Pourquoi ne sommes-nous pas l’âme soeur d’autrui?

Dr. Michael LaitmanQuestion: Au cours des discussions sur l’éducation intégrale des questions se posent quant aux relations familiales, parce que les gens sont fatigués des problèmes domestiques et estiment qu’ils n’ont pas besoin de familles. Comment peut-on expliquer à une personne qu’elle a besoin d’une famille? Quel est l’avantage de former ce genre de relation pour le développement d’une personne?

Réponse: Il y a quelque temps les gens vivaient de façon très primitive: nous n’avons pas quitté nos villes, nos relations personnelles, tant que le sexe était primitif-nous n’avions rien exigé.

Aujourd’hui, les gens changent après quelques années ou même plus fréquemment. Nous ne sommes pas satisfaits des mêmes vieilles choses. Si j’ai épousé une fille que j’ai aimée et qui me convenait vraiment dans ma vingtaine, alors dans la trentaine je n’aime plus cette fille. Et dans la cinquantaine et la soixantaine, je n’aime plus la deuxième femme. Que peut-on faire? Nous estimons que nos points de vue divergent et que ce n’est la faute de personne.

C’est l’évolution turbulente intérieure que nous vivons aujourd’hui et voilà la rapidité avec laquelle nous changeons.

Pour cette raison, on ne devrait pas imposer aux gens l’idée d’un mariage à long terme, surtout étant donné la durée de vie d’aujourd’hui. Un système d’incitation forte doit être inventé dans un mariage pour que les gens voient un avantage clair à se marier car ils doivent surmonter les habitudes, les responsabilités, les discordances morales et physiques avec le partenaire avec qui ils ont passé dix ou quinze ans. Comment cela peut-il être fait?

Il doit exister une meilleure idée, quelque chose de plus haut que notre monde, une récompense qui ne pourrait être obtenue que dans un mariage.

De KabTV, tiré de « La construction d’un environnement social » 24/09/12

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: