Le Ari commença le processus de correction

Dr. Michael LaitmanLe Baal HaSoulam, Introduction au Livre « Panim Meirot ouMasbirot« , point 8 : En effet, cet homme de Dieu, notre Rav Isaac Louria, nous a troublé et nous a fourni dans sa pleine mesure. Il l’a fait merveilleusement plus que ses prédécesseurs, et si j’avais une langue qui faisait des éloges, je louerai le jour où sa sagesse apparut presque comme le jour où la Torah fut donnée à Israël… Il n’y a pas assez de mots pour mesurer son œuvre sainte en notre faveur. Les portes de l’atteinte ont été fermées et verrouillées, et il est venu et les ouvrit pour nous… Vous découvrez un trentenaire qui a dépassé avec sa sagesse tous ses prédécesseurs par le génie et de tous les temps. Tous les anciens de la terre, les braves bergers, les amis et disciples du Saint sage, le Ramak, se tenaient devant lui comme des disciples devant le Rav… Tous les sages des générations suivantes jusqu’à ce jour, aucun excepté, ont abandonné tous les livres et les compositions qui le précèdent, la Kabbale du Ramak, la Kabbale du Début et la Kabbale du Génie, béni soit la mémoire de tous. Ils ont attaché leur vie spirituelle entièrement et exclusivement à la Sainte Sagesse.

Le Baal HaSoulam savait combien il est nécessaire de bénir et d’honorer le Ari qui a révélé la sagesse de la Kabbale pour nous. Grâce à lui, nous avons la possibilité de nous élever du niveau bestial pour atteindre le niveau de Adam (homme), celui qui est semblable au Créateur. Sans le Ari, nous aurions vraiment manqué de moyens. C’est lui qui nous a sauvés d’une simple existence seulement bestiale de vie et de mort.

Il n’y a pas de Kabbaliste plus proche de nous, qui nous ait tellement aidé, de tous ceux qui étaient avant et après lui. Tous les livres qui ont été écrits avant lui étaient seulement une préparation pour sa divulgation. Tout ce qui a été fait après lui provient de sa révélation. Par conséquent, le Ari symbolise vraiment le début de l’ère du salut.

Le Ari a fait la plus grande révélation qui était possible de faire. Il s’éleva à partir de l’exil et a développé un nouveau chemin pour la correction du monde, ce qui signifie qu’il a commencé le processus de correction. L’exil a pris fin en même temps que le Ari et la période de correction a commencé.

De la 3ème partie du cours quotidien de Kabbale du 17/03/14, Écrits du Baal HaSoulam

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: