Intelligence collective et spirituelle

Dr. Michael LaitmanAvis ( Stephen Pratt , professeur agrégé, Université de l’Etat d’Arizona ): « Les scientifiques de l’université de l’Etat  d’Arizona ont découvert que les fourmis utilisent une stratégie pour gérer la ‘surcharge d’information’» . Les fourmis Temnothorax rugatulus,  vivant communément dans des crevasses rocheuses du sud-ouest, placent le fardeau de la prise des décisions complexes sur le dos de la colonie entière, plutôt que sur une fourmi individuelle. …

«Des recherches antérieures ont montré que les colonies de fourmis ont la possibilité de comparer la qualité de deux sites de nidification potentiels – même si aucune fourmi n’a visité les deux sites. Pratt et Sasaki ont émis l’hypothèse que la colonie pourrait choisir un nid de haute qualité à partir de nombreuses autres options plus efficacement que les fourmis individuelles, car chaque membre de la colonie évalue qu’une petite partie, ou qu’une partie des sites disponibles, puis partage l’information avec la colonie entière. …

« Les deux scientifiques ont conçu des expériences avec des sites de nidification artificiels pour évaluer les capacités décisionnelles des fourmis. On a donné aux colonies comme aux fourmis individuelles deux niveaux de tâches. Les fourmis avaient à choisir entre deux nids, ou elles devaient choisir parmi huit nids. Dans les deux expériences, la moitié des nids n’étaient pas adaptés. Les nids sont souvent choisis en fonction de l’entrée et de la taille de la cavité, ainsi que d’autres caractéristiques comme l’obscurité.

« Les chercheurs ont découvert que les fourmis ont pris des décisions individuelles bien pires lorsqu’elles sont confrontées à huit options plutôt que deux, ce qui signifie qu’elles ont connu une surcharge cognitive. Les colonies, d’autre part, fait aussi bien avec deux ou huit options, montrant qu’elles pouvaient manipuler le problème le plus difficile en tant que collectivité.

L’étude montre ce que Pratt croit être la réponse à deux questions: Qu’est-ce qu’il  ressort d’une  intelligence collective? Et deuxièmement, pourquoi et comment un groupe est-il plus intelligent qu’un individu?

«Vivre dans un groupe est coûteux à bien des égards, de sorte que les fourmis doivent obtenir un certain avantage à le faire », a déclaré Pratt. «En partageant le fardeau de la prise de décision, les colonies évitent  les erreurs que fait un animal solitaire en prenant trop d’informations. Ce qui est formidable à propos de ces fourmis est que nous pouvons voir exactement comment elles le font, en faisant en sorte qu’aucune fourmi n’ait à traiter plus d’informations qu’elle n’en est capable. »

« Pratt a ajouté que c’est un des problèmes que les fourmis peuvent résoudre, mais qu’il y a d’autres problèmes auxquels  sont confrontées les fourmis  dont nous pourrions être en mesure de tirer des leçons. »

Mon commentaire: Dans la nature, la préférence est donnée uniquement à un groupe, et non pas à l’individu, parce  que là il n’y a pas de libre arbitre . Mais c’est le contraire sur le chemin spirituel: le choix appartient à l’individu. C’est donc dans la société humaine que toutes les décisions doivent être prises ensemble, grâce au  résultat de la moyenne, mais la direction du mouvement spirituel doit être donnée par celui qui voit ce chemin, celui qui est  déjà passé ; c’est-à-dire que le chemin  spirituel est dicté par le chef (Moïse).

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: