La colère ralentit la digestion des aliments

Dr. Michael LaitmanQuestion : Comment pouvez-vous expliquer ce que le Rambam a dit : « Ne mangez jamais lorsque vous êtes en colère ? »

Réponse : Si une personne est en colère alors qu’elle est en train de manger, les systèmes internes sont activés et brûlent tout, conduisant ainsi à un court-circuit interne. Donc, la nourriture n’est pas digérée. Cela est dû au fait qu’une personne ajoute des interruptions supplémentaires dans le processus de digestion. Si elle est en colère au cours d’un repas, il y a une interruption. La rage est digérée dans le sang et une personne brûle la nourriture au lieu de l’absorber correctement.

D’ailleurs, dans cet état, elle ne peut pas mâcher et avaler la nourriture correctement. Il est difficile de mâcher le bon nombre de fois. Une personne doit mâcher la nourriture environ 32 fois, sinon alors au moins 14 fois.

Qui peut mâcher la nourriture 14 fois tout en se concentrant avant d’avaler la nourriture ? Si nous ne le faisons pas, nous avalons du poison. Tout est connecté mutuellement.

Qui plus est, les personnes âgées, les femmes, les enfants, et les hommes ont besoin d’une densité différente de nourriture, selon leur état de santé, leur caractère et leur état intérieur.

Si je suis vieux et que j’ai des dents faibles, j’ai besoin de la bonne nourriture car je ne peux même pas mâcher des feuilles vertes avec mes dents. Cela signifie qu’elle doit être broyée en premier ou être un autre type de nourriture. Les personnes âgées n’ont pas besoin de fausses dents par nature. Elles ont besoin de la bonne nourriture que leur estomac et les systèmes corporels exigent, d’un type de nourriture totalement différent. Il est impossible de servir à une personne âgée un morceau de viande si elle n’a pas de dents. Donc, elle a besoin de nourriture molle et moins condensée qui est cuite plus longtemps et broyée car son estomac ne peut pas tolérer quoi que ce soit d’autre.

Fait intéressant, les tribus primitives consommaient des aliments principalement bouillis. L’homme moderne civilisé croit que tout doit être juteux, vert, naturel et non traité, venant directement du sol, tandis que différentes tribus avaient l’habitude de tout traiter. Qui plus est, ils cuisinaient la nourriture d’une façon qui semblait détruire tous les éléments bénéfiques, mais ils ont vécu une très longue vie, ce qui est très intéressant.

De KabTV, « La Médecine du Futur » du 07/04/13

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed