Le monde entier est une partie de chacun de nous

Dr. Michael LaitmanAvis ( Sa Sainteté le 14ème Dalaï Lama du Tibet ) : «Les ressources de la planète s’épuisent, le nombre de catastrophes naturelles est en augmentation. Cela pose de nouveaux défis pour les gens. Pour les résoudre, nous devons apprendre à voir l’ensemble de l’humanité dans son ensemble.

 » Dans le monde d’aujourd’hui, avec ses problèmes économiques et environnementaux mondiaux, les frontières des états deviennent secondaires. La même chose peut être dite à propos des différences religieuses. Les défis mondiaux, en  hausse devant nous, dépassent le cadre des pays et des religion. Ils concernent l’humanité tout entière et nous devons donc agir ensemble.

 » Grâce à l’éducation, nous pouvons changer la mentalité des gens, de sorte que leurs priorités deviennent pas pour soi-même, mais globales. Chacun de nous fait partie d’un plus grand que nous. Inversement, le monde entier fait partie de chacun de nous. Ainsi, il est dans notre intérêt de prendre au sérieux le souci du bien-être de l’ humanité tout entière et de l’environnement.

«L’idée du socialisme est fondée sur le bien-être de la société dans son ensemble, mais pas d’un seul individu. L’économie marxiste parle de la répartition équitable des richesses. Et dans le capitalisme, tout le monde ne poursuit que son propre intérêt.

«Nous ne pouvons changer le monde qu’en s’appuyant sur ​​la bonne volonté des gens, à travers l’éducation, plutôt que par la force.

«Le système d’éducation moderne est axée sur les valeurs matérielles. Du côté des valeurs spirituelles : l’amour , la compassion, le pardon – diverses traditions religieuses en parlent. Nous devons enseigner aux enfants les rudiments de la morale. Mais il est difficile de le faire, en s’appuyant uniquement sur ​​la religio . Nous avons besoin d’une éthique laïque.  »

Mon commentaire: Les conclusions sont correctes, mais il n’y a pas de solution, seulement des espoirs. Mais c’est également bien, s’ils sont entendus. Habituellement, les gens sont d’accord avec cela, comme le Dalaï Lama et puis oublient. Mais ils ont besoin d’entendre, alors, avec la souffrance adéquate, ils ne se souviendront pas seulement des désirs, mais aussi trouveront la solution : l’éducation intégrale.

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: