des personnes qui sont prêtes à s’unir sur le chemin vers l’objectif. Nous comprenons que nous sommes incapables de le faire. Cependant, la Lumière agit à l’intérieur de Malkhout, à l’intérieur de la « la rose », malgré les épines qui se dressent sur la voie de l’unité. Quiconque désire révéler le Créateur est prêt à vivre avec ces «piquants» et à faire son chemin à travers eux vers « la rose ».

 

C’est ce à quoi nos efforts devraient viser en dépit de l’égoïsme qui nous éloigne de l’objectif, encore et encore. Il faut néanmoins surmonter les épines entourant la rose et unir tous nos désirs en un seul.

Nous allons donc évoquer la Lumière qui ramène vers le bien et révéler le Supérieur.

Un humain se définit par son intention

Dr. Michael LaitmanQuestion: Qu’est-ce que mon intention et pourquoi est-ce si important si mon esprit et mes sentiments ne sont pas pris en compte dans l’avancement spirituel?

Réponse: L’intention est l’être humain au dedans de moi, elle définit ce que je veux à partir de tout ce que j’ai à l’intérieur de moi. Tout ce qui me remplit- la perception, l’esprit, les espoirs, les fantasmes, les rêves, le passé, le présent et l’avenir – tout cela se mélange et je le discerne : qu’est-ce que je veux faire avec tout cela?

Je ne comprends pas ce mélange. Tout est embrouillé: Aujourd’hui, c’est une chose, demain une autre. Mais ce que je veux est considéré comme mon intention.

En d’autres termes, maintenant je regarde au dessus de ma vie et au-dessus de tout ce que j’ai et je décide ce qui est le plus important pour moi. C’est le point où je peux prendre une décision: je peux ou bien me plonger dans le « cocktail » que j’ai mélangé et tout oublier, en retournant à ma vie quotidienne. Ou, je peux m’élever au-dessus et souhaiter extraire de tout ce mélange seulement ce que je peux utiliser pour mon avancement, la vie future. C’est ce que je dois décider, et c’est pourquoi l’intention définit l’être humain en moi.

Foi et accomplissement

Dr. Michael LaitmanQuestion: Quand la foi se transforme-t-elle en accomplissement ? 

Réponse: Si c’est la foi au-dessus de la raison, alors elle devient un récipient ou Kli pour l’accomplissement. Après tout, la foi est un nom pour la lumière de Hassadim.

La foi au-dessus de la raison est la qualité du don sans réserve qui gouverne le désir de plaisir. Le désir de plaisir avec l’intention du don sans réserve devient un récipient ou Kli pour la Lumière de Hokhma.

Puis la lumière de Hokhma, revêtue dans la Lumière de Hassadim, commence à gouverner à l’intérieur du désir de plaisir et c’est l’accomplissement.

L’accomplissement de la Lumière de Hassadim par la lumière de Hokhma est appelée « la foi complète ou totale» (Emouna Shlema).

Le calendrier spirituel

Dr. Michael LaitmanLe Zohar, Chapitre « Tzav ( commande), « Point 56: Il y a rémission du travail le jour du shabbat et les jours de fête pour chacun selon sa Behina [discernement]-comme le bœuf, sur lequel il y a le joug, et l’âne, sur lequel il y a le chargement – entre ceux qui ont le fardeau du royaume des cieux, comme les Tefillin, qui sont exemptés le jour du shabbat et les jours de fête, et ceux qui ont le fardeau du royaume de l’idolâtrie.Le Zohar parle des états: les jours debla semaine, les jours fériés, shabbats, et débuts du mois (Rosh Hodesh). Il s’agit de Lumières spéciales qui viennent de GAR du monde d’Atsilout aux âmes dans Malkhout.

Les âmes brisées montent des mondes BYA (Beria, Yetsira, Assiya) à Malkhout du monde d’Atsilout (Malkhout d’Atsilout) dans la mesure où elles peuvent se connecter à elle, c’est-à-dire qui désirent s’unir. Malkhout d’Atsilout se tourne vers Zeir Anpin (ZA) d’Atsilout, ZA vers Abba ve Ima (AVI), AVI vers Arich Anpin (AA), et, à partir d’AA d’Atsilout, la Lumière revient aux mêmes âmes qui sont montées vers Malkhout.

Cette lumière qui descend d’En Haut varie en pouvoir et en puissance. Il y a des Lumières avec la puissance d’ Aleph (1er jour de la semaine), Bet (2ème jour), Guimel (3ème jour), Dalet (4e jour), Hey (5ème jour), Vav (6e jour), et le shabbat (7eme jour, samedi). C’est ainsi que nous les appelons.

Nous pouvons aussi les décrire comme les Lumières qui apportent le désir de profiter de différentes qualités: Hessed, Guevoura, Tifferet, Netzah, Hod, Yessod et Malkhout (la dernière qualité, Shabbat). C’est pourquoi il y a des Lumières qui varient dans les qualités que nous appelons jours de la semaine.

Lorsque nous finissons un degré, une Lumière particulière vient, appelée Shabbat, et c’est à ce moment que le travail est interdit car nous sommes incapable de travailler avec Malkhout, le désir de profiter. Nous ne pouvons que travailler avec la partie qui peut être attribuée à la volonté de donner sans réserve, les six qualités précédent Malkhout.

C’est pourquoi le septième jour de la semaine est un jour de repos, un jour de congés. Qu’est-ce que cela signifie? Il n’y a pas de travail, mais tout le travail précédent est accumulé et révélé dans Malkhout.

Ensuite, il ya des périodes de 30 jours qui sont fondés sur la lune, c’est-à-dire l’attitude de ZA envers Malkhout. Il y a les fêtes du Nouvel An (Rosh Hashanah), Souccot, Chavouot, et d’autres. Ce sont toutes les Lumières différentes qui viennent de Rosh (tête) d’AA.

C’est là que réside tout le programme par lequel nous travaillons. Toutes ces lumières sont appelés «réveil d’En Haut » (Itarouta de eila), car cette luminescence ne dépend pas de nous. Ces lumières sont en constante évolution et nous influencent, évoquant différents états.

Bien que nous disions que la Lumière Supérieure soit en repos absolu, en cela nous suggérons que cela ne modifie pas son programme, sa course ou sa direction. Elle réalise sa fonction que nous le voulions ou non. Si nous sommes en mesure d’en tirer une luminescence supplémentaire, c’est à notre avantage. Sinon, Elle prendra soin de tout par Elle-même.

C’est pourquoi c’est appelé le repos absolu, et non l’inactivité, car à chaque moment, la Lumière réalise une multitude infinie d’actions sur lesquelles nous n’avons aucun impact. Cependant, nous pouvons en évoquer une influence supplémentaire sur nous-mêmes.

Un nouveau voisin

Dr. Michael LaitmanLe Livre du Zohar parle de la façon dont Zeir Anpin et Malkhout s’unissent, comment tout devient un. Il est donc clair que nous devons tous viser à l’acte final: le don sans réserve au Créateur.Il est difficile d’imaginer quelque chose en dehors de nos désirs actuels. Toutefois, la Lumière nous imprègne peu à peu de cette nécessité. Soudain, je sens que je suis attiré par le Créateur. Je ne sais pas pourquoi, mais tout d’un coup, j’ai envie de penser à Lui et de Lui donner sans réserve.

Il est comme un voisin inconnu qui se présente, dont je ne me suis jamais soucié auparavant, et qui occupe désormais toutes mes pensées. Une relation vers lui se réveille en moi, et nous devenons connectés. Encore et encore je me souviens de Lui.

D’où cela vient-il ? C’est le résultat de mes études et l’influence de l’environnement. Soit de sa propre initiative ou artificiellement, une pensée pour l’état final, même si des états lointains nous rendent visite. C’est ainsi que l’intention de donner sans réserve au Créateur est née, une intention que nous essayons de réaliser aux degrés spirituels.

Un virus spirituel

Dr. Michael LaitmanLe Baal HaSoulam, « La corne du Messie »: … les enfants d’Israël sont rachetés seulement qu’après que la sagesse du caché se soit révélée dans une large mesure, comme il est écrit dans Le Zohar, « Avec cette composition, les enfants d’Israël sont rachetés de l’exil. »Jusqu’à ce que la sagesse de la Kabbale se soit répandue partout dans le monde, Israël(« Isra»-« Directement »,«El»-Créateur), autrement dit ceux qui aspirent au Créateur, ne seront pas en mesure de révéler la Lumière qui réforme, qui doit passer à travers eux vers toute l’humanité. Le monde doit être prêt à recevoir la sagesse, sinon Israël restera esclave de sa nature égoïste.

Le Zohar a été révélé dans le but d’accélérer le développement de l’ensemble du monde. Mais qu’y -a-t-il de si spécial au sujet de ce Livre? Pourquoi affecte-t-il le monde à ce point?

La vérité c’est que nous ne vivons pas dans ce monde corporel, cela semble ainsi juste sur nos « écrans » internes. Le monde en est un; la réalité en est un.

Ainsi, lorsque Le Livre du Zohar, une source spirituelle, se révèle sur le plan corporel, il nous influence et nous touche. Existant entre toutes les âmes, cette source accélère nos progrès et se propage comme un virus. Elle pénètre tous les désirs, toutes les réactions, et commence à les changer.

Se préparer encore une fois pour le cours

Dr. Michael LaitmanLa Lumière construit encore notre connexion et va nous révéler le Créateur seulement en elle. Nous devons aspirer à ceci non pas pour notre propre bien, mais seulement afin de Lui donner du plaisir. Une fois que nous atteignons l’amour pour le Créateur, nous révélons Son amour pour nous. Toute notre étude est destinée à révéler ou à éveiller notre amour pour le Créateur.De toute évidence, à l’heure actuelle nous ne n’en ressentons pas la moindre nécessité. Nous nous souvenons de l’existence de la Force Supérieure seulement quand nous nous sentons mal. Il est dans notre nature d’agir seulement lorsque nous manquons de quelque chose, en désirant nous compléter et nous remplir nous-mêmes.

Nous ne ressentons aucun besoin pour le Créateur et encore moins pour L’aimer. Mais si nous essayons artificiellement d’aspirer au Créateur au moyen du travail dans le groupe, nous allons progressivement susciter l’influence de la Lumière sur nous qui nous apportera des qualités particulières, celles de l’amour et du don sans réserve.

Cette qualité ne peut être dirigée que vers le Créateur, parce qu’Il est le seul qui existe en dehors de nous. Toutefois, afin de l’atteindre, nous avons été placés dans un état spécial appelé « ce monde ». Ici, avec l’aide de notre famille et de nos amis, nous pouvons faire des efforts et nous exercer pour acquérir l’amour pour l’environnement approprié. Ensuite, nous irons de l’amour pour les créatures au degré d’amour pour le Créateur.

Voilà comment nous sortons de l’égoïsme, passant de l’amour pour soi à l’amour du prochain, et grâce à notre famille et à nos amis, nous acquérons l’amour pour le Créateur.

Ensuite, nous révélons la vraie nature des «moyens» que nous avons utilisés. Il s’avère que le Créateur Lui-même a divisé notre réalité de cette manière pour que nous puissions venir à Lui par l’intermédiaire de ces «exercices». En réalité, il n’y a rien à côté de moi-même, intégrantl’ensemble de la réalité et le Créateur, qui est au-dessus d’elle.

Alors laissez-nous construire l’intention de recevoir la Lumière qui réforme notre étude mutuelle afin de révéler l’amour entre nous et notre amour pour le Créateur.

Toujours renouveler l’intention

Dr. Michael LaitmanQuestion: Si je lis le Livre du Zohar avec vous par Internet, en n’étant pas présent physiquement dans le groupe, est-ce que cela m’influence?Réponse: Pensez-vous vraiment que vous allez en tirer un plus grand bénéfice en étant assis à côté de moi et en m’étreignant ? Tout dépend de l’unité des cœurs et non pas de la distance. Une personne qui est loin peut-être plus anxieuse et inquiète, et cela signifie qu’elle doit rester exactement là où elle est.

La chose importante est de savoir comment une personne se sent responsable envers les autres lors de ses actions. Nous devons encore améliorer beaucoup de choses, en ajoutant de nouvelles profondeur et dimension à notre intention de tous les jours. Je ne veux pas simplement rétablir une connexion avec les autres, mais être responsable d’eux. Si je ne pense pas au but et n’y aspire pas, alors ils perdront aussi l’aspiration spirituelle. Cela est mauvais, même dans le sens égoïste: quand je suis au ralenti, cela les touche et me revient comme une réponse négative.

D’ailleurs, je fais cela pour le bien de notre garantie mutuelle. Pourquoi en avons-nous besoin? C’est dans le but de faire plaisir au Créateur. En restaurant notre interconnexion, nous révélons la qualité générale du don sans réserve, le Créateur à l’intérieur, et ce faisant, nous Lui donnons du plaisir.

La qualité du don sans réserve n’est pas seulement l’amour des amis, elle n’est pas limitée par les relations entre nous. Elle contient aussi Celui qui nous a donné cette la qualité ou ce désir. A l’intérieur de notre unité, nous découvrons une autre couche – la base ou la cause de l’unité. C’est le Créateur, la principale cause de tout ce que nous pensons et percevons. C’est pourquoi nos intentions doivent devenir de plus en plus complexes en se transformant en un complexe unique qui intègre Israël, la Torah, et le Créateur.

La première étape consiste à imaginer le chemin vers les amis à travers cinq mondes. Une fois que je les rejoins, je vais atteindre l’Infini. C’est l’image que nous allons progressivement compléter et colorier avec des nuances et des traits nouveaux.

Un amplificateur spirituel

Dr. Michael LaitmanQuestion: Que devons-nous faire afin d’aspirer à l’état élevé de l’unité qui existe dans le Zohar?Réponse: Cela vient de la déception. Peu importe ce que je vous dis maintenant, cela ne vas pas vous aider jusqu’à ce que vous développiez un besoin urgent, une aspiration, une nécessité vitale. C’est alors seulement que vous vous tournez vers le groupe.

Quand vous savez que vous avez un gros problème, votre vie est en danger, ou si vous êtes malade, vous avez de l’aide. Mais lorsque vous ne vous sentez pas malade, ne voyez qu’il y a un problème, ou ne croyez pas que quoi que ce soit vous aidera, vous ne bougez pas. C’est pourquoi nous avons besoin d’une déficience. Soit le Créateur nous donne un déficit comme il nous pousse par derrière avec la souffrance, ou nous faisons un lien avec l’environnement, sans attendre la souffrance et essayons de recevoir une réaction opposée d’elle.

Je viens à mon environnement sans éprouver un besoin; j’ai simplement suivi les conseils des kabbalistes. Ils sont sages, et je les écoute. Cela signifie que le Créateur met la main de l’homme sur une bonne foi et dit: «Prends-le! Prends-le! Pourquoi devriez-vous souffrir?  »

Ensuite, nous recevons le désir supplémentaire du groupe. Voici comment cela fonctionne. Ceux qui ont la chance vont entendre, se tourner vers le groupe, prendre des dispositions pour cet amplificateur du désir, et viennent au Créateur par le groupe.

En fin de compte, le groupe a besoin de diriger une personne vers le Créateur. La connexion avec le groupe et tout notre travail est la préparation du désir, le Kli. Et ensuite nous arrivons au Créateur.

Préparer le terrain pour le travail de David

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment l’histoire de David et Bat-Sheva s’exprime-t-elle dans le travail du groupe?Réponse: La question est correcte. Nous ne travaillons pas seulement sur le désir individuel d’une personne, mais sur le désir qui est entre nous. C’est précisément ce qui était brisé et c’est ce qui doit être corrigé.

Dans le souci général de correction chaque personne est présente avec son égoïsme qui lui est propre, qui n’est pas pris en compte du tout. Au fond de moi il y a des désirs des degrés animal, végétal, et inanimé, qui ne sont pas soumis à la correction directement. Ils seront corrigés dans la mesure où je travaille sur le plan humain.

Ce qui doit être corrigé est la relation entre nous, les fils de connexion entre nous. Ce désir général est le mal en ce qui vous concerne – l’intention dans le but de donner.

Laissez tout le reste de côté et ne travaillez que sur l’être humain en vous, Adam, celui qui doit être similaire (Dommeh) au Créateur. Tous les autres désirs suivent automatiquement .

C’est pourquoi tous nos travaux sont effectués dans le groupe. Malkhout, Bat-Sheva est le Kli commun brisée, pour lequel nous devons trouver la correction, l’unité. Le Haute Lumière AB-SAG du discernement vient et prend une partie de la Lumière de nous. C’est ainsi que Ouriyah trépasse, la lumière Yoyd-Hey. Seuls Vav-Hey restent, avec lesquels nous pouvons travailler

Ensuite, David prend une partie de Zeir Anpin, qui est destinée à corriger Malkhout, et commence à travailler. Êtant un écran (Massakh) avec l’intention «pour l’amour du don», il corrige Bat-Sheva et atteint le bon Zivoug, l’unité avec elle, afin de faire plaisir au Créateur.