Un escalier vers le futur

Dr. Michael LaitmanNous devons imaginer l’avenir comme notre prochain degré, qui par rapport à nous est le don sans réserve parfait dont nous ne pouvons qu’y penser, ce n’est pas une moitié ou un quart mais le don complet, la seule façon dont le degré inférieur imagine le plus élevé, comme étant le niveau de son état final corrigé. Après tout, afin de s’élever au degré suivant, il y a vraiment besoin d’atteindre sa fin de correction.

Toutes les qualités, tous les obstacles et les déceptions qui existent chez une personne doivent être corrigés et complétés à la perfection. Rien ne disparaît sans laisser de trace, mais tout est corrigé, en addition à la forme du don sans réserve complet qu’une personne ne peut seulement qu’imaginer. Elle doit voir que le monde entier, tous les gens, sont dans le don sans réserve et qu’elle est incluse et absorbée ici, dissoute à l’intérieur.

C’est son degré suivant, et après être montée à lui, une personne y découvre un désir supplémentaire et de la profondeur, une toute nouvelle gamme globale de travail. Elle devra encore faire des efforts pour révéler tous les désirs de ce degré, la profondeur de ses récipients et propriétés, et de nouveau s’efforcer de corriger ce degré pleinement. Quand elle arrive à cela, ce sera l’achèvement des dix Sefirot du degré suivant. Ainsi, elle passera d’un état à un autre, de degré en degré.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale du 30/06/13, Écrits du Rabash

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: