Monthly Archives: octobre 2012

L’Ego a tendance à protéger « son territoire »

Dr. Michael LaitmanNous ne devrions pas avoir peur de suspendre quelqu’un ou même de le sortir totalement du cercle de notre groupe mondial, si ces amis refusent de suivre nos principes et qu’ils s’accrochent à leurs opinions qui sont différentes de celles déterminées par les kabbalistes.

Les kabbalistes sont des gens qui sont déjà sur les degrés spirituels et qui nous tirent vers eux à partir de là. Ce sont eux que nous voulons suivre et aucune autre personne vivant dans ce monde qui court après quelques objectifs qui lui sont propres, et dont l’ego est en train de brûler en elle, la poussant vers ces objectifs.

Il est très important de se le rappeler. En fait, c’est quelque chose de typique chez tout le monde et la seule différence est en matière de degré, mais il y a beaucoup de gens chez lesquels l’ego débridé brûle si fort qu’il les pousse à déterminer une nouvelle orientation à leur guise. S’ils ne peuvent pas se retenir, le groupe doit le faire.

Nous pouvons rencontrer de telles personnes parmi ceux qui s’occupent de la diffusion active. Ils brûlent avec passion en faisant tout ce que bon leur semble et ils ne laissent pas les autres participer aux travaux, en contenant la façon de faire des autres et en protégeant leur « territoire ».

Nous devrions percevoir de telles tendances comme destructrices pour notre travail. D’une part, une personne devrait être libre de travailler et d’avancer avec succès. Mais d’un autre côté, s’il aspire à faire ce travail seul, sans en attirer d’autres avec lui et sans leur donner des chances égales à côté de lui sur le même territoire, alors il va progressivement commencer à avoir un effet destructeur à la fois sur lui et sur les autres.

Nous devons constamment vérifier s’il y a égalité entre nous et une transparence dans nos relations les uns avec les autres, de manière à ce qu’il n’y ai pas de cas où quelqu’un essaierait de garder un certain territoire pour lui-même, un certain créneau, une direction dans laquelle il serait intouchable. Tout devrait être ouvert à tous et une personne devrait être particulièrement heureuse quand elle se dissout parmi d’autres partout, dans chaque activité, dans chaque objectif et à chaque succès.

Si ce n’est pas le cas, ces personnes finiront par causer beaucoup de tort au groupe, même si pendant un certain temps, il peut sembler qu’ils font un bon travail. Nous devons faire très attention à eux.

Si une personne ne peut pas vraiment travailler en se domptant elle-même et feint seulement la modestie, comme dans un théâtre, elle finira par causer de terribles dégâts. Ainsi, nous devrions être très prudents vis-à-vis de ces personnes.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale du 28/10/12, « Conversation à Propos du Groupe »

En quoi l’ego est-il bon?

Dr. Michael LaitmanQuestion: De quelle manière l’égo est-il bon et comment est-il possible de l’utiliser avantageusement?

Réponse: L’ego est bon parce que c’est la seule énergie qui existe en nous. C’est lui qui nous pousse en avant, nous élève. Tout au long de l’évolution, il n’a cessé de nous élever à partir du niveau bestial au niveau actuel.

Et aujourd’hui, nous sommes à un point de rencontre où nous changeons réellement. Nous commençons à comprendre que la forme précédente de l’ego que nous avons utilisée s’est épuisée. Nous ne sommes pas en mesure de travailler avec elle plus loin, c’est pourquoi la présente crise nous est montrée.

C’est la crise de l’ancien ego, quand nous l’utilisions il nous semblait que tout allait bien, que tout était normal, et il était possible de continuer dans cette voie jusqu’à la fin. Mais, soudain, il s’est révélé que cela s’est fermé, qu’on nous avait englobés dans un seul système, afin de compléter l’interdépendance.

Et si nous sommes complètement dépendants les uns des autres, comment pouvons-nous utiliser notre ego? Peu à peu nous devenons comme une famille dans laquelle tout le monde est dépendant de l’autre, et j’ai besoin d’utiliser mon ego, en calculant ma dépendance à autrui. Cela signifie que de cette façon j’ai besoin de l’utiliser différemment, ce qui signifie déjà d’une manière intégrale, en fonction de l’ego des autres.

Il s’avère que nous avons besoin pour commencer d’utiliser l’ego général qui est partagé par nous: pour le connecter ensemble et s’élever au-dessus, de sorte que notre unité, notre connexion et notre aide seront plus élevés que notre moi personnel, c’est-à-dire que notre ego devient réciproque, social et collectif.

Cela signifie que notre groupe a besoin d’un objectif commun, et que nous avons besoin pour atteindre cet objectif commun que chacun pousse ce but avec son ego personnel. Puis tout le monde sera prêt pour un objectif commun, une connexion mutuelle, et à la fin nous allons commencer à mesurer notre succès dans la mesure de notre connexion. C’est très important. Ainsi, notre ego n’est pas annulé, mais il est simplement utilisé de cette manière conformément à la façon dont il a été révélé aujourd’hui à l’humanité, c’est à dire d’une manière intégrale.

D’un cours virtuel 21/10/12

La réalisation qui mène à un voyage sûr

Dr. Michael LaitmanLe chemin de la souffrance ne signifie pas que nous n’allons recevoir qu’un seul coup. Nous devons apprendre notre leçon et éventuellement nous transformer en êtres humains intelligents. Nous devons cesser d’être des petits animaux égoïstes qui cherchent autour d’eux à saisir tout dans leur propre intérêt ,au détriment des autres. Nous agissons de cette façon subconsciente. Nous devrions apprendre à agir différemment et considérer chaque personne autour de nous comme un parent par le sang et un ami proche. Cela va finir par causer parmi nous l’« effet papillon »dans sa forme absolue.

Cela viendra avec notre prise de conscience de l’intégralité de la nature. Notre perception de la nature va s’approfondir. Nous allons ressentir les couches supérieures de la nature ; ainsi, nous nous rendrons compte que la nature est éternelle et que nous pouvons aller au-delà, au-delà du temps et de l’espace, comme les physiciens le disent déjà. Alors nous deviendrons des observateurs qui détectent la vraie nature et s’élèvent jusqu’au niveau de ses forces ; nous vivons à ce niveau et non pas dans la forme de notre corps terrestre temporaire.

Nous devons partager ces choses avec toute l’humanité de manière progressive et lente, sinon, les gens nous considèreront comme des pas tout à fait normaux, car cela n’est pas conforme à leur image de la réalité communément admise, tout ce qui est au-delà de leur zone de routine n’existe pas, est irréel pour eux. Par conséquent, nous devons être très prudents dans notre explication vers où nous nous dirigeons.

Mais les physiciens parlent très ouvertement maintenant. Ils y sont autorisés car ce sont des physiciens. Leurs conclusions sont basées sur les découvertes qu’ils ont faites. Ce n’est plus une théorie pour eux. C’est une réalité, car ils ont pu l’observer dans leurs expériences depuis Hugh Everett au milieu du siècle dernier et même avant.

De KabTV «Construire un environnement social », 25/09/2012

Comment pouvez-vous rencontrer l’Invisible ?

Dr. Michael LaitmanQuestion : Qu’est-ce que le « Créateur » ? Quel est le sens de Sa grandeur avec laquelle je dois impressionner mes amis ?

Réponse : Le Créateur est l’attribut du don sans réserve, l’amour, la connexion et le rejet des intérêts personnels. Atteindre de telles propriétés est la première étape sur le chemin de la similitude avec le Créateur.

Voyez-vous ou ressentez-vous le Créateur maintenant ? Non ! Pourquoi pas ? Il est l’une des propriétés qui régit tout et fait tout, mais il ne se révèle pas. En fait, il n’a pas de manifestation individuelle. Il n’est pas une de ces personnes comme vous qui occupe un endroit dans l’espace, et veut se faire remarquer par tout le monde. Le Créateur est la propriété inverse. Par conséquent, Il ne semble pas exister…

Voulez-vous révéler cet air vide ? A cet effet, vous devez également devenir un tant soit peu « aéré ».

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale du 26/10/12, Écrits du Rabash

La «ligne de gauche » dans le groupe

Dr. Michael LaitmanQuestion: Qu’indique la révélation de la ligne de gauche dans le groupe ?

Réponse: Si la véritable ligne de gauche est révélée dans le groupe, ce n’est pas si mal, car elle ne peut se révéler qu’après il y ait déjà une ligne droite, que si nous nous sommes préparés à recevoir l’endurcissement du cœur , les troubles, les problèmes, les conflits et les désaccords.

Tout peut arriver dans un groupe, mais une ligne de gauche vient toujours comme une différence de la ligne droite et cela signifie que nous pouvons la percevoir et l’imaginer correctement. Nous devons comprendre que le Créateur se tourne vers nous et durcit le cœur de Pharaon . Il le fait pour nous paraître plus grand et pour nous aider à Le connaître.

Le Créateur est la ligne médiane, le pur don sans réserve, l’amour. Ainsi, nous comprenons que les problèmes qui sont révélés parmi nous sont envoyés pour nous faire avancer vers le but. Il s’avère que la ligne gauche ouvre le droit chemin de l’ascension! Il s’agit de la composante la plus importante pour l’ascension, car nous grandissons dans la même mesure que nous ressentons le durcissement du cœur.

C’est comme Pharaon qui a grandi dix fois plus avant chaque plaie d’Egypte, avant que nous ne quittions un niveau pour le prochain. Cela est déjà appelé la«rédemption» et l’exode de l’exil. C’est comme ça que ça fonctionne.

De la 1 er partie du cours quotidien de Kabbale 24/10/12 , Écrits du Rabash

Pour une certaine raison, je n’ai envie de rien

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam, «Matan Torah (Le Don de la Torah), » Point 8: Cette question ressemble à celle d’un homme riche, qui prit un homme du marché et qui chaque jour le nourrit, lui donna de l’or et de l’argent et toutes les choses désirables. Chaque jour, il le comblait d’avantage de cadeaux que la veille. Enfin, l’homme riche demanda : «Dis-moi, est-ce que tous vos souhaits ont-ils été satisfaits ? » Et il répondit : «Tous mes vœux n’ont pas été réalisés, car ce serait si bon et agréable, si tous ces biens et objets précieux venaient de moi, grâce à mon propre travail, vous-mêmes les avez acquis, et que je ne recevais pas la charité de votre main ». Alors l’homme riche lui dit : « Dans ce cas, la personne qui pourrait répondre à vos souhaits n’est encore pas née. « 

Il est impossible d’éliminer un sentiment de honte par des actions extérieures. La seule façon d’y parvenir est de recevoir dans l’intention de donner sans réserve.

Question: L’état de Hafetz Hessed ne neutralise-t-il pas la honte? Après tout de quoi devrais-je avoir honte si je ne veux que donner ?

Réponse : Supposons que vous m’apportiez un cadeau et que je dise :

– « Vous savez que je n’ai vraiment pas besoin de cela. Je n’aime pas ça. Et pourquoi, d’abord, me l’as-tu donné si je n’ai besoin de rien ? Je ne veux pas de vos présents.  »

– « Mais j’ai essayé si dur, j’ai cherché si longtemps, je voulais vous faire plaisir et vous exprimer tellement mon amour … »

– « Mais je n’ai besoin de rien, vous ne deviez pas venir. »

Soit, je rejette catégoriquement la personne, la déteste, soit il n’y a aucune connexion entre nous et je ne ressens alors aucun besoin de corriger quoique ce soit. Cela signifie que ce n’est pas du tout l’état de Hafetz Hessed.

En fait, il s’agit de mon désir et non des signes d’amour que les gens me montrent autour de moi. Quand je suis dans l’état de Hafetz Hessed, cela signifie que tout ce que je veux, c’est donner ; je suis prêt à recevoir de vous le monde entier ; Apportez-le-moi, j’ai les récipients adéquats. Je recevrai joyeusement tout avec un amour et un plaisir infini et en même temps, je resterai Hafetz Hessed.

Il s’agit de mes récipients, et non de la révélation de la connexion aux autres. Que je n’aie pas besoin de votre présent ou que je le veuille vraiment, je m’élève et le reçois non pas parce que je le veux. Je m’élève au niveau de Hafetz Hessed et plus haut encore, et le reçois dans les récipients de don, afin de vous donner du plaisir en retour.

Nous sommes toujours dans le désir de recevoir ; soit nous avons du plaisir, soit nous souffrons. Par conséquent, l’état de Hafetz Hessed n’est pas un mur sans vie rejetant toute réception. Il s’agit d’un niveau de correction de mes désirs de recevoir et ne m’interdit absolument pas de recevoir ce que je veux.

Question: Mais je me consacre tout entier à l’objectif de la création …

Réponse : Oui, dans cet état, vous n’avez besoin de rien, vous recevez toujours un cadeau et ne voulez encore que Hassadim. C’est le même état, mais en plus de cela vous travaillez avec des désirs supplémentaires et ajoutez constamment de nouvelles formes.

Tel est le travail spirituel, varié et multicouches.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 24/10/12, «Matan Torah (Le Don de la Torah) »

Effort et progrès

congrès, groupeQuestion : Une question permanente se pose de savoir si oui ou non je fais assez d’effort parce que je ne cesse de ressentir que je ne travaille pas assez.

Réponse : Naturellement oui, et c’est très bien. Vous avez une occasion constante d’avancer, qui ne dépend pas de moi. De plus, votre travail est mesuré comme la somme totale de vos actions et les actions du groupe dans son ensemble, afin de découvrir parmi vous le point de la plus haute puissance, le centre du groupe, son centre spirituel et moral, son avenir et la source de sa force, avec l’aide de laquelle le groupe et chacun de ses membres se modifient vers une plus grande intégration avec les autres.

Dans un groupe intégré, les gens font leur propre travail et se hissent par eux-mêmes. L’enseignant observe depuis les coulisses. Il organise des séminaires et définit les thèmes. Il amène les étudiants et les oriente de manière à ce que, de séminaire en séminaire, d’une leçon à l’autre, ils commencent vraiment à voir leur avancement. Ce progrès peut être soit sous la forme d’une révélation d’un plus grand mal ou de l’atteinte d’un certain degré de bonté.

Question : Est-ce que cette capacité de travail et d’efficacité est aussi déterminée par l’interaction intégrante du groupe ?

Réponse : Oui, par elle seule. Rien ne dépend de l’enseignant. Il agit comme un superviseur. Si quelque chose peut être ajouté, il l’ajoute. Si non, il attend patiemment.

D’une émission de KabTV, « Construire l’Environnement Social » du 25/09/12

«Saint» veut dire donner sans réserve

Dr. Michael LaitmanLe Livre du Zohar, «  Kedoshim », Article 1: Et l’Éternel parla à Moïse et dit: «. Parle à toute l’assemblée des enfants d’Israël et dis-leur que vous serez saints car Je suis saint, Moi le Seigneur ».

Le Créateur est appelé saint parce qu’il possède l’attribut du  don sans réserve. Le commandement de «vous serez saints» indique que nous devons  aussi atteindre  la Lumière qui ramène vers le bien, la même force qui nous influence.

Même si nous sommes submergés dans l’attribut de réception, cette force nous change, et on peut même utiliser notre attribut de recevoir pour donner sans réserve. C’est une chose très spéciale pour  transformer  la réception en don sans réserve car il n’y a pas d’étape intermédiaire entre eux. S’il y avait quelque chose de neutre, certaines matières premières informes comme les cellules souches, alors vous pourriez  faire ce que vous voulez de lui: en recevant, en donnant sans réserve,  Guévourot, Hassadim, Dinim, etc. Le désir de recevoir, cependant, n’est pas neutre, mais fonctionne plutôt afin de recevoir, bien que ce  soit pour recevoir des petites choses  triviales, fausses et  que nous existions entre elles .

Mais quand la Lumière vient, cela nous change. Le désir de recevoir reste, mais  ensuite nous pouvons distinguer le désir de recevoir et l’intention d’en profiter. Avant, nous n’étions pas en mesure de le faire parce que notre désir et notre intention était inséparables et dans chaque désir, chaque grain de désir, il y a une intention de profiter. Bien que le désir lui-même peut totalement  être dépourvu de toute intention, il est possible de le « peler »  et de retirer  l’intention  même si c’est un gros problème. Tout dépend de l’épanouissement du désir.

En étudiant la sagesse de la Kabbale , nous apprenons que le seul être créé, le désir de recevoir, s’est développé selon les quatre phases de la Lumière directe et seulement dans la quatrième phase a-t-elle commencé à ressentir la forme particulière du Créateur, et non pas comme un chien, par exemple, qui ressent son propriétaire parce qu’un chien est relié à son propriétaire et veut profiter de lui. Il est même prêt à  lui consacrer sa vie et  tout ça  par amour-propre. Nous voyons donc que cet amour dans le désir de recevoir est possible.

Dans la quatrième phase, cependant, la créature commence à ressentir que  le Créateur, qui  lui donne sans réserve, est  détaché  de ce don sans réserve sans recevoir quelque chose en retour. Il se réjouit de ce fait qu’Il  donne sans réserve à l’être créé ;  un don sans réserve qui provient de Lui, mais ne retourne pas à Lui. Quand la créature commence à sentir l’action du Créateur sur lui, elle  se sent honteuse. Et  c’est de  là que provient la racine de la honte ; du don sans réserve que l’être créé découvre, nous recevons le « point dans le cœur », la racine de notre âme.  A partir de  ce point nous  nous développons. Si le point dans le cœur est révélé à quelqu’un, il peut certainement s’en rendre compte.

Ainsi, «Saint» signifie que nous sommes détachés de nous-mêmes et que  nous avons adhéré au don sans réserve.

De la  2 ème partie du cours quotidien de Kabbale 24/10/12 , Le Zohar

« Le bonheur est l’égalité »

Dr. Michael LaitmanAvis ( Robert Skidelsky , professeur émérite de politique économique à l’Université de Warwick, économiste et historien, politicien, membre de la British House of Lords ): «Plus d’égalité ne procure pas seulement une satisfaction qui découle de plus de sécurité et une meilleure santé, mais aussi la satisfaction qui en découle  d’avoir  plus de loisirs, plus de temps avec la famille et les amis, plus de respect de ses semblables, et  plus de choix de vie . Une grande inégalité nous rend plus affamés que nous ne serions  autrement pour les biens,  en  nous rappelant  constamment que nous avons moins que la personne d’à côté. …

«Le philosophe John Stuart Mill  au  dix-neuvième siècle avait une vue plus civilisée:

«Je vous avoue que je ne suis pas enchanté de l’idéal de vie détenu par ceux qui pensent … que le piétinement, l’écrasement, le coup de coude, et se marcher sur les pieds, ce qui constitue le type actuel de la vie sociale, sont le lot le plus souhaitable  pour le genre humain. … Le meilleur état pour la nature humaine est celui dans lequel, personne n’est pauvre, personne ne désire être plus riche, et n’a aucune raison  non plus de craindre d’être poussé en arrière par les efforts des autres pour se pousser en avant. »

Mon commentaire: Un être humain est un système psychologique  qui ne  détermine son état ​​que par comparaison avec ses pairs. Par conséquent, l’avenir, la façon dont  il est ressenti et perçu, dépend des « paramètres » du système «individu-société» dans chaque être humain. Ceci est réalisé dans l’éducation intégrale et  la pédagogie.

Comment devenir heureux

Dr. Michael LaitmanAvis (Jane Jones, David Wong): «Si les films des années 80 nous ont enseigné quelque chose, c’est qu’à un moment donné vous allez courir dans une mystérieuse relique qui permet de commuter des corps avec d’autres personnes.

« Voulez-vous l’utiliser? Mais disons que l’artefact ne vous laisse pas choisir, mais à la place vous allez passer au hasard à l’une des 6 milliards d’autres personnes sur la planète. Pratiquement personne ne prendra ce risque, de peur d’échanger sa vie avec certains pauvres villageois du Nigeria.

«Alors, qu’est-ce que cela nous apprend sur nous? Eh bien, selon les experts, cela nous dit que presque tout sur ce que nous pensons de ce qui allait nous rendre heureux est tout à fait faux. Penchons-nous sur les cinq choses à propos desquelles nous sommes les plus dans l’erreur …

« N ° 5 la gloire …

« C’est tout nouveau pour l’humanité, depuis des milliers d’années les biens matériels et la sécurité dominaient. Maintenant, la gloire est au sommet. De toute évidence la cause en est en partie la perception que maintenant n’importe qui peut devenir célèbre –la téléréalité et You Tube ont prouvé que vous pouvez devenir une célébrité sans rien faire pour … Mais il y a un autre facteur, moins évident. Et cela explique pourquoi tant de gens célèbres sont malheureux.

«Alors, quel est le problème ?

« Les experts disent que là où vous trouvez des enfants qui veulent désespérément être célèbres, vous trouvez l’histoire de leur négligence à la maison. Les parents étaient soit complètement absents ou, au mieux, émotionnellement distants …. Il s’avère que la flambée de toutes les aspirations de gloire est venue exactement en même temps que l’explosion des familles monoparentales et des foyers «cassés». Seulement la moitié des enfants d’aujourd’hui vivent avec leurs deux parents d’origine.

« Vous pouvez voir comment ce triste mécanisme fonctionne dans un esprit affamé d’attention. Le gamin est programmé biologiquement pour aimer un parent, mais le parent ne rend pas l’amour. La gloire leur permet de tourner les tables sur cette disposition. Lorsque vous êtes célèbre, des millions vous aiment, mais vous ne savez même pas leurs noms. C’est purement unilatéral. Ils attendent pendant des heures dans le froid pour un autographe, vous jetez à peine un regard sur eux sur le chemin de votre limousine. Vous n’avez qu’à prendre leur amour et essuyez votre … avec, comme vos parents vous ont fait.

« Mais il s’avère que ce genre d’adoration massive, mince comme une feuille de papier est un pauvre substitut. Les gens célèbres sont quatre fois plus susceptibles de se suicider que le reste d’entre nous (… on aurait pu penser que ce serait plus élevé – tout les gens qui lisent ont vu l’auto- destruction de plus d’un de leurs artistes préférés).

« N°4 La richesse …

« Hé, tu te souviens quand nous avons dit plus tôt que la plupart des gens ne ferait pas la commutation corporelle de peur de se réveiller au Nigeria? Eh bien selon les sondages, les Nigérians sont plus satisfaits de leur vie que les personnes de tout autre pays.

« Les Etats-Unis viennent en 16 ème position.

Hé, avons-nous mentionné que le Nigérian moyen se fait 300 $ par année? C’est moins d’un centième des revenus de l’Américain moyen. L’Amérique étant le pays qui détient 120 millions d’ordonnances d’antidépresseurs chaque année.

« La Chine en cela se transforme en un grand objet d’étude, au moment où leur économie explose et que les revenus montent en flèche, mais les niveaux de bonheur et de satisfaction personnelle sont en baisse au même rythme rapide.

«Il y a deux raisons pour cela. Tout d’abord, votre cerveau adapte les sentiments de bonheur à la baisse après avoir atteint un but ou un autre. Il réglemente les bons sentiments, sans doute afin que vous ayez la motivation pour atteindre le prochain objectif, au lieu de tout simplement vous prélasser près de la piscine pour le reste de vos jours. …

N° 3. La beauté …

« Oui, être physiquement attrayant présente des avantages concrets. Les personnes attirantes gagnent plus, obtiennent de meilleures notes, de meilleurs emplois et trouvent des partenaires avec plus de succès que les gens moyens ou laids. Les étrangers sont plus susceptibles de les aider en cas de crise. Ils ont des cercles sociaux plus larges.

«Alors, quel est le problème

«Rappelez-vous, nous parlons ici du bonheur, pas du succès. D’une part, les personnes attirantes ont les mêmes problèmes d’estime de soi que les personnes laides. Comme l’argent, l’attrait est relatif et si vous êtes plus sexy que vos amis, à ce stade, vous commencez à vous comparer à des gens dans les médias. Vous savez, comme les couvertures de magazines que nous avons mentionnées auparavant, celles qui ont pris vie … de Photoshop…

« N°2. Le génie

«Nous utilisons ici la définition élargie du mot« génie », c’est-à-dire toute personne avec un talent ou des compétences extraordinaires. …

«Vous voulez savoir ce que c’est que de vivre comme un génie? Tout ce que vous avez à faire est d’aller traîner avec les gens les plus stupides, les plus incompétents que vous connaissez. Grincer des dents à leurs blagues stupides, sentez leur frustration car ils ratent même les tâches les plus faciles et ne parviennent pas à saisir les concepts les plus simples. Être un génie doit ressembler à ça, seulement c’est tous les jours. Tout le monde est un idiot par rapport à eux. Ils vivent dans l’Idiocracie. …

« Si vous n’êtes pas du genre génial comme Einstein, ce n’est pas grave, toutes les situations où vous êtes à 10 niveaux au-dessus de vos collègues de travail vont devenir des frustrations quotidiennes. Si vous êtes un génie pour étaler le béton, ce sentiment se produit uniquement en vous quand tout le monde est débraillé et sans défense. Pas étonnant qu’ils finissent par traiter les gens comme de la saleté.

« Ce n’est pas que vous ayez du temps libre pour les amis de toute façon. Le génie demande de la pratique. Beaucoup de pratique. …

« Tout cela est une excellente recette pour le stéréotype du déprimé, le génial déprimé qui meurt seul et amer.

«Attendez, il y a pire …

« Si votre génie réside dans un domaine créatif de quelque sorte, alors il y a une bonne chance que vous ayez une réelle maladie mentale à traiter. Alors que seulement un pour cent de la population souffre d’un trouble bipolaire, on revendique que 50 pour cent des poètes, 38 pour cent des musiciens et 20 pour cent des peintres l’ont. Cela fait juste partie du tout.

« Comparez le nombre de grands innovateurs musicaux qui sont morts de suicide ou d’overdose de drogue par rapport, par exemple, au nombre de plombiers qui sont morts de la même manière. Il pourrait être préférable de simplement rester tout le temps dans la crotte.

« N°1. Le pouvoir …

« … Le pouvoir c’est tout le reste concerné par cette liste. La gloire c’est d’avoir le pouvoir dans la relation avec les fans. La beauté c’est conquérir le pouvoir par le désir sexuel d’autrui et la jalousie. Le génie signifie que la société a besoin de vos compétences plus que vous n’avez besoin de son approbation. L’argent. . . eh bien, l’argent et le pouvoir sont des jumeaux siamois. …

«Alors, quel est le problème ?

« Peut-être que vous regardez en direction du genre de travail où vous seriez le patron, ou peut-être vous voudriez aller dans les applications de la loi. Ou peut-être que vous êtes juste conduit par cette envie amère, non-dite, que nous ressentons tous au moins une fois dans notre jeunesse: «Je vais leur montrer! Je vais leur montrer tout. »…

« Cela n’a rien à voir avec la« culture de la corruption dans le district de Washington » dont les libertaires parlent toujours. Vous trouverez cela partout, du superviseur … à l’entraîneur de gymnastique amer. Les petites gens poussés à un comportement insensé, non éthique, ivres de quelques gouttes de … pouvoir. Ils ne peuvent souvent pas se faire d’amis, leurs mariages finissent mal, ils s’autodétruisent. Le monde est plein de ces Tony Montanas tristes, en miniatures, destinés à une chute proverbiale sanglante. »

Mon commentaire: La recherche montre que l’amitié, l’altruisme et le service de la communauté apportent le bonheur et la satisfaction. Se détacher des tentatives pour organiser son bonheur personnel, individuel et se concentrer sur les autres est ce qui rend possible le bonheur

Page 1 des 1212345Dernière »