L’atelier qui ne finit jamais

congrès, groupeSi au cours de l’atelier, j’ai pu entrer en contact avec le cœur des amis et dire des mots pas extrinsèques, mais directement de cœur à cœur, alors je dois rester dans le même état toute la journée jusqu’au prochain atelier. Je dois garder la sensation que nos cœurs sont reliés entre eux et ne sont pas séparés. Etaussi, j’ai besoin d’essayer sans cesse de trouver en moi un fort désir collectif, plus étroitement lié, plus fort, dans lequel nous sommes unis en un tout et nous nous efforçons de révéler l’Unique, le Créateur.Nous devons rester dans cet état continu, de sorte que l’atelier ne se termine jamais.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 16/01/14, Atelier

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: