Les hommes n’aiment pas sentir la tristesse d’une femme

Dr. Michael LaitmanAux nouvelles (Tiré de ‘The American Psychological Association ): «Les hommes aiment savoir quand leur femme ou leur petite amie est heureuse tandis que les femmes veulent que l’homme de leur vie sache quand elles sont contrariées, selon une nouvelle étude publiée par l’American Psychological Association. …

«Il se pourrait que pour les femmes, voyant que leur partenaire masculin est bouleversé reflète un certain degré d’investissement de l’homme et de son engagement affectif dans la relation, même dans les moments difficiles. Ceci est cohérent avec ce qui est connu sur le mécontentement que les femmes éprouvent souvent lorsque leur partenaire masculin se retire et se désengage émotionnellement en réponse à un conflit », a déclaré l’auteur principal de l’étude, Shiri Cohen, Ph.D., de l’ Ecole de médecine de Harvard. …

«La satisfaction des relations a été directement liée à la capacité des hommes à lire correctement les émotions positives de leur partenaire féminin. Cependant, contrairement aux attentes des chercheurs, les femmes qui ont correctement compris que leurs partenaires étaient bouleversés lors de l’incident filmé étaient beaucoup plus susceptibles d’être satisfaites de leur relation que si elles avaient correctement compris que leur partenaire était heureux. En outre, quand les hommes ont compris que leur partenaire féminine était en colère ou contrarié, les femmes ont déclaré être plus heureuses, même si les hommes ne l’étaient pas. Les auteurs suggèrent que d’être empathique à des émotions négatives d’un partenaire peut faire ressentir aux hommes une relation comme menaçante, mais ce n’est pas le cas pour les femmes.

« Les résultats montrent aussi que plus les hommes et les femmes essaient de faire preuve d’empathie pour les sentiments de leur partenaire, plus ils sont heureux. Les auteurs suggèrent que cette recherche devrait encourager les couples à mieux s’apprécier et à se communiquer les uns aux autres leurs efforts pour être empathique s».

Mon commentaire: Il est prouvé que la comparaison entre les sexes est impossible. Non seulement ils ne sont même pas opposés, c’est-à-dire égaux et opposés, mais ils ne sont pas à des niveaux comparatifs. La science doit encore le découvrir. Par conséquent, nous devons les traiter comme des entités qui ne se comparent pas.

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: