Le collisioneur interne

Laitman_509Une question que j’ai reçue: Y a-t-il une chance de faire quelque chose au-delà des limites du film dans lequel nous vivons? Peut-on « améliorer » le script? 

Ma réponse: Mis à part le script, il y a une opportunité de se plonger plus profondément dans la science «interne» en nous étudiant nous-mêmes. Nous ne pouvons pas limiter notre étude aux «sciences extérieures» comme la psychologie, la culture, la sociologie ou la politique. Tous ces éléments sont les formes «extérieures » à travers lesquelles nous percevons le monde. En fait, ils ne nous disent pas grand-chose de ce monde, ce qui est la raison de beaucoup d’erreurs que nous commettons. Ces sciences ne nous éclairent pas sur les lois de ce monde, et elles ne nous montrent pas la direction des changements que nous subissons.

Les psychologues, sociologues, politiciens, et d’autres tirent une image «externe» de ce qu’ils perçoivent en fonction de leurs normes et de leurs objectifs personnels, de leur propre point de vue. C’est pourquoi nous avons désespérément besoin de la sagesse de la Kabbale car elle nous permet d’aller plus loin en nous-mêmes, au niveau des « particules de base », et d’étudier les documents authentiques avec lesquels nous sommes construits; cela est plus proche de la vérité que nos fantasmes psychologiques subjectifs.

Nous nous arrêterions de faire des erreurs si nous étions capables d’aller plus loin à l’intérieur de nous-mêmes et de commencer à réaliser ce qui se passe en nous, au niveau le plus profond, si nous brisions toutes les coquilles dont nous sommes revêtus, comme les pelures d’un oignon, par l’intermédiaire des diverses formes de perception du monde extérieur, nous apprendrions à nous faire confiance et à comprendre ce qui se passe et pourquoi, ce qui nous permet d’avancer, ce qui est bénéfique ou nuisible.

Cela devient possible seulement si une personne obtient la capacité de voir à l’intérieur. Afin d’atteindre ce résultat dans les limites des sciences «extérieures », nous devons construire un accélérateur de particules à l’aide de notre vision intérieure. Un collisionneur est en moi. J’ai besoin d’atteindre le degré de précision qui me permette de resentir les forces qui agissent en moi, qui effectuent le travail d’un collisionneur.

 

C’est ce que la sagesse de la Kabbale nous permet de réaliser. Ce n’est qu’en atteignant ce point que nous serons en mesure de comprendre l’origine de la création, notre place en elle, où nous allons et où nous arriverons – notre Chemin complet. Ce faisant, nous serons en mesure de nous orienter correctement et de cesser de faire des erreurs.

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed