La Grande Dépression du 21ème siècle

Dr. Michael LaitmanAux Nouvelles (extrait du Centre de recherche sur la mondialisation) : «L’expansion du capitalisme mondial (mondialisation) dépendait d’une économie mondiale de main-d’œuvre bon marché.

«Le développement des colonies industrielles dans le Tiers Monde entraîna la délocalisation des industries vers ces pays, conduisant à des licenciements d’emplois et à la fermeture pure et simple d’un large éventail d’industries productives dans les pays développés.

« En l’absence de régulation étatique significative, ce processus implacable de minimiser les coûts du travail a conduit à une compression considérable de la capacité de la société à consommer.

«L’exploitation de l’énorme force de travail en Chine, en Inde et ailleurs – le pillage et le transfert de milliards de la Russie ex-communiste et de l’Amérique du Sud « néo-libéralisée » – remplirent les coffres des anciennes institutions financières.

«D’énormes surprofits se déversèrent dans la finance, l’immobilier, et les assurances, conférant au capital plus de pouvoir social et politique. Ceci éclipsa l’organisation du travail, en limitant son pouvoir de négociation et en multipliant les profits.

 » L’Etat et la politique de l’Etat sont devenus leurs instruments, tandis que les entreprises publiques, la terre, les ressources et les banques furent privatisées.

« Cette attaque spéculative, une ruée mondiale vers une richesse appropriée par la manipulation financière, fut la force motrice de la crise.

«L’incapacité du système capitaliste à réinvestir le capital de manière productive a conduit à une forte croissance du capital spéculateur sous de nombreuses formes.

«Les bénéfices furent renforcées par l’intermédiaire d’un immobilier gonflé et basé sur un large crédit, une dette fortement élevée et des « instruments financiers » carrément frauduleux.

« La spéculation immobilière fut étendue à la classe ouvrière, alors que les salariés profitèrent de prêts faciles, pour qu’ils puissent rejoindre la spéculation frénétique fondée sur l’idéologie d’une valeur à la hausse irréversible.

«Ayant provoqué l’effondrement du système financier, ils ont encaissé des gains exceptionnels grâce à l’argent de sauvetage prévu, par l’administration Bush et Obama, pour le renflouement des banques. Leur contrôle sur l’économie réelle se renforça par l’achat et l’acquisition d’actifs économiques réels ; car une fois que les entreprises extrêmement rentables se sont effondrées, les gestionnaires de fonds n’ont plus qu’à ramasser les morceaux.

 » En transférant des sommes d’argent importantes aux frais des contribuables dans les mains de financiers privés les mesures de sauvetage de Bush / Obama ont contribué à une déstabilisation plus profonde, entrainant une dette publique sous forme de spirale et une centralisation sans précédent du pouvoir bancaire.

«Les actifs appartenant à l’Etat et tout ce qui est sous juridiction de l’État sont en hausse pour l’acquisition privée, alors que l’établissement financier appelle à la restructuration et à la privatisation des actifs publics.

«Le problème que nous avons est le processus à grande échelle d’une appropriation sans précédent dans l’histoire. »

Mon commentaire : Tout cela devrait exploser, et le résultat dépend de la prise de conscience de ce qui se passe. Sans aucun doute, l’ensemble du système des relations sociales et économiques doit être reconstruit. Mais cela est impossible à réaliser sans une approche entièrement nouvelle de la signification de l’existence de la société – en faveur de l’accumulation et de la consommation (une satisfaction imaginaire par le biais de la richesse) ou en faveur de l’élévation morale (un sentiment de réciprocité et d’amour).

La Nature (le développement évolutionnaire des personnes et de la société) nous pousse à nous unir. La prise de conscience des besoins permet une transition en douceur vers un nouveau niveau d’existence. Est-ce que l’humanité comprendre cela?

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: