Leçons sur un monde nouveau: Laissez sortir l’air du ballon mais pas les démons de la bouteille

Dr. Michael LaitmanQuestion: Supposons que je sois habitué à travailler 8-9 heures par jour et je sois payé pour les heures supplémentaires. Mes pensées tournaient constamment autour de mon travail, fier de mes réalisations professionnelles, et de mon revenu. Cela fut mon monde. Je passais très peu de temps à la maison. Je n’étais vraiment avec la famille que le week-end et les jours fériés. Et puis soudainement, j’ai été licencié et privé de ma vie routinière.

Réponse : Ils l’on renvoyé parce qu’il n’y a pas plus d’argent dans le monde. En d’autres termes, le monde entier doit laisser sortir l’air du « ballon gonflé » et descendre au niveau des besoins de bases.

Disons que nous devons prendre soin de cinq choses essentielles : le logement, la nourriture, la chaleur, la sécurité et la santé. Notre mission est de fournir cela pour tout le monde. Beaucoup en Europe ont épargné toute leur vie pour leur retraite et étaient sûrs que dans leur vieillesse ils pourraient vivre comme tout le monde, et à la fin ils ont à peine trouvé l’argent pour leur nourriture et leurs médicaments.

Nous devons donc montrer à une personne qu’elle recevra un véritable bonus en échange de sa participation dans le programme d’éducation intégrale, que la société lui offre. Par exemple, la société vous envoie au travail pour une durée de trois heures et vous envoie pour cinq heures de cours à l’université, et un autre est envoyé à l’université pour huit heures.

En conséquence, nous remplissons la journée de l’homme sans toucher au cadre qu’il avait déjà. Il sent qu’il est occupé exactement comme avant. Il est bon pour lui de continuer dans le même sens. Il n’est pas important que le genre de tâches soit différent ou que nombre de ses rêves et plans se dissipent, s’il voit que la même chose se passe partout dans le monde. Les problèmes de la majorité sont en eux-mêmes une consolation partielle, particulièrement s’il voit aussi qu’il n’existe pas d’autre option.

En conséquence, étudier et apprendre deviennent les conditions essentielles pour assurer ses besoins basiques.

Question : Une personne perdant son emploi, ne perd pas seulement son revenu. Elle perd son identité, son estime de soi, sa position sociale, et ses amis. Elle se retrouve isolée de la société et ressent ainsi que ses «démons» sont sortis de la bouteille, ouvrant des portes intérieures en lui dont, auparavant, elle en ignorait même l’existence.

Réponse : Pour éviter cela, nous lui conseillons de se construire une vie honorable, comme les autres. Mais aussi, dès qu’elle étudiera l’éducation intégrale, elle commencera immédiatement à comprendre sa situation personnelle et celle du monde entier, et cette compréhension deviendra, pour elle, une sorte de soutien.

Maintenant, l’homme comprend où il est et pourquoi tout arrive exactement de cette façon. L’éducation lui donne une nouvelle vision, une nouvelle approche du monde. Il devient un véritable homme (Adam – l’homme/humain) dans le plein sens du terme, éduqué et orienté vers ce qui se passe. Il n’est pas détaché de la société, il entretient des relations avec les autres, il participe à diverses activités, et s’épanouit finalement dans la société.
Après tout, la personne qui perd son emploi veut se comprendre, se changer. Elle a perdu son chemin et veut clarifier ce qui lui arrive. Quand elle comprend que cela fait partie du processus de développement opérant sur tout le monde, et pas seulement sur elle, cela lui apportera déjà un certain soulagement. Ainsi, notre matériel doit fournir à une personne un soutien amical et tendre, qui lui permettra d’alléger ses pensées.

De «Leçons sur un monde nouveau » N°1 01/12/11

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: