Une sagesse collective

Dr. Michael LaitmanComme résultat de la connexion des gens au cours d’une table ronde ou d’un atelier, un esprit commun se crée. Ce phénomène de « sagesse des foules » est connu. Si les gens s’unissent, alors une force supplémentaire émerge et quelque chose de nouveau qui dépasse leurs capacités naît entre eux. Chacun possède une intelligence et des capacités médiocres et fait des erreurs en répondant aux questions. Cependant, quand ils discutent tous ensemble, écoutent les opinions des autres et se complètent mutuellement, la réponse moyenne sera correcte ou très proche de la bonne.

Chacun d’eux fait une erreur dans une direction différente, et donc en moyenne, la réponse est correcte. Cependant, ce n’est pas seulement une loi statistique des grands nombres, mais c’est un aspect émotionnel. Quand les gens se réunissent et veulent résoudre un problème ensemble, ils obtiennent un sens spécial. Ce n’est pas seulement une réponse moyenne. Comme ils ont essayé de trouver une solution ensemble, un ajout spécial émerge.

Nous n’avons pas simplement à demander une réponse à chacun individuellement comme dans une enquête statistique, mais nous les rassemblons et il veulent atteindre un résultat commun. Ensuite, ils ne font pas d’erreurs. Ceci est la conséquence de la connexion, et pas seulement une réponse résultant de la moyenne quand une erreur compense l’autre.

Quand les gens se connectent, une force spéciale supplémentaire émerge qui nous propulse au niveau suivant. Nous sommes tous sur la marche inférieure; dix au degré inférieur sont égaux à l’un du degré supérieur, de la même manière que tout le minéral est toujours égal à une plante, et  toutes les plantes à un animal, et tous les animaux à un être humain par sa puissance et son essence.

Ce n’est pas une équation simple. La force du Créateur doit être ajoutée, car il nous est nécessaire de passer du niveau minéral, où tous les éléments fixes sont réunis, au niveau végétatal pour devenir une plante. Cependant, il faut savoir que cette force est toujours à notre disposition. La Lumière Supérieure brille toujours. Dès que nous nous connecterons, la Lumière Supérieure débutera instantanément et automatiquement travaillera sur nous et nous élevera au degré suivant.

Par conséquent, il est dit que l’ensemble du niveau minéral équivaut à une plante. La Lumière Supérieure est automatiquement inclue dans cette formule. Nous savons apparemment a priori que la Lumière Supérieure agira et les élevera.

La réponse commune est obtenue non pas comme la moyenne de toutes les réponses. En organisant un atelier et en formant un cercle, nous devons arriver à une décision commune, une définition qui sera au centre du cercle. Nous n’avons pas besoin de dix opinions différentes, qui ne produiront rien. Cela compliquera juste les choses comme de la simple philosophie : On a dit cela et un autre dit cela. C’est l’analyse. Cependant, nous avons besoin de synthèse, le facteur général appartenant au degré supérieur !

Nous ne savons pas encore comment utiliser correctement les ateliers. L’atelier est un récipient spirituel, un outil pour atteindre la fin de la correction. Par conséquent, nous devons nous élever au niveau de la réunion du groupe de Rabbi Shimon. Nous venons de l’appeler par un tel banal mot « atelier », mais il implique un véritable lien spirituel. Les ateliers doivent être changés. Nous allons travailler sur ce point. On ne peut pas juste l’enseigner. Cette compétence vient peu à peu, et la pression de l’extérieur contribue à cela.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 10/10/13 , Écrits du Baal HaSoulam

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: