Le système est verrouillé, entrez le code

Dr. Michael LaitmanL’ensemble du système spirituel est en mode veille. En fait, il s’agit d’un mécanisme sans vie, qui n’a besoin de rien pour lui-même. La même chose peut être dite au sujet du Créateur, parce qu’Il est une loi fixe.

Quand je L’appelle aimable, compatissant et Il donne, je Lui attribue mes propres sensations. C’est Son image à mes yeux, et Lui-même existe -dessus de tout, au-dessus de l’atteinte.

En conséquence, le système de mondes spirituels est un système de lois immuables. Il n’y a pas d’autres  » éléments sensibles  » en lui, mais nous, qui exigeons quelque chose et donnons et recevons consciemment. C’est comme s’il y avait un tuyau qui transmettait la lumière en courant vers moi. Il y a un robinet à l’extrémité du tuyau, mais je ne peux pas l’ouvrir, pas avec mes mains, mais je ne peux l’ouvrir qu’avec mon désir.

Le degré supérieur n’est pas un « homme bon », mais un mécanisme programmé. Je lance le système en faisant appel au supérieur. Il commence à travailler quand j’apporte la bonne volonté, le bonne impulsion en lui. Il est toujours prêt ; ». En d’autres termes , il est prêt à lancer la lumière dès que je peux ‘ouvrir le robinet ». Par ailleurs, plus je peux l’ouvrir, plus le débit que je recevrai sera grand.

Ce robinet a un « code d’accès ». Pour y entrer, il faut une bonne demande qui soit spécifique et vérifiée. Je dois calculer mes désirs et mes intentions, concentrer mon esprit et mon sentiment et  m’investir entièrement dans ce «signal », passer à travers le groupe, me connectez mes amis à la volonté commune et de l’orienter dansl’intérêt du Créateur.

Le robinet est ouvert lorsque nous avons le code correct. Le système est en attente de l’entrée des données correctes. Il s’agit d’un mécanisme sans vie devant nous,  filtrant et libérant des portions de la lumière, d’abondance, d’énergie, de forces et de désirs.

La seule partie vivante est Malkhout du monde d’Atsilout, qui se trouve en bas. Tout le reste ne s’anime que quand j’apporte ma vie, mes aspirations et ma douleur en elle.

Et c’est pourquoi nous ne pouvons pas attendre que quelque chose vienne d’en haut de soimême. Le système fonctionne en conformité avec mon désir et mes commandements. Si je ne suis pas encore prêt à prendre les commandes, alors je crie à un mur sans trouver le Créateur. Il apparaît seulement quand je suis en mesure de L’atteindre et de Le toucher.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 5/12/10 , «Introduction au Zohar « 

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: